Partagez | 
 

 La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

modo

Messages : 180
Date de naissance : 15/10/1965
Date d'inscription : 11/02/2018

MessageSujet: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Lun 2 Avr - 15:37

Depuis sa conversation avec le professeur Rogue, Henry tente d'en savoir plus encore sur ce qui a bien pu se passer ces 20 dernières années pendant sa mort. Il s'était déjà assez bien renseigné, mais il a cette crainte de ne pas en savoir assez, surtout depuis qu'il a rencontré ce fameux Harry Potter. Nous sommes le samedi, le moment idéal pour fouiller le château à la recherche des brides du passé pendant que tous les élèves vont s'amuser au Pré-au-Lard. Après avoir lu un livre résumant au mieux la dernière guerre qui a fait que tout se termine... Le jeune Serpentard décide d'aller voir ces lieux qui doivent sans doute renfermer quelque secret qui lui permettrons dans savoir plus. C'est dans cette optique qu'il se dirige alors que septième étage. C'était pour lui le premier lieu le plus logique à fouiller, car le plus haut et donc plus difficile d’accès. Une fois arrivé, il commence à ouvrir machinalement les salles, cherchant celle qui renferme plusieurs objets anciens.

Il finit enfin par trouver cette salle après une recherche approfondie. Une vraie caverne au trésor, Henry ne peut s’empêcher d'en être impressionné. Tous ces objets gravé par l'histoire, Henry ressent une sensation étrange en se disant que tout cela s'est passé après sa mort. Tout ce qu'il a raté, tout ce qu'il aurait pu vivre ou peut-être empêcher. Mais ce qui est fait est fait. Le lieutenant de son père l'a tuer de suite après qu'il ait tuer son père. Aillant tout deux agis par impulsion et sentiment, il ne pouvait pas se passer autrement. Bien heureusement, pour une raison qu'on ignore encore Henry à une seconde chance, une opportunité de racheter ses erreurs passé. Une opportunité qu'il ne compte pas laisser filer et c'est pour ça qu'il est ici. Alors qu'il était plongé dans les vieux bouquins et article de l'histoire, Henry se fige entendant des pas se diriger vers lui. Il regarde la porte qui était pourtant fermé, il se lève pose une main sur sa baguette et se fige sur place quand il voit enfin l'origine de ce bruit. Marcus, Marcus Johnes sont père dans cette pièce. Henry se met à trembler, mais n'arrive plus à bouger comme paralyser à cause de la peur.

« Non... Non ! »

Henry ne comprend pas de suite qu'il s'agit en réalité d'un épouvantard. Sa crainte que son père revienne à la vie et le retrouve pour se venger est si grand qu'il en oublie cette possibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 180
Date de naissance : 17/11/1940
Date d'inscription : 26/03/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : 1 potion de Polynectar

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Lun 2 Avr - 16:56

Marcus
l'épouvantard

Henry
Johnes

La peur qui prend forme
Marcus attendit que le garçon baissât les yeux pour faire un pas hors des ombres et se révéler. Ses yeux brillaient d'un rouge iridescent diffus, similaires à des flammes infernales. Il sourit et enfonça les mains dans les poches de son pantalon.

Henry releva la tête.

— Non… Non !
— Bonjour, Henry. Comment vas-tu ? Tu dois avoir des choses à raconter, cela fait vingt ans que nous ne nous sommes pas vus.


Marcus fit un nouveau pas en avant, et son sourire narquois se mua subtilement en grimace de colère. Sous son masque semi-jovial bouillonnait une rage inextinguible, animale. Il voulait simplement se déchaîner sur Henry. Un torrent de haine et de fureur sans entraves.

— Eh bien ? Tu n'as rien à dire à ton père, fils ? Vingt ans. Vingt ans que j'attends ce moment, et tout ce que tu trouves à faire, c'est de te pisser dessus ? TU ME FAIS HONTE, HENRY !

Il avait soudain hurlé et sortit les poings de ses poches. Il secoua la tête et se ressaisit. Temporairement.

— Vingt ans, Henry. Vingt ans. Et qu'as-tu fait, en vingt ans ? Tu es mort. Tu es mort. RIDICULE ! Tu n'as même pas été capable d'assumer ton acte ! Tu n'as pas oublié ce que tu as fait, Henry ? Non, bien sûr que non. Pendant vingt ans que tu pourrissais dans la terre, que tu te faisais ronger par les asticots, tu me gardais scellé dans un coin de ta carcasse. Le fiston prodige qui assassine son papa de sang-froid, dans le dos. Et maintenant ?

Marcus étendit les bras et sourit à nouveau, sauf que cette fois-ci ses dents étaient solidement serrées les unes contre les autres.

— As-tu le courage de réitérer ton acte ? Je ne suis pas armé. Déchaîne-toi, Henry. DÉCHAÎNE-TOI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

modo

Messages : 180
Date de naissance : 15/10/1965
Date d'inscription : 11/02/2018

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Mer 4 Avr - 17:15

De la tête au pied, Henry se sent engourdi par la peur. Revoir son père aussi soudainement et qui plus est à Poudlard le tétanise. Il s'est imaginé mille façons de le revoir, à Pré-Au-Lard, chez lui, au ministère. Mais très certainement pas à Poudlard ! C'était censé être le lieu le plus sûr de tout le monde magique ! Ce qui est plutôt ironique avec tout ce qui a pu se passer. La possibilité donc de le retrouver cacher ici n'était à ses yeux pas impossibles. Et sa peur grandissante ne l'aide pas à avoir une idée rationnelle à la situation. Chaque mot et chaque pas de son père lui glacent le sang, incapable de bouger alors qu'il s'approche Henry ne sait pas quoi faire. Ses mots, ses paroles étaient blessants tétanisant, exactement tout ce qu'il a pu craindre et imaginer. Il regarde autour de lui à la recherche d'une solution. La première était de fuir, mais son père se trouve déjà devant a porte à force de s'être approché de lui. Tremblant comme une feuille, il avale sa salive avec difficulté et murmure.

« Non... Pas deux fois. »

Il inspire un grand coup pour se donner du courage et renverse un meuble devant lui avant de se mettre à courir. Son acte impardonnable qui est d'avoir tué l'homme qu'il admirait le plus à été orchestré par sa colère et ses sentiments. Il a très vite regretter son geste, regretter au point qu'il s'est fait laisser tuer sans broncher par Baldrick. Il avait jeté sa baguette au sol pour le regarder droit dans les yeux pour vite mourir dans l’espoir de rejoindre celui qu'il vient de tuer. Mais maintenant qu'il est revenu à la vie et sans lui, il s'est mis à avoir peur de lui et de son retour. Peur de devoir assumer son acte qu'il fuit depuis son retour. Il ne cautionne plus les actes de son père, mais ça restait son père. L'homme qui l'a recueillie, redonné confiance en lui, trouvé une place... Il lui devait beaucoup, mais préfère fuir. C'est lâche, ce n'est pas lui, mais sa situation peut-être considérée comme bien compliqué. Il tente de se cacher dans l’espoir que la porte soit de nouveau accessible. Il serre les dents ferme les yeux pour se donner du courage. Il regarde en sa direction et tente de le faire bouger. Mais comment ? Avec des paroles ? Mais lesquelles ? Il entre ouvre la bouche et reste à sa cachette.

« ... »

Aucun son ne sort de sa bouche, il ne trouve pas le courage et encore moins les mots pour le calmer.

« J'ai merdé papa... »

Non, il n'a pas trouvé mieux.

« Je... N'aie pas gardé mon sang-froid... Comme tu me l'avais appris ! »

Il tremble encore et de nouveau garder son calme lui est totalement impossible.

« Je ne te referais pas de mal alors fini en une bonne fois pour toute ! »

Bien entendue, sa voix en tremble, il est bien loin d'être prêt à mourir de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 180
Date de naissance : 17/11/1940
Date d'inscription : 26/03/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : 1 potion de Polynectar

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Mer 4 Avr - 19:05

Marcus
l'épouvantard

Henry
Johnes

La peur qui prend forme
— Non… Pas deux fois.

Marcus baissa les bras lentement, mécaniquement, sans desserrer les mâchoires ni se départir de son sourire crispé. La flamme dans ses yeux s'intensifia, et il pencha la tête sur le côté, curieux d'entendre les justifications de son faiblard de fils.

Ce dernier sentit le danger, car il préféra se cacher derrière un meuble.

— J'ai merdé, papa… Je… n'ai pas gardé mon sang-froid… Comme tu me l'avais appris ! Je ne te referai pas de mal, alors finis-en une bonne fois pour toutes !

Marcus avança encore et se passa la langue sur les dents avant de la faire claquer contre son palais.

— … C'est tout ce que tu trouves à me répondre ? “J'ai merdé papa” ?

Il donna un violent coup de pied dans le meuble.

— J'AI MERDÉ PAPA ?!

Il donna un nouveau coup de pied dans le meuble.

— Ooooh, fils, tu n'as pas la moindre idée de ce que ces mots signifient… Pas la moindre. Sois un homme, comporte-toi en tant que tel, assume ce que tu as fait ! Tu ne peux plus revenir en arrière, maintenant. C'est trop tard… c'est beaucoup trop tard pour cela…

Ces derniers mots, Marcus les avait prononcés non pas avec colère… mais avec tristesse. Comme s'il regrettait un instant les moments heureux passés avec son enfant, des moments à jamais brisés par l'impulsivité d'Henry. Par sa faute.

— Henry… reprit-il sur un ton plus posé. Réalises-tu seulement où nous en sommes ? Nous avions tout, nous étions heureux, et il a fallu que tu gâches absolument tout. Regarde-toi. Regarde-moi. Regarde-nous. Il n'y a plus aucun moyen de revenir en arrière, aujourd'hui. C'est de ta faute, Henry. Si seulement tu m'avais écouté, nous n'en serions pas là. Si seulement… Ta copine serait toujours en vie, dans les bras d'un autre sûrement, mais elle est serait toujours en vie, et nous serions toujours… eh bien… comme avant. Mais non. Il a fallu… il a fallu que tu sois…

Il grinça des dents.

— Égoïste.

Il frappa le meuble du poing.

— ÉGOÏSTE ! Comme toujours, tu n'as pensé qu'à toi-même ! Oh papa, protège-moi de maman ! Papa, aime-moi ! Papa-ci, papa-ça, moi, moi, moi MOI MOI MOI ! Tu me répugnes. Je pensais t'avoir mieux éduqué que cela, je pensais t'avoir appris à penser pour les autres avant pour toi-même. Ai-je été un mauvais père ? Peut-être, sûrement. As-tu été un mauvais fils ? Définitivement.

Il posa les doigts sur l'angle du meuble, juste à côté d'Henry.

— Alors assume. Assume les conséquences de ce que tu as déclenché juste pour satisfaire ton égoïsme puéril. Affronte-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

modo

Messages : 180
Date de naissance : 15/10/1965
Date d'inscription : 11/02/2018

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Dim 15 Avr - 9:40

Henry serre les dents. Il redoutait ce moment, mais il n'aurait jamais pensé que ça se passerait aussi mal, il n'aurait jamais pensé que son père reviendrait avec une telle colère et une telle détermination à le mettre pied au mur, face à ses responsabilités. C'étaient toutes les pires scènes qu'il a pu s'imaginer. Il reste cacher la respiration rapide et prie intérieurement pour qu'il ne le retrouve pas. Une prière bien vaine, car pendant qu'il parlait beaucoup, comme de son vivant, il apparaît soudainement, lentement, le sourire sadique et enragé. Par surprise Henry le pousse et lui balance un autre objet qu'il a sous la main dans l'espoir de le ralentir. Il ne sait concrètement pas pourquoi est-ce qu'il tient tant à cet affrontement alors qu'il vient de se dire sans baguette magique. Alors qu'il prend la fuite, il tente de comprendre, il commence à soupçonner quelque chose. Ça se passe à l'exactitude de ce qu'il craignait, hors ce n'est pas normal que ça soit exactement comme il le craignait. Non, rien ne se passe jamais comme on le pense il est plus que bien placé pour le savoir. Tremblant malgré lui il finit quand même à se mettre en face de lui.

« Oui, je t'ai tué. »

Il serre les poings et continue à se donner du courage.

« Non, je ne le regrette pas ! »

Il saisit un objet pour lui casser sur la figure.

« Et c'est à toi d'assumer tes erreurs ! Tu as tué celle que j'aimais ! Il ne fallait pas t'attendre à ce que je te remercie pour ça ! »

S'il résiste à tout ça, il aura la preuve que c'est un épouvantard, il commence déjà à réfléchir d'avance à ce qui pourrait le ridiculiser, mais il a vraiment du mal à trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 180
Date de naissance : 17/11/1940
Date d'inscription : 26/03/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : 1 potion de Polynectar

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Sam 21 Avr - 11:58

Marcus
l'épouvantard

Henry
Johnes

La peur qui prend forme
Henry finit par se montrer ouvertement.

— Oui, je t'ai tué, affirma-t-il en serrant les poings.

Le sourire de Marcus s'élargit, révélant toutes ses dents impeccablement blanches. Victoire. Henry reconnaissait enfin sa culpabilité.

— Non, je ne le regrette pas !

Henry se saisit du premier objet qui lui passa sous les mains, une planche d'un meuble désossé, et en asséna un puissant coup sur la tête de Marcus. Ce dernier encaissa l'attaque, mais son corps suivit naturellement le mouvement de l'impact.

— Et c'est à toi d'assumer tes erreurs ! Tu as tué celle que j'aimais ! Il ne fallait pas t'attendre à ce que je te remercie pour ça !

Marcus se redressa et fit face à Henry. Il ne s'était pas un instant départi de son rictus ravi. Son visage ne présentait aucune marque de coup ni aucune blessure. Et sans cesser de sourire, il empoigna son fils par la gorge et le souleva à une vingtaine de centimètres au-dessus du sol. Ses yeux rougeoyèrent à nouveau.

— Bien… crissa-t-il. C'est très bien… Voilà le Henry que je connais. Voilà le Henry hargneux que j'ai élevé. Tu es bien le fils de ton père, mon chéri. Je suis fier de toi.

Il resserra son étreinte.

— Maintenant dis-moi… Henry… mon garçon… si ta petite copine m'avait tué moi, est-ce que tu aurais cherché à me venger ? Mmh ? Est-ce que tu aurais bondi comme tu l'as fait ? Ou bien est-ce que tu te serais enfui aussi ? Qui sait, tu aurais peut-être réussi à mener une vie longue et prospère. Tu aurais eu de beaux enfants qui seraient aujourd'hui scolarisés ici.

Marcus jeta Henry en arrière et soupira. Il révéla une baguette, qu'il caressa du bout des doigts.

— Puis tes enfants t'auraient déçu. Ils auraient dévié du plan si parfait que tu leur avais prévu. Et toi, en bon fils de ta mère, tu aurais passé ta colère sur eux de la pire manière possible. Oui… c'est cela… tu es le fils de ta mère avant d'être mon fils… Quel que soit le côté de la famille, Henry… tu n'es qu'une déception gigantesque.

Marcus brandit sa baguette sur son fils. Son sourire se déforma en une grimace à mi-chemin entre la fureur et la répugnance.

— C'était une erreur de te recueillir auprès de moi. Et surtout… c'était une erreur que de t'accorder la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

modo

Messages : 180
Date de naissance : 15/10/1965
Date d'inscription : 11/02/2018

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Sam 21 Avr - 19:38

Henry est mort de peur, mais les yeux rouge de son père lui confirme sa théorie. La personne en face de lui n'est pas son père, mais bel et bien un épouvantard. Il saisit sa baguette et réfléchie à une chose qui pourrait le ridiculiser. Malheureusement, la créature le saisit par le coup et le soulève. Le Serpentard ne pouvait plus respirer, par automatisme, il fait tomber sa baguette et plaque ses mains contre celle de son agresseur pour se libérer. Mais en vain, Henry panique surtout quand il serre son étreinte, respirer lui fut impossible à présent. Il tente alors de le frapper pour qu'il lâche, mais en vu de ce que le coup de planche lui a fait, c'était inutile. La seule chose qui le libère et la volonté de la créature quand il le balance en arrière. Se cognant violemment contre un placard qui tombe en miette. Henry reste au sol essayant tout de même à se relever, mais en vain. Un filet de sang coule sur le long de son visage, il voit sa baguette et rampe vers elle le temps qu'il parle en dévoilant sa propre baguette magique. Il réussit à la saisir quand il se fait accuser d'être une déception et parvient à ce lever difficilement quand il affirme que c'est une erreur de lui avoir accordé la vie.

Une fois debout en face de lui, il fut partagé pour lancer un avadakedabra, mais l'idée de pouvoir ressortir encore se sort le fait trembler. Il se concentre alors comme il peut pour ce qui pourrait le rendre ridicule, il eut une pensé pour son chat noir qu'il a recueillie il y a peu dans un village moldu. Il garde alors la baguette pointé en avant et acclame d'une voie étranglée.

« Riddikulus ! »

Suite au sort prononcer le corps de l'épouvantard se transforme en chat encore avec le costume du sorcier et sa pose humanoïde, debout sur deux pattes. Henry ignore si ça a fonctionné, mais il ne se sent pas rassuré pour autant. Ses cours qui lui on permis d'apprendre ce sort date, et il ne se souvient plus d'a qu'elle moment, on peut avoir la certitude d'avoir vaincu la créature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 180
Date de naissance : 17/11/1940
Date d'inscription : 26/03/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : 1 potion de Polynectar

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Mar 8 Mai - 14:21

Marcus
l'épouvantard

Henry
Johnes

La peur qui prend forme
Au bout du compte, Henry réussit à se relever en récupérant sa baguette et la tendit sur Marcus. Ce dernier se fendit d'un rictus amusé et se passa la langue sur les dents.

— Eh bien, qu'attends-tu, mon garçon ? Lance-toi !
— Riddikulus !


Le sort frappa de plein fouet Marcus, qui l'encaissa en faisant un pas en arrière pour ne pas se déséquilibrer. Il serra les poings et les dents, et releva finalement la tête, victorieux. Toutefois, son sourire satisfait se mua en une grimace de colère sourde alors qu'il réalisait que le sort l'avait bel et bien affecté et que son corps changeait.

Il rétrécit et prit l'apparence d'un chat anthropomorphe. Il se contempla un instant, se désolant intérieurement de ce qui lui était arrivé, avant de reporter son attention sur Henry. Il le fixa droit dans les yeux d'un regard.

— Toi… siffla-t-il d'une voix anormalement grave. Tu te crois si intelligent, n'est-ce pas ? Tu te crois en sécurité ? Mon garçon…

Il fit un pas en avant.

— Tu.

Encore un.

— Ne.

Encore un.

— Peux.

Encore un.

— Avoir.

Encore un.

— Plus.

Il reprit brutalement son apparence humaine et empoigna Henry par le col.

T O R T.

Le visage de Marcus était déformé par la fureur, ses yeux rougeoyants jetaient des éclairs, et ses dents blanches grinçaient les unes contre les autres.

— Tu as gagné cette manche, Henry. Mais tant que tu me garderas en toi… je ne serai jamais loin. Et je reviendrai. Je reviens toujours.

Marcus ne put conserver sa forme plus longtemps, et reprit l'apparence d'un chat costumé, qui prit la fuite et se faufila entre tous les meubles entreposés dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

modo

Messages : 180
Date de naissance : 15/10/1965
Date d'inscription : 11/02/2018

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Sam 12 Mai - 20:51

Henry avait vu juste, mais il n'était pas totalement rassuré pour autant. Pourtant voir son père avec des oreilles de chat et des moustaches est d'un ridicule hilarant. Mais sa peur à l'égard de son père est si grand que l'épouvantard parvient à trouver une dernière force pour l'effrayer une dernière fois. Malgré sa peur encore présente, Henry pensait sincèrement que ce mauvais rêve était terminé. Mais son visage ainsi que son corps se figent quand l'épouvantard s'approche encore de lui avec une voie plus grave et terrifiante disant qu'il a tord de se croire gagnant et en sécurité. Comme si le sort qu'il a lancé n'était pas assez puissant, les yeux de son père deviennent rouges et toute apparence concernant un chat disparaisse alors qu'il le saisit par le col. Son apparence était digne d'un des pires cauchemars sur Serpentard. La peur l’empêche de détourner le regard, mais heureusement pour lui, la créature à seulement rassembler toutes ses forces pour lui faire peur une dernière fois. Le riddikulus qu'il avait envoyé prend de nouveau effet. Il le laisse alors tomber au sol et disparaît dans le noir avec que notre jeune garçon essaye de reprendre sa respiration comme il peut.

Cependant, il décide de ne pas perdre plus de temps que ça dans cette pièce. Il en sort sans attendre avec quelques hématomes des petites égratignure et surtout une marque importante à son coup dû à l'étranglement. Lorsqu'il sort de la pièce en se tenant la main à la gorge, mâchoire serrée, il cogne sa tête contre la porte fermé en se traitant d'idiot et se laisse glissé contre celle-ci un peu comme s'il ne pouvait plus tenir debout. Par l'adrénaline, il se croit seul... Mais c'est lorsqu'il relève la tête qu'il constate avec effroi qu'une personne se trouve en face de lui... Silencieux mâchoire serrée, il se relève priant intérieurement pour que la personne n'a rien vu de ce qui a bien pu se passer dans cette pièce. Il passe alors son chemin, l'air froid et dur et passe à côté de la personne déterminé à disparaître de son champ de vision...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 27
Date d'inscription : 01/06/2018
Lieu de résidence : Londres

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Ven 15 Juin - 17:25

Pendant ce temps-là, Timothy chantait à tue-tête dans les couloirs, en faisant tourner son sac dans les airs. De temps en temps, il heurait une armure, mais il ne s'en souciait guère parce qu'elle se ramassait toute seule et se remontait bien mieux qu'il ne l'aurait fait lui-même. Le jeune sorcier ne se sentait pas particulièrement heureux en cet instant ... il avait simplement envie de faire du bruit.

Timothy essayait souvent de meubler l'espace pour ne pas penser tout ce qui se passait, la réssurection, la vie, tout ça. Il avait ses objectifs. Il avait compris qu'il n'était pas le seul à être revenu à la vie, mais il ne savait pas qui était de retour parmis les vivants. Et, évidemment, la question de sa famille l'obsédait.
Comme c'était une problématique qu'il ne pouvait pas résoudre tout de suite pour le moment, il différait cela comme il le pouvait.

Il chantait tout ce qui lui passait pas la tête, depuis deux bonnes heures. Même pendant les cours, il chantait tout bas. Bref, le mec chiant. Dès qu'il était soupçonné par un prof, il lui suffisait de prendre un air innocent et d'arrêter, du moins, de faire semblant. Il avait passé la journée sans encombres, et se promenait sans but. Personne n'avait pensé à lui fermer sa tronche avec un sort. Peut-être avaient-ils peur de lui ?
Tim' commençait à tisser dans sa tête un gigantesque délire, quand il se cogna sur un truc qui s'avérait être quelqu'un, et qui avait, de plus, l'air en très mauvais état.

- Hé mec !!! Non mais ça va pas de saigner comme ça ? Tu salis !!!!!

Comme l'autre ne se relevait pas, le Gryffondor leva les yeux au ciel.

- Vas-y, je veux bien t'aider, tu vas avoir des problèmes sinon. Qu'est-ce que tu fous dans cet état ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

modo

Messages : 180
Date de naissance : 15/10/1965
Date d'inscription : 11/02/2018

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  Dim 1 Juil - 10:09

Le coup marqué par l'étranglement, les hématomes qui se forment doucement et les gouttelettes de sang qui perle sur lui ne passe pas inaperçu. Son regard froid et déterminé ne suffisait pas pour dissuader quiconque de lui adresser la parole. Et non seulement, c'était un élève, mais en plus de ça un jeune Gryffondor. Mais en plus, sa manière de parler n'était pas agréable à entendre et cette manie d'agir comme s'il était une bonne personne ne le met pas en confiance. Sa manière de lui parler ne le laisse pas penser comme une personne réellement bienveillante... Non certainement pas, même s'il a sans doute tord de penser ainsi et juger au premier regard flou. En plus ce garçon n'avait pas l'air de tenir sur place. Encore secoué par les événements, il s’appuie contre le mur pour tenir debout par fierté ? Il ne sait pas, mais il espère dans le fond que ça le convaincra de le laisser tranquille. Il lui dit alors froidement.

« Je n'ai pas besoin de ton aide. »

Toujours appuyé contre le mur le Serpentard, il lui fait signe de partir et inspire un grand coup. Il ne pouvait pas nier qu'un tour à l'infirmerie, il voyait flou et n'arrivait pas encore à voir nettement à quoi ressemble l'élève qui lui adresse la parole.

« Pour ce qui c'est passé ça ne regarde que moi. Personne n'a à savoir et encore moins à s'en mêler. »

Le Serpentard tente de l'intimider en le fixant attendant que le jeune Gryffondor parte. Il espère seulement que cette rencontre ne lui causera pas des problèmes. Les maisons Gryffondor et Serpentard ont toujours souffert d'une forte dualité. Et depuis la guerre Henry pense sincèrement que ça pourrait maintenant être pire. Car il est sûr qu'une majorité de sa maison ne se seraient pas rangé du bon côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard  

Revenir en haut Aller en bas
 
La peur qui prend forme /pv Marcus mais en épouvantard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le populisme de droite prend forme!
» L'alignement des Tigres prend forme
» "Chuck prend rarement des coups, mais cette fois c'est dans la Gueule"
» IAM TH #Opérationmaintien // L'équipe prend forme!!
» Moi ce qui me fait peur c'est pas les costumes, mais les caries des jours qui suivent | Siamelen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resurrection :: Poudlard :: Le Château :: Septième étage-
Sauter vers: