AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le garçon qu'il faut remercier[PV Harry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Chef Mangemort

Messages : 376
Date de naissance : 17/11/1940
Date d'inscription : 26/03/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : 1 potion de Polynectar
1 voiture volante

MessageSujet: Le garçon qu'il faut remercier[PV Harry]  Mer 25 Avr - 18:52

Marcus
Johnes

Harry
Potter

Le garçon qu'il faut remercier
Le Ministère de la Magie.

Ha.

Le fameux Ministère de la Magie, le lieu où tant de lois avaient été votées et passées. Le lieu où les cours de l'Histoire avait été détourné maintes fois.

Les mains dans les poches, Marcus contempla les arches du plafond, le sol parfaitement briqué qui reflétait les lumières qui flottaient dans les airs et le long des murs aux piliers apparents, et les statues et les fontaines en or massif qui s'érigeaient régulièrement le long des allées.

Marcus se demanda un instant comment et pourquoi il avait jadis voulu briguer un mandat au ministère. Il savait que la jeunesse faisait faire des choses idiotes, mais rien d'aussi monumentalement stupide. Il était heureux, avec le recul, d'avoir fait preuve de retenue, car il s'était rendu compte avec le temps, et l'expérience, que se satisfaire de vivre dans l'ombre des grands permettait de librement tirer leurs ficelles sans qu'ils s'en rendent compte. Certes, au début, il pouvait être frustrant, voire rageant, de voir une figure publique s'arroger les meilleures idées d'un subalterne pour les utiliser à ses fins… mais au bout du compte, il était plus arrangeant de ne pas se montrer aux yeux de tous quand ces dites idées tournaient mal. Et après tout, n'était-il pas flatteur de considérer que l'homme dans l'ombre manipulait l'homme dans la lumière ?

Marcus chassa ces pensées papillonnantes de son esprit, et tâcha de s'orienter dans ce Ministère lourdement modifié depuis ces vingt dernières années. Il y était venu de nombreuses fois pour accomplir diverses corvées administratives, comme déclarer ses impôts, son patrimoine, se disputer à propos de hiboux perdus… combattre des Aurors.

Il s'arrêta un moment devant la fontaine d'un sorcier qui posait un pied triomphal sur le cadavre d'un loup-garou gargantuesque. Les souvenirs remontèrent en lui en un clin d'œil. Il se remémorait une échauffourée qui l'avait opposé à, qui d'autre, Edgar Bones. Edgar Bones l'insaisissable. Edgar Bones l'indéfinissable. Edgar Bones le…

C'était du passé. Tout cela n'était que du passé. Inhumé profondément sous le sol pour ne jamais ressurgir, englouti dans une tombe de terre humide et de pierre froide, enfermé pour toujours. Marcus devait désormais se consacrer uniquement à l'avenir et à la vision qu'il s'en faisait.

Depuis la résurrection des… eh bien… ressuscités, le Ministère était en pleine cohue. De multiples bureaux d'Aurors avaient été ouverts en réponse à cet évènement hors normes, mais à la vue des files de gens qui s'impatientaient, ce n'était pas suffisant. Pour sa part, Marcus désirait des informations. Des informations sur ce qu'il avait manqué. Sur ce qui l'attendait. Qui avait vécu ? Qui avait péri ? Qui avait cru bon de ne pas demeurer péri ? Il espérait de tout son cœur que la majorité des Mangemorts, le Seigneur des Ténèbres compris, appartenaient à la deuxième catégorie.

Edgar Bones également.

Surtout Edgar Bones.

Henry, en revanche… Marcus n'était pas optimiste, mais il nourrissait l'espoir secret que son fils, à défaut d'avoir survécu, eût eu au moins l'opportunité de revenir à la vie. Peut-être, alors, pourrait-il remonter sa piste, et repartir à zéro avec lui, repartir sur de bonnes bases, des bases saines. Peut-être.

Il lui fallait être sûr, d'abord.

Et il lui ne fallait pas faire la queue comme les autres mortels potentiellement immortels car son temps à lui était précieux.

Il frappa à la porte ouverte du bureau d'un Auror pour s'annoncer.

— Excusez-moi de vous déranger, dit-il avec son sourire le plus charmant, je cherche quelqu'un chargé de l'affaire des ressuscités. J'en fais partie, voyez-vous, et j'ai… environ vingt ans de ma vie à rattraper en plus de savoir si des… des proches avaient eu la même chance que moi. Pourriez-vous m'aider, je vous prie ?


Dernière édition par Marcus Johnes le Sam 19 Mai - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 163
Date de naissance : 31/07/1980
Date d'inscription : 19/04/2018
Lieu de résidence : Londre à l'ancienne maison des Black

MessageSujet: Re: Le garçon qu'il faut remercier[PV Harry]  Jeu 10 Mai - 15:09

Depuis le retour de ses parents, Harry travail plus souvent chez lui par rapport au ressuscité. Cela lui permet d'être un peu plus souvent avec Ted et garder l'œil sur ses parents ou avoir régulièrement leur nouvelle craignant qu'il puisse leur arriver quoi que se soit. Savoir d'ailleurs que sa mère travail déjà à Poudlard ne le rassure pas tellement, mais bien heureusement, il y a encore des membres de l'AD qui le rassure régulièrement à ce sujet. Les réponses à toutes ces interrogations concernant cette affaire de revenant commencent à être plus qu'urgente, bien heureusement, il a maintenant la certitude que chaque personne qui revienne à la vie ne sont pas de copie pâle de ce qu'ils sont censés être. Ils sont bien ce qu'ils sont comme s'il n'ont jamais été réellement mort et que le temps à avancer sans eux. L'éternelle question qui torture un peu Harry est... Pourquoi ? Et qui est l'origine de ces retours à la vie complètement aléatoire ? Harry a la conviction que si nous pouvons enfin savoir qui est à l'origine de ce phénomène, on aura déjà un indice majeur de ses intentions qui sont, il l'espère bonne. Heureusement il y a peu, le ministère entier à été convié sur cette affaire, son supérieur monsieur Hooper a prit les choses en main et se base sur le volontariat concernant l'affaire des ressuscités. Bien évidemment, Harry y a inscrit son nom voulant des réponses et aider toute personne revenant à la vie ainsi que leur proche. Il s'est toujours impliqué à maximum dans cette affaire et il veut que ça continue.

Alors qu'il rassemblait ses affaires en avance dans l'espoir d'être à l'heure au rendez-vous que lui a donné Hermione. Quelqu'un vient de frapper à la porte de son bureau. Hésitant, il autorise l’accès et découvre rapidement le visage de l'homme qui souhaite le voir. Un homme grand, très grand aux cheveux noirs au sourire charmeur, notre auror ne saura dire s'il l'a déjà vu. Lèvre pincée et mâchoire serrée, il s'approche de lui le fait entrer pour fermer derrière lui. Il y a une queue monstrueuse dans le quartier temporaire des ressuscité et Harry ne voyait pas l'utilité de l'envoyer balader surtout s'il est déjà inscrit dans les potentiels ressuscité. 

« Oui bien sûr, asseyez-vous... »

Il le rejoint rapidement après avoir saisi un épais dossier des ressuscités à la main. Avoir majoritairement grandi chez les moldus ne lui donne pas le réflexe d'utiliser la magie pour des choses aussi banales. Une fois assis en face de l'inconnu, dossier posé devant lui, il le regarde en espérant sincèrement pouvoir l'aider. L'organisation concernant les revenants est encore trop fragile pour avoir du concret à cent pour cent. 

« Est-ce que vous vous êtes déjà déclarée en tant que revenant monsieur.... ? »

Une fois qu'il connaît son nom, il pointe sa baguette sur le dossier pour qu'il ait accès à a la page de son nom de famille histoire du gagner du temps. Il pince les lèvres en voyant qu'il n'y avait pas l'air d'autre personne de revenue à la vie malgré son nom de famille. Mais il garde espoir, Johnes est un nom commun, très commun. Sauf son orthographe, mais il aidera son interlocuteur comme il peu avant de rejoindre Hermione au bar. Et en cas qu'il ne se soit pas rescencer, il le fera lui-même tant qu'il a le dossier ouvert.

« Quelle personne recherchez-vous en particulier ? »

Son fils ? Une amie ? Un ami ? Un membre de sa famille. Rien que l'idée de savoir qu'il recherche une personne morte l'attriste un peu. Car ça voudrait dire que cet homme en face de lui aurait été victime d'une bien triste histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Chef Mangemort

Messages : 376
Date de naissance : 17/11/1940
Date d'inscription : 26/03/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : 1 potion de Polynectar
1 voiture volante

MessageSujet: Re: Le garçon qu'il faut remercier[PV Harry]  Sam 12 Mai - 16:37

Marcus
Johnes

Harry
Potter

Le garçon qu'il faut remercier
— Oui bien sûr, asseyez-vous…

Charmant garçon. De grands yeux verts derrière une paire de lunettes aux verres ronds, une touffe d'épais cheveux bruns en bataille, dont un pan dissimulait maladroitement une sorte de cicatrice sur son front.

— C'est fort aimable de votre part.

Marcus suivit son indication et prit place, cependant que l'Auror prenait un volumineux registre et s'asseyait face à lui.

— Est-ce que vous vous êtes déjà déclaré en tant que revenant, Monsieur…
— Johnes. Marcus Johnes.


Marcus sourit de nouveau et croisa les jambes en posant les mains sur le genou.

— Je n'avais pas encore pis le temps de déclarer mon retour parmi les vivants jusqu'à aujourd'hui, vous m'en voyez navré. La dernière fois que je suis venu au ministère pour une démarche, j'y suis resté coincé pendant quatre mois, et c'était uniquement parce que je voulais exposer au forum des métiers. Maintenant que j'y pense, je crois que je suis mort avant d'avoir reçu la réponse… Bref, me voici.

L'Auror commença à chercher la page des J dans le registre, et, comme s'il fallait s'occuper le temps d'éplucher la longue catégorie des Johnes, il posa la question suivante :

— Quelle personne recherchez-vous en particulier ?
— Plusieurs personnes, en fait.


Marcus s'éclaircit la gorge.

— Fantasmagorius et Africa Johnes, mes parents ; Nicia Guyen, mon ex-compagne ; de nombreux, très nombreux Mangemorts ou affilés ; Lord Boldemorve en personne ; enfin… mon fils. Henry. J'ai appris qu'il est décédé très peu de temps après moi, à un ou deux jours d'intervalle. Il a seize ans, en sixième année à Poudlard chez Serpentard. Dès que j'ai rouvert les yeux, je n'ai cessé de le chercher, et l'impossibilité de s'avoir ce qu'il est advenu de lui… me remplit d'effroi.

C'était peut-être pire encore que savoir le sort final de son enfant. Cependant, tant qu'il l'ignorait… Henry était encore potentiellement vivant, et c'était toujours mieux que définitivement mort. La simple pensée que son garçon était définitivement mort lui serra le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 163
Date de naissance : 31/07/1980
Date d'inscription : 19/04/2018
Lieu de résidence : Londre à l'ancienne maison des Black

MessageSujet: Re: Le garçon qu'il faut remercier[PV Harry]  Mar 29 Mai - 17:07

Harry n'a jamais vu cet homme auparavant et son nom et prénom ne lui disait rien du tout non plus. Plutôt nerveux et pressé, dans l'espoir de ne pas terminer trop tard ce service pour ne pas faire attendre Hermione au Chaudron Baveur. Lorsqu'il raconte ses mésaventures sans doute exagéré concernant la lenteur du ministère Harry pince les lèvres un peu confus. Il ne savait concrètement pas pourquoi monsieur Johnes venait de dire tout cela, sans doute une excuse de ne pas avoir fait la queue comme tout le monde. L'auror n'en voyait pas l'utilité, car il aurait sans doute fait pareil à sa place. Bien qu'il n'ait pas réellement conscience du ressentie qu'on peu avoir en étant un mort revenu à la vie. Visiblement, l'homme avait plutôt l'air de bien le prendre. Il fait alors un non de tête pour sortir de sa rêverie.

« Non-non... Il n'y a pas de problème, je vais m'en charger moi. Ça fera gagner du temps à tout le monde. »

C'est après l'avoir rapidement enregistré dans les ressuscités d'un coup de plume après lui avoir fait appeler son nom, qu'il demande qui Marcus Johnes recherche en particulier. Il se fige quand il entend tous ces noms défiler à son oreille et pince de nouveau les lèvres. Pourquoi... Oui, pourquoi est-ce qu'il avait décidé de rendre ce service la maintenant de suite en pensant que ça serait rapide ? Il fallait s'en prendre qu'à lui-même et assumé cette décision jusqu'au bout. Parce qu'après tout, il se voyait mal le mettre à la porte sous seul prétexte qu'il demande plusieurs noms. Il tiqua une première fois demandant les mangemorts en fronçant les sourcils. Et ses lèvres se pincent de nouveau par compation concernant son fils. Il entrouvre la bouche et commence par le plus simple la famille Johnes, puis l'ex compagne. Une fois les recherches terminées Harry prend enfin la parole.

« Selon nos archives seule Nicia Guyen est encore en vie. Vos parents et votre... Fils ne sont pas par notre connaissance encore revenue à la vie. »

Il se lève et cherche un autre dossier la concernant, mais constate qu'il n'est pas dans son bureau. Harry n'avait donc aucun moyen de savoir si madame Guyen souhaiterait être contacté si jamais sont ex conjoint revenait à la vie. Par pur avis personnel Harry en doute, il est bien trop rare de nos jours que les ex compagne s'entende bien après une rupture, mais l'aurore ce garde de dire tout cela à voix haute.

« Nous lui informerons de votre retour à la vie afin d'obtenir une autorisation de vous donner ses coordonnées. Je vais m'en charger personnellement, le courrier sera envoyé dès ce soir. »

Et pas dans 4 mois comme l'a bien prétendue sa plaisanterie lors des présentations. Un brin de sadisme dont Harry en est expert ce glisse par inadvertance.

« Ça va vous changer des 4 mois passé pour une simple exposition au forum des métiers mh ? »

C'était plus fort que lui, il fallait qu'il face la remarque. Cependant, il ne pouvait pas passer outre de sa demande.

« Concernant les mangemorts je ne pourrais pas vous répondre. Mais juste vous assurer à 100% que Voldemort n'est pas de retour à la vie. »

Il est ironiquement un radar à Voldemort avec sa cicatrice qu'il frotte instinctivement alors qu'elle ne brûlait plus depuis maintenant 2 ans. Il tente de vite changer de sujet et dire la vérité et rien que la vérité concernant son fils. Il enverra une lettre à un membre de l'AD de confiance. Celeste une élève de Gryffondor avec qui il a gardé contact.

« Pour ce qui est de votre fils... Je préfère vous dire en toute honnêteté que rien n'est sur concernant sa possible résurrection. Chaque ressuscité revient à la vie au lieu où ils ont été tués, et ils n'ont pas tous le réflexe de se précipiter au ministère de la magie pour faire savoir leur retour à la vie. Certain se cache, nous avons déjà eux ce genre de cas. »

Le ministère de la magie n'était clairement pas préparé à ce genre de phénomène, heureusement son patron monsieur Hooper commence la formation du service des ressuscités dont Harry s'y est bien évidemment porté volontaire. 

« En fonction de ce qui a bien pu arriver et de la condition de son décès il peut très bien s'être caché. »

Il saisit un morceau de parchemin et écrit une adresse qu'il donne pour qu'ont le contact sans qu'on sache où il habite. Son effet paranoïa va jusqu'au bout, mais il avait vraiment envie d'aider cet homme à retrouver son fils. Les relations parents enfants on été toujours sensible pour lui. Après tout, il vient tout juste de retrouver ces parents. Et il souhaite ce bonheur à tous. 

« Voilà une adresse pour me joindre rapidement. De mon côté à l'adresse que vous souhaitez, je vous tiendrais informé d'une quelconque résurrection des noms que vous m'avez cité. »

Il inspire un grand coup.

« Pour monsieur Henry Johnes, je vais mener mon enquête pour savoir s'il est bien revenu à la vie et d'où est-ce qu'il se trouve. »

Plusieurs de ses contacts pourront l'aider.

« Est-ce que vous pouvez m'en dire plus sûr... La condition de votre mort ? Ça m'aidera à explorer certaines pistes pour votre fils. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Chef Mangemort

Messages : 376
Date de naissance : 17/11/1940
Date d'inscription : 26/03/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : 1 potion de Polynectar
1 voiture volante

MessageSujet: Re: Le garçon qu'il faut remercier[PV Harry]  Jeu 31 Mai - 12:28

Marcus
Johnes

Harry
Potter

Le garçon qu'il faut remercier
— Selon nos archives, seul Nicia Guyen est encore en vie.

Zut. La harpie psychotique ne s'était pas fait dézinguer ni par le temps ni par les Mangemorts. Où passaient les méchants quand on avait réellement besoin d'eux ? Quand il s'agissait de faire une descente dans un bar de non-magique, là, il y avait du monde, mais dès qu'il fallait, mettons, exécuter une ex un peu casse-pieds, pouf, plus personne ! "Merci les gars" pensa Marcus.

— Vos parents et votre… fils ne sont pas à notre connaissance revenus à la vie.

Son cœur se serra. Ses parents, il s'en moquait, ils ne lui avait jamais réellement témoigné l'affection qu'il méritait. Henry, en revanche…

— Nous l'informerons de votre retour à la vie afin d'obtenir une autorisation de vous donner ses coordonnées. Je vais m'en charger personnellement, le courrier sera envoyé dès ce soir.

Qui, Nicia ? Ooooh non, surtout pas. Non non non non, surtout pas, certainement pas. D'un autre côté… s'il faisait cela, il pourrait plus facilement la traquer, et finir ce qu'il avait commencé quelques décennies plus tôt. Rien que d'y songer, l'Avada Kedavra le démangeait furieusement.

— Ça vous vous changer des 4 mois passés pour une simple exposition au forum des métiers mh ?

Marcus sourit.

— La lettre n'est pas encore partie, souligna-t-il. Vous seriez surpris de tout ce qui peut arriver entre-temps. Ceci tant, je ne vous en tiens pas rigueur si Nicia ne découvre pas mon retour. Nous avions de profonds désaccords quant à l'éducation de notre fils, pour résumer, et je pense plus sage qu'elle ne soit pas immédiatement mise au courant de ma survie.
— Concernant les Mangemorts, je ne pourrai pas vous répondre.


Re-zut. Il faudrait tenter autrement.

— Mais juste vous assurer à 100% que Voldemort n'est pas de retour à la vie.

Oui. Autant dire rien du tout. Ce n'est pas exactement comme si le vieux Voldemort allait mettre des pancartes lumineuses annonçant sa résurrection.

Quoique… en fait, si, connaissant le lascar, si, il n'était pas exagéré de supposer qu'il se mettrait en scène de la sorte pour signaler sa réapparition. "Ce soir en représentation exclusive au Chaudron Baveur, Voldemort et les Voldemettes." Oui, c'était tout à fait son genre.

— Pour ce qui est de votre fils… Je préfère vous dire en toute honnêteté que rien n'est sûr concernant sa possible résurrection. Chaque ressuscité revient à la vie au lieu où ils ont été tués, et ils n'ont pas tous le réflexe de se précipiter au ministère de la magie pour faire savoir leur retour à la vie.

C'était vrai. Marcus pouvait en attester, il avait d'abord donner la priorité à… certaines petites affaires en souffrance au préalable. Peut-être pouvait-il essayer de déclarer les nouveaux Mangemorts auprès du Ministère comme association à but non-lucratif.

— Certains se cachent, nous avons déjà eu ce genre de cas.

Cette déclaration choqua Marcus. C'était… c'était… c'était… Il n'y avait pas pensé. Pas un seul instant. Henry, se cacher… C'était impossible. Pourquoi se cacherait-il ? De qui se cacherait-il ? Des Aurors qui l'avaient assassiné ? De Fol-Œil ou de Croupton, qui eux étaient décédés depuis et n'avaient pas encore ressurgi ?

Ou bien…

Non… il ne voulait y croire…

— En fonction de ce qui a bien pu arriver et de la condition de son décès, il peut très bien s'être caché.

Se pourrait-il… se pourrait-il que Henry se cache de lui ? Qu'il le fuie ? Après tout, Marcus était le catalyseur quasi-direct de son décès, et leur dernière rencontre, ou plutôt confrontation, avait pris une tournure pour le moins tragique.

Cette annonce remplissait Marcus de chagrin… et en même temps de tellement de fierté car, si Henry était revenu à la vie, personne ne le retrouverait. La preuve ultime qu'il s'agissait d'un garçon très intelligent et qu'il était, à raison, le digne fils de son père. Bien joué, Henry… Bien joué.

— Voilà une adresse pour me joindre rapidement. De mon côté, à l'adresse que vous souhaitez, je vous tiendrai informé d'une quelconque résurrection des noms que vous m'avez cités.

L'employé avait griffonné une adresse sur un bout de parchemin et la tendit à Marcus, qui la prit distraitement entre ses doigts, toujours hagard à l'idée à la fois géniale et absurde (géniabsurde ?) que son fils pouvait plausiblement se cacher. Dans quel taudis, quel ghetto, quelles conditions dégradantes était-il en train de se dissimuler ? Réduit à manger des rats et à côtoyer les sans-abris du monde ?

Marcus réprima un frisson.

— Pour monsieur Henry Johnes, je vais mener mon enquête pour savoir s'il est bien revenu à la vie et où est-ce qu'il se trouve. Est-ce que vous pouvez m'en dire plus sur… la condition de votre mort ? Ça m'aidera à explorer certaines pistes pour votre fils.

Marcus reconcentra son regard, qui avait dérivé dans le vague, sur l'employé du Ministère, et plissa les paupières.

— Nous avions eu une grosse dispute, avec Henry… J'ai fait quelques grosses erreurs de ma vie, qui m'ont poussé à fricoter avec des Mangemorts… J'ai essayé de vivre dans le silence pour éviter qu'ils ne nous massacrent… Henry avait à l'époque des idées très arrêtées, sa mère avait carrément essayé de lui faire du mal parce qu'il avait été admis à Serpentard. Il s'était fait à l'idée, ridicule, qu'en tant que Serpentard, on le considérerait toujours comme une mauvaise personne, et voulait donc donner raison aux gens en rejoignant les Mangemorts. Nous avons eu une très, très, très violente confrontation… Il a fui la maison. J'étais royalement furieux, et dévasté aussi. Quand on a frappé à la porte, j'ai cru que c'était lui qui revenait, cela m'a fait baisser ma garde. Les Mangemorts m'avaient retrouvé et m'ont… eh bien… ils ont fait ce qu'ils savent faire de mieux, si vous voulez mon avis. Quand je suis revenu, j'ai eu la chance de tomber sur un vieil ami, c'est le cas de le dire aujourd'hui, qui m'a raconté que Henry avait été rattrapé par les Mangemorts et exécuté à son tour… Mais je crois qu'il me ment. J'ai peur qu'en réalité, des Aurors l'ont tué. Je sais qu'à l'époque, Bartemius Croupton était implacable, et je crains que… que Henry soit tombé au mauvais endroit au mauvais moment, et sur la mauvaise personne de surcroît. Enfin, vous comprendrez pourquoi je suis un peu anxieux de ne pas savoir si ma vie est à nouveau en danger…

Il poussa un soupir, baissa la tête et se massa le front.

— Je suis désolé. Mon fils me manque terriblement, Monsieur…

Il jeta un œil à l'adresse sur le parchemin.

— Harry Potter ? Oh, c'est vous !

Marcus redressa la tête et sourit de toutes ses dents impeccablement blanches.

— Si j'avais su que je mourrais à peine quelques semaines avant que vous exterminiez Voldemort, je serais parti l'esprit un peu plus tranquille. Enfin, je suis désolé de dire cela, je n'ai eu qu'un bref résumé de ce qu'il s'était déroulé en vingt ans dans mon dos, et je sais que vos parents l'ont payé de leur vie. Le destin est parfois bien cruel.

Il écarquilla brusquement les yeux et se leva d'un bond avant de s'incliner.

— Je suis vraiment confus, j'ignorais que j'avais affaire à quelqu'un d'aussi important ! Veuillez pardonner mes manières cavalières, je vous prie, j'espère ne pas vous avoir offensé ! Je ne vous importunerai pas plus longtemps avec mes histoires triviales, je suis sûr que votre emploi du temps est bien plus précieux que le mien.

Ceci dit… la curiosité du Serdaigle que Marcus aurait toujours voulu être reprit le dessus et il ne put s'empêcher de sourire.

— Si je vous invite un jour à prendre un café avec moi, me ferez-vous l'honneur de me narrer vos aventures ? On m'a dit qu'elles étaient dantesques et dignes des meilleurs best-sellers. Je… excusez-moi, c'était à nouveau stupide de proposer cela.

Harry Potter.

LE Harry Potter.

La carte de chocogrenouille qu'il lui fallait impérativement. Il pourrait frimer auprès de tous les autres Mangemorts quand il les aurait rassemblés. "Regardez, vénérez notre Seigneur et Sauveur Harry Potter, lui au moins c'est un bonhomme et il n'a pas de délire tordu avec les serpents."

… les chocogrenouilles existaient-elles encore, au moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 163
Date de naissance : 31/07/1980
Date d'inscription : 19/04/2018
Lieu de résidence : Londre à l'ancienne maison des Black

MessageSujet: Re: Le garçon qu'il faut remercier[PV Harry]  Lun 18 Juin - 19:28

Harry a toujours eux pour habitude de rendre service aux autres. Depuis son entrée à Poudlard ça a souvent été comme ça. Bon bien entendue comme tout adolescent, il a eut ses tendances d'égoïsme, mais est-ce qu'il y aurait d'autre personne de son âge qui s'aventurerai dans la nature dans une quête indéfinie qui a pour but de tuer Voldemort ? Pas grand monde, mais ce n'était pas pour autant qu'Harry décide de se reposer sur ses lauriers et se laisser être acclamé en héro. Non, parce qu'il n'a pas fait tout cela seul, seul, il aurait lamentablement échoué. Et aujourd'hui encore, il voulait aider toute personne dans cette situation plus qu'étrange qu'est la résurrection. Il écoute attentivement les faits sur ce qui c'est passé celons monsieur Johnes. Silencieux tout le long l'auror reste attentif, quelle triste histoire, jamais il n'aurait cru que se mettre à dos les mangemorts pouvait faire de conséquences aussi désastreuses. Savoir que la réputation des Serpentards aussi désastreuse et ce que ça engendre le choc tout autant. Après son récit Harry hoche la tête.

« Merci d'avoir prie de temps de tout me raconter et encore désolée de vous faire endurer ça. »

Il s'excuse à son tour dévoilant l'évidence que son fils lui manque. Harry pouvait que comprendre, en éduquant Ted, il était lui aussi plus ou moins père. Puis il est en train de penser à l'avantage de parler au ressuscité, c'est que tous ne le connaisse pas et ça lui fait du bien qu'être considéré comme un sorcier normal.

— Harry Potter ? Oh, c'est vous ! 

Du moins.... En certaines parties... Visiblement, cet homme savait ce qu'il était, il se fige sur place et écarquille doucement les yeux quand il fait soudainement des manières qui le rend plus mal à l'aise qu'autre chose. Il s'enfonce un peu plus dans son siège quand il se lève pour s'incliner devant lui. Il le fixe, lèvre pincé et surtout l'air totalement gêné. Il lui fait signe de se rasseoir en faisant un non de tête un peu perturbé. 

« Non, non... Pas de ça s'il-vous-plaid. Je suis un sorcier comme un autre. »

Ces histoires d'élu il a maintenant assez grandit pour savoir que ce n'était que des bêtises. Il ne voit pas en quoi, il est élu de quoi que se soit. Il n'était qu'un simple Horcrux pendant tout ce temps. C'est ce qui lui a donné toutes ces mésaventures qu'il a pu surmonter grâce à ses amis. Il tente de couper court la conversation par ces mots.

« J'ai très peu de temps pour moi depuis que des sorciers son revenu à la vie. Je suis navré ça sera difficile, mais je suis sûr que quelqu'un d'autre vous le racontera bien mieux que moi. »

Puis il en revient sur le sujet principal de la situation.

« Dans tous les cas, mon avis personnel veut que si votre fils est revenu à la vie, il est fort probable qu'il se cache. Ou je ne sais pas, mais en vu de sa situation et des possibles circonstance de sa mort, il cherchera sans doute à fuir les mangemorts ou les aurors »

L'auror réfléchie un instant. 

« Il me semble un jour avoir entendu parler d'un dossier d'une affaire vous concernant avec notre fils. Je tacherais de le retrouver et de vous faire part de tout les diagnostique qui ont été fait. Ça ne paraît pas grand chose sur le coup, mais je suis sûr que ça peut vous mener à des pistes qui vous paraîtra plus naturel que moi, vu que... C'est votre enfant avant tout. »

Il va envoyer de ce pas une lettre à Céleste, s'il pouvait enquêter seul sur cette affaire ça ne serait pas plus mal, car c'est une affaire qui concerne les mangemorts et ça pourrait ternir la réputation de Marcus Johnes. Mais la grande question qui se pose est... Est-ce que son fils anciennement mangemort serait une possible menace ? Il n'a que 16 ans celons ses dires, mais Harry à le souvenir d'avoir accompli pas mal de chose à cette heure-là. Il finit alors par se lever et lui tend la main pour le saluer, il était déjà en retard pour son rendez-vous avec Hermione. Ses proches lui faisaient déjà assez de reproches sur sa trop grande implication à son travail et il n'aimerait pas aggraver la situation déjà inconfortable. 

« Au plaisir en tout cas monsieur Johnes, nous nous contacterons bien vite concernant la situation de votre fils. »

Il était tout de même personnellement touché par cette histoire, il tachera de donner le meilleur de lui-même pour le bien des Johnes mais aussi de la sécurité des sorciers. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Chef Mangemort

Messages : 376
Date de naissance : 17/11/1940
Date d'inscription : 26/03/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : 1 potion de Polynectar
1 voiture volante

MessageSujet: Re: Le garçon qu'il faut remercier[PV Harry]  Mer 27 Juin - 17:42

Marcus
Johnes

Harry
Potter

Le garçon qu'il faut remercier
— J'ai très peu de temps pour moi depuis que des sorciers son revenu à la vie. Je suis navré ça sera difficile, mais je suis sûr que quelqu'un d'autre vous le racontera bien mieux que moi.

Marcus pinça les lèvres et rougit d'embarras, et baissa la tête. Face à une légende vivante, il s'était comporté comme le premier écolier venu. Une vraie honte, ses parents lui en auraient voulu pour l'éternité.

— Dans tous les cas, mon avis personnel veut que si votre fils est revenu à la vie, il est fort probable qu'il se cache.

S'il continuait à répéter cela, Monsieur Potter allait vite descendre de son piédestal, et certainement pas de son plein gré…

— Ou je ne sais pas, mais au vu de sa situation et des possibles circonstances de sa mort, il cherchera sans doute à fuir les mangemorts ou les aurors.

Ou les deux. Marcus avait intronisé Henry auprès des premiers et l'en avait fait la cible des seconds. Mais avec des amis comme les Mangemorts, mieux valait y regarder à deux fois quand on leur ouvrait la porte. Des gens charmants, en vérité, ces Mangemorts.

Charmants…

— Il me semble un jour avoir entendu parler d'un dossier d'une affaire vous concernant avec votre fils.

Marcus releva la tête.

Ah. Ceci… n'était peut-être pas exactement une très bonne nouvelle. Sauf si une bonne nouvelle équivalait à inviter Bellatrix Lestrange à prendre le thé, qu'elle arrivait avec une heure de retard et mettait le feu à l'elfe de maison parce que POURQUOI PAS.

Sacrée Bellatrix… En plus, elle avait volé un sucrier d'une valeur inestimable. Marcus n'avait jamais remis la main sur ce sucrier, même s'il avait appris quelque temps plus tard qu'il s'était trouvé un nouveau foyer chez un couple parent de trois enfants malchanceux. Cedit foyer avait par la suite pris feu (Marcus suspectait à nouveau l'implication de Bellatrix, mais il ne put jamais s'en assurer) et le sucrier fut perdu pour toujours.

C'était un joli sucrier, pourtant.

— Je tâcherai de le retrouver et de vous faire part de tous les diagnostique qui ont été faits. Ça ne paraît pas grand-chose sur le coup, mais je suis sûr que ça peut vous mener à des pistes qui vous paraîtront plus naturelles que moi, vu que... C'est votre enfant avant tout.

Marcus se ressaisit. Ses divagations sur le sucrier l'avaient temporairement diverti du vrai problème : le dossier. Qu'y avait-il dans ce dossier ? Ou que n'y avait-il pas ? Baldrick lui avait assuré que son secret avait été (temporairement) enterré avec lui, alors qu'est-ce que ce dossier pouvait bien renfermer ?

Avant qu'il ne réponde à ses propres interrogations, Harry Potter se leva et lui tendit la main pour le saluer. Marcus recula sa chaise en se levant à son tour, et répondit vigoureusement à la poignée de main de l'Auror en lui adressant de surcroît un grand sourire.

— Au plaisir en tout cas monsieur Johnes, nous nous contacterons bien vite concernant la situation de votre fils.
— Je vous remercie pour tout ce que vous faites, monsieur Potter. Voir que le Ministère n'a pas oublié ses citoyens, morts ou vivants, me réchauffe le cœur. Je vous remercie également pour le temps que vous m'avez accordé. Vous avez toute ma confiance pour faire la lumière sur Henry, aussi je suis persuadé que nous nous reverrons bientôt.


Marcus adressa un dernier sourire à l'Auror, accompagné d'un hochement de tête, et se retira.

En descendant les couloirs du Ministère, il enfonça les mains dans les poches. Marcus le père n'avait peut-être pas appris grand-chose, mais Marcus le Mangemort avait découvert des informations d'une très grande valeur.

Oui, monsieur Potter. À bientôt.

À très.

Très.

Très
bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le garçon qu'il faut remercier[PV Harry]  

Revenir en haut Aller en bas
 
Le garçon qu'il faut remercier[PV Harry]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grands garçons musclés et bronzés
» Il ne faut pas boire de sang.
» Il faut vivre.
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resurrection :: Londres :: Le ministère de la magie-
Sauter vers: