AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu es un sorcier » Harry P.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Messages : 176
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres

MessageSujet: Tu es un sorcier » Harry P.  Mer 30 Mai - 9:17



Tu es un sorcier
harry potter — james potter

31 janvier 2000 ;
Après cette rencontre inopinée en la personne de Edgar Bones, j'avais retrouvé un peu de joie de vivre. Mais les murs du ministère avait quelque chose de relativement austère qui ne permettait pas de contenir bien longtemps la bonne humeur. A croire que tout était fait pour transpirer la grandeur et la morosité. Difficile d'imager qu'il y avait encore à peine quelques années Voldemort avait pointé le bout de son infâme nez inexistant par ici. Oui, j'étais au courant pour l'absence de protubérance nasale. Cela n'avait pas dû être facile à vivre. Enfin, il ne fallait pas que je mette à plaindre mes ennemis morts. Après tout il ne pouvait s'en prendre qu'à lui même s'il était devenu aussi séduisant qu'une mue de serpent. A ce sujet, je me posais la question à savoir si un serpent pouvait attraper la gale. Malheureusement pour moi, j'avais toujours assez peu écouté durant les cours sur les créatures magiques. Peut-être que si j'avais daigné ouvrir davantage mon livre je l'aurais su. Cependant la réponse n'était pas cruciale pour la suite de mes aventures aux ministères de la magie. Une fois mon recensement effectif, j'avais décidé d'aller faire un tour par le bureau des aurors. Nul hasard dans ma décision puisque j'avais appris de Lily que notre fils travaillait pour le département de la justice magique en qualité d'auror justement.

Je me sentais quelque peu fébrile, allais-je le reconnaître au premier coup d’œil ou bien mon regard allait-il se prendre sur les visages de ceux et celles qui allaient croiser ma route ? Je n'en avais pas la moindre idée. J'avais encore le souvenir de mon fils alors qu'il avait à peine un an et demi. Oui je me refusais à compter en mois comme le faisait la plus part des parents. « Oh quel âge a-t-il ? » - « 12 mois » Je n'avais jamais compris cette volonté de compter en mois au lieu de dire « Il a un an ». C'était stupide. Enfin, à présent il n'était plus question de ce genre de futilité parentale. Je n'aurais jamais le droit de médire sur cette fascination quant à l'âge de bébé. Dommage. J'aurais aimé râler un peu plus longtemps. Mais en soi c'était surtout pour me détendre, oublier un temps ma nervosité.

- Monsieur, vous n'avez pas le droit d'être là, c'est le bureau des aurors, dit une voix en m'interpellant.

Sitôt je me retournais pour voir ce qu'il en était. Une femme en tailleur passé de monde, l'air pincé d'une secrétaire aux cheveux parfaitement coiffés. Celle là devait pas s'envoyer en l'air souvent… Je lançais un coup d’œil à sa main gauche pour voir si elle avait une alliance, à première vue non. Gagné. Mais je n'étais pas là pour jouer les Sherlock Holmes comme diraient les moldus.

- James Potter, répondit-je comme s'il s'agissait de brandir un passe-droit. Harry Potter est-il ici ? Je suis son père.

Un étrange passe-droit à bien y repenser, surtout quand on voyait que je devais physiquement avoir le même âge que lui. Cette femme pouvait bien me renvoyer du département de la justice si jamais elle était vraiment de mauvaise humeur. Après tout je n'étais jamais qu'un visiteur, il n'était pas permis à tous le monde de mettre son nez là où bon lui semblait. Sans doute ne devrais-je même pas être là, mais j'avais voulu tenté ma chance, après tout je n'avais rien à perdre à par l'occasion de rencontrer mon fils depuis la première fois depuis que j'étais de retour sur cette terre.


Dernière édition par James Potter le Lun 8 Oct - 6:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 141
Date de naissance : 31/07/1980
Date d'inscription : 19/04/2018
Lieu de résidence : Londre à l'ancienne maison des Black

MessageSujet: Re: Tu es un sorcier » Harry P.  Mer 11 Juil - 18:24

Encore une journée chargée pour Harry, on lui en faisait plus en plus le reproche délaisser sa famille, amis, petite amie, et même sa propre mère revenue à la vie ! Harry était vraiment heureux de pouvoir la connaître, il était plus que ravie parce qu'il en avait rêvé. Mais jamais il n'avait songé que lui parler après toute ces années revenais à parler à une inconnue. Et intérieurement ça faisait mal à Harry, mais il oublie la douleur comme il peut en se noyant dans le travail concernant les ressuscités. Il y avait une longue file pour les personnes à enregistré et ses recherches n'avançais absolument pas pour le moment. Mais où chercher ? Que fallait-il diagnostiquer ? Harry n'en savait rien, il avait beau être considéré comme un héros, il n'était pas pour autant une lumière dans les casses tête. Non Harry n'est pas aussi brillant que peut l'être Hermione. Il l'a toujours admiré pour ça, cette manière naturelle de savoir ou aller et quoi faire dans les situations difficile ou inconnu. Alors qu'il était plongé dans les pensées, les yeux rivés sur le dossier, la voie de la secrétaire le remet sur la terre ferme. Elle recadrait à sa manière drastique un intrus dans les lieux. Il ne comprenait pas parfaitement ce que l'inconnue lui disait, mais il en conclu qu'il doit certainement partir suite au dire de Muriel.

« Peu importe qui vous êtes, vous n'avez pas le droit d'être ici ! Sortez maintenant ! »

Harry relève la tête en fronçant les sourcils. Il pose sa plume et se lève de son bureau pour en sortir. Il voit en premier lieu Muriel debout fixant l'inconnue d'un regard froid et agacé. Intrigué l'auror ouvre un peu plus grand la porte et tire son regard vers la personne a qui elle s'adresse.

« Qu'est-ce qui se passe Murie... »

Il n'y pas le temps de finir sa phrase qu'il avait l'impression de voir son propre reflet. Il beug un instant immobile et le fixe encore un moment. C'est une surprise à laquelle il ne s'attendait pas. Il enlève ses lunettes pour se frotter brièvement les yeux d'une main et les remet tentant en vain de reprendre sur lui. Il regarde Muriel et lui dit d'un air un peu perturbé.

« Je le connais… Soyez tranquille, je l'emmène à mon bureau. »

Il va vers le dit bureau faisant signe a James de le suivre. Une fois dans le bureau, il ferme délicatement la porte derrière lui pour le regarder de nouveau perturber.

« Papa ? »

Lui aussi, il serait revenu à la vie ? Au moins Lily sa mère ne sera plus seule. Il ne savait pas quoi lui dire ni quoi faire. Avec sa mère, il la prise directement dans ses bras. Mais son père ? Est-il le genre de personne à faire des accolades. Il ne connaît pas que du bien à son égard, autrement dit les bizutages contre Rogue. Mais c'était un ami exceptionnel en entendant les dire de Sirius et Remus. Et Harry s'est toujours reposé sur ça pour se dire que c'est quelqu'un de bien. Ses lèvres se pincent et sa gorge ne noue pour enfin de compte sourire en lâchant un léger rire. Il était content de le rencontrer enfin. Comme pour sa mère, il ne savait pas tellement quoi lui dire. Mise appart reprendre les paroles qu'on lui a le plus souvent répété. 

« Je comprends bien mieux la ressemblance dont on me faisait part. J'avais l'impression de voir mon propre reflet. »

Il rit nerveusement ne sachant plus ou se mettre. Moly à été le côté maternel, mais il n'eut pas assez longtemps le côté paternel de Sirius pour savoir comment agir dans ce genre de situation.


Dernière édition par Harry J. Potter le Dim 7 Oct - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Messages : 176
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres

MessageSujet: Re: Tu es un sorcier » Harry P.  Sam 21 Juil - 14:48


Le dragon qui servait de secrétaire n'avait décidément pas l'air de vouloir me laisser accéder au bureau des Aurors. En un sens je comprenais sa réticence à laisser un civil accéder à ce lieu, mais d'un autre côté, j'étais quand même le père de celui qui avait permis qu'aujourd'hui elle travaille ici ! Qui sait si en ayant Lord Voldemort comme chef d’État, elle n'aurait pas fini à passer le balai à Azkaban. Mais vu sa tête, je n'étais pas certain de vouloir lui jeter cet argument à la figure, elle risquait de lui envoyer le service de sécurité en retour de flamme. Toujours se méfier des dragons. Certains étaient vicieux.

Jusqu'à ce qu'enfin on vienne lui mettre la muselière. En regardant par dessus l'épaule de la sorcière, je vis une tête à la chevelure noire émerger derrière elle. Je devins silencieux. Je voyais mon fils pour la première fois. Il était si grand. Dans mon souvenir c'était encore un bébé, mais à présent c'était un jeune homme. Et il avait… Il avait les yeux de Lily. La secrétaire finit par nous laisser. Je le suivis jusqu'à son bureau avant de prendre place. C'était difficile, difficile de savoir quoi lui dire. Je n'avais pas vraiment pris le temps de réfléchir à ça au final. Retrouver Edgar m'avait un peu fait oublier l'appréhension que j'avais eu à me retrouver au Ministère de la Magie après avoir passer une semaine à jouer les cerfs sauvages.

- Harry, répondis-je simplement.

J'esquissais un très léger sourire sans trop savoir ce qu'il convenait de faire. Est-ce qu'il fallait que je le prenne dans les bras ? La dernière fois il pouvait encore tenir tenir contre moi, un grand sourire rieur pendu aux lèvres. A présent il me regardait derrière ses lunettes rondes. Je crois que la meilleure chose à faire, s'était au moins d'être honnête.

- Je crois que personne n'est prêt à faire face à ce genre de situation et il n'y a aucune formule de politesse qui saurait résumer quelque chose comme « bonjour, je crois que je suis ton père », dis-je avec une pointe d'humour somme toute britannique, du moins il fallait l'espérer.

Ne jamais oublier qu'on était anglais et ça en toute occasion. J'espérai au moins lui arracher un sourire, à défaut d'un éclat de rire. Quand il était bébé, c'était beaucoup plus facile, il suffisait de lui faire des grimaces et il riait à en pleurer en se tortillant comme un fou. Un jeune adulte, c'était beaucoup difficile, surtout quand on ne connaissait rien de lui et qu'il ne connaissait rien de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 141
Date de naissance : 31/07/1980
Date d'inscription : 19/04/2018
Lieu de résidence : Londre à l'ancienne maison des Black

MessageSujet: Re: Tu es un sorcier » Harry P.  Lun 13 Aoû - 19:33

Le choc de soir son père si soudainement est aussi grand que lorsqu'il a fait la rencontre de sa mère. Mais quand il se remémore le fiasco quand il a tenté de lui raconter ce qu'il a vécu, il se sent plus nerveux encore à l'idée de foirer autant avec son près. Sirius et Remus l'adoraient, il le connaît que par leur récit. Le voir en face de lui fait le même effet que de voir un héros d'un de nos romans préféré. Pensant que ça ne pourrait jamais être possible et ça c'est enfin de compte réalisé. L'entendre prononcer son prénom lui retourne le ventre, il tente de cacher sa nervosité avec une phrase bateau, ne voyant pas encore que son père est sans doute aussi nerveux que lui. Comment sommes-nous censés réagir envers notre père ? Sirius le prenait souvent dans ses bras pour lui exprimer son attachement envers lui, mais c'est son parrain, est-ce qu'il en est de même pour un père ? Qui doit faire le premier pas ? Comme un reflet dans un miroir rendant la situation encore plus irréaliste, il sourit en même temps que lui d'un air gêner avec mille questionnements qu'ils se posent respectivement dans leur tête. Harry n'ose pas prendre la parole ne trouvant pas d'idée. Heureusement, James finit par prendre la parole exprimant une vérité qu'ils ne pouvaient pas ignorer. Ses dires lui arrachent un petit rire tête basse pour remonter son regard vers lui un peu plus détendu qu'il y a quelques secondes. 

« Je crois que je n'aurai pas dit mieux. »

Une silence s’installe de nouveau et sentant que le malaise pouvait revenir à tout moment, Harry tente de prendre les choses en main. Il présente un siège à son père et lui propose ce qu'il lui passe par la tête.

« On peut peu être... Essayer d'improviser ? Y aller à l'instinct ? »

Tenter de rattraper le temps perdu a été un fiasco total, il ne préfère pas s'y tenter de nouveau. Mais il se voit mal rester figer en face de lui à se regarder par le blanc de leurs yeux. Harry commence à s'installer sur le siège en face de celui qu'il lui a proposé. Il garde la tête levé à regarder son père un peu comme s'il voulait s'assurer qu'il n'était pas un mirage. Cette situation paraissait tellement irréelle. L'improvisation le pousse à être honnête à son tour.

« Sirius et Remus m'ont tellement parlé de toi... Que te voir en chair et en os ici dans mon bureau me paraît complètement irréel. »

Au point d'avoir peur de le toucher. Et si sa main traversait ? Et s'il se rendait compte qu'il parlait à un fantôme ou à un fruit de son imagination. Harry a encore de fâcheuse tendance à se croire fou.

« Et... Pourtant... Tu es bien la, en face de moi. »

Il rit nerveusement et se frotte la nuque pour tenter de se calmer.

« Et voilà, je me remets à dire des bêtises maladroites. Décidément... Les situations inattendues son vraiment pas mon fort... »


Dernière édition par Harry J. Potter le Dim 7 Oct - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Messages : 176
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres

MessageSujet: Re: Tu es un sorcier » Harry P.  Ven 24 Aoû - 7:36


Aller gagné, il avait réussi à lui arracher un petit rire. Il fallait voir chaque petite victoire pour garder l'esprit positif. Et Dieu seul savait qu'avant de rencontrer Edgar, je n'avais pas vraiment la tête à ça. Sacré Edgar, un phénomène celui là, heureusement qu'il savait vous remettre d'aplomb même quand lui aussi n'était pas forcément au top de sa forme. Ouais, on l'a faisait pas à moi, je savais que ça le tracassait autant que moi toute cette histoire. Enfin, là n'était plus la question à présent que je me retrouvais dans le bureau de mon fils. Mon fils… Mon grand garçon. Merde quoi, il avait potentiellement le même âge que moi, c'était difficile de me dire que j'aurais dû avoir au moins… au moins… Je devrais avoir quel âge déjà ? Je fis rapidement le calcule dans ma tête. Quarante ans ! J'aurais dû avoir quarante ans ! Bon sang ! Tandis que je réfléchissais, Harry avait repris la parole pour nous éviter le moindre silence gênant. Il était vrai que j'avais parfois tendance à oublier que j'étais en conversation avec quelqu'un. Mon esprit divaguait un peu trop facilement ces derniers temps.

- Tu peux toucher si tu veux, répondis-je. Histoire d'être sûr que je ne suis pas un fantôme. Cent pour cent sorcier, sans sucre ajouté.

Je ne savais absolument pas pourquoi je disais ça, sans doute encore une fois sur le ton de l'humour. Après tout c'était toujours un bon moyen de briser la glace n'est-ce pas ? A croire que pour moi, toutes les situations étaient bonne pour sortir une blague. En un sens, il ne fallait pas considérer les situations inattendus comme des moments de perte de contrôle. C'était avant tout l'occasion d'en rire après tout. Oui, même si j'avais plutôt ris jaune le jour où j'étais revenue à la vie. Enfin, peut-être qu'avec le temps… Et puis j'avais déjà réussi à faire rire Lily avec la blague sur la femme de ménage, c'était bon signe.

- Après je ne vais pas te mentir, dans toute l'histoire de la magie, on se retrouve face à quelque chose de très… surprenant. Même Merlin n'aurait pas pu faire mieux, poursuivis-je toujours sur le ton de l'humour. Quoi que d'un autre côté, j'ai toujours eu du mal à suivre les cours d'histoire de la magie, j'ai sans doute loupé un potentiel chapitre sur les revenants. Après tout, on est à l'abri de rien…

Dans ce monde de fou. Parce que clairement, nous étions quand même dans un sacré monde de fous, qu'on le veuille ou non. Enfin, qu'est-ce que vous vouliez y faire ? Rien. Nada. Que dalle. Et… j'ai oublié comment on le disait en russe. Tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 141
Date de naissance : 31/07/1980
Date d'inscription : 19/04/2018
Lieu de résidence : Londre à l'ancienne maison des Black

MessageSujet: Re: Tu es un sorcier » Harry P.  Mar 11 Sep - 18:17

Harry rit de bon cœur à la seconde blague de son père. On lui avait raconté que c'était un rigolo qui ne pouvait pas s'empêcher de faire des blagues. Et à peine se sont-ils retrouvés il y a cinq minutes qu'il a déjà rit et sourit deux fois. Et pourtant avec toutes ces histoires et tout ce débordement de travail, Harry c'est rarement donner le temps de sourire. Au moins, l'ambiance ne restait pas vide silencieux et dans le malaise. Harry se sentait déjà moins nerveux malgré toutes les interrogations qu'il a en tête et son ignorance de comment agir dans une situation pareille. Lorsque James lui parle d'histoire et sur ses incertitude, Harry croise les bras lèvres pincé et lui fait un non de tête.

« Non, on... N'a jamais eu un cas de résurrection comme aujourd'hui... On ne sait absolument rien de cet événement. »

Si c'est bien, si c'est mal, comment était-ce possible. Au départ, Harry pensait que c'était la pierre de résurrection. Mais l'aillant déjà utiliser avant d'être prêt à mourir, il se souvient d'avoir clairement vu des fantômes et non pas les personnes en chaire et en os. Ça lui donnait presque envie de vérifier si la personne en face de lui était bien réelle. Cependant, il n'ose pas bouger, ni le toucher, un peu comme s'il avait peur de la réaction, comme s'il craignait d'être en face d'un esprit de son père.

« Et pour le moment, on ne sait pas tellement comment expliquer la chose... »

Il finit enfin par relever la tête vers son père avec un sourire triste. 

« Mais je suis quand même content de pouvoir vous connaître enfin toi et maman... »

Il a tellement rêvé d'un moment pareil quand il était jeune. Il finit par s’asseoir derrière son bureau en soupirant.

« Je sais que je dois vous raconter beaucoup de chose pour rattraper le temps perdu... Mais les récits... Ça n'a jamais été mon fort. »

Il se sert un café.

« Je te sers un café ? Il m'en reste encore pas mal. »

Il faudra voir pour l’insérer de nouveau dans la société des sorciers, l'intégrer dans le nouvel Ordre du Phoenix très réduit... Mais pour l'heure, Harry se demande s'il est judicieux de lui raconter tout ce qu'il a vécu maintenant ou plus tard quand il sera avec sa mère Lily.


Dernière édition par Harry J. Potter le Mer 17 Oct - 19:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Messages : 176
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres

MessageSujet: Re: Tu es un sorcier » Harry P.  Dim 30 Sep - 6:40


James hochait la tête tandis qu'il écoutait son fils lui répondre. Bien, donc au moins ils étaient certains d'une chose, c'était que personne ne savait quoi que ce soit. C'était une bonne base n'est-ce pas ? Il continua d'écouter Harry, tout en l'observant avec attention. Chose un peu perturbante, la ressemblait qu'il y avait entre père et fils. James se demandait s'il n'avait pas mis un miroir devant lui, hélas il savait bien qu'il n'était pas lui même entrain de parler alors son hypothèse ne tenait pas debout... Il aurait essayé au moins.

Il esquissa un brin de sourire quand Harry lui dit qu'il était quand même content de pouvoir les connaître, lui et Lily. Là encore, Potter Senior ne fit aucun commentaire, il n'en ressentait pas le besoin ou même l'utilité. Il n'y avait pas non plus de blague à faire. Bien qu'il aurait pu en trouver une là comme ça. Mais point trop n'en faut, il ne fallait pas abuser de l'humour, sans doute qu'avec le temps il finirait pas le trouver horripilant.

- Dans la famille on n'a jamais été très fort pour raconter les histoires, mais plutôt pour les vivres , répondit James. Au pire on trouvera bien quelqu'un pour les écrire à notre place.

Oui, c'était une bonne solution ! Engager un conteur qui aurait la charge de relater tous les exploits, même les moins glorieux. Non... Non il fallait oublier cette idée, elle n'était pas si bonne que ça finalement.

- Un café ! Avec plaisir ! fit-il alors qu'un sourire plus large encore s'étirait sur son visage. Bon alors du coup, j'vais te proposer une liste de questions, tu me dis si ça te semble pertinent d'y répondre ou non, comme ça on va s'éviter les moments chiants et les trucs pas intéressants. J'ai toujours apprécier aller à l'essentiel plutôt que suivre le protocole de la bienséant. Oui je sais, pour un anglais c'est assez cavalier, mais je sais que c'est pas ça qui me tuera.

Aller hop une petite blague en passant pendant que Harry s'occupait du café.

- J'te le dis tout de suite, tes résultats scolaires on va passer au dessus, si t'es devenu Auror, c'est que tu devais pas être trop mauvais, poursuivit-il. Question gênante maintenant, les amours ça va ? Non je demande, comme ça au moins c'est fait et on passe à autre chose.

L'avantage que James soit bavard ? Au moins il était sûr qu'il n'y aurait pas de blanc dans la conversation. Son esprit fusait déjà dans tous les sens et brisait les codes habituels dans ce genre de retrouvailles, en dehors du fait qu'il soit un revenant, of course.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 141
Date de naissance : 31/07/1980
Date d'inscription : 19/04/2018
Lieu de résidence : Londre à l'ancienne maison des Black

MessageSujet: Re: Tu es un sorcier » Harry P.  Dim 21 Oct - 12:11

C'est étrange tout de même de constater la différence d'ambiance de retrouvaille entre son père et sa mère. Avec Lily Potter, c'était des rire des larmes, une accolade et une dose maximale d'émotions plutôt difficile à gérer sans verser une petite larme de joie. James Potter lui, ça se passe plus dans une ambiance détendue, des blagues à tout-va, un peu comme si la mort ne les a jamais vraiment séparés. Par les dires de son père, Harry se sent instinctivement intégré envers la famille Potter, bien qu'il ne connaît que son père présentement par ce même nom de famille. Savoir que les Potter sont plus doués pour vivre les histoires que les raconter lui tire un énième sourire. La dernière fois qu'il avait autant sourit c'était en présence de ses deux meilleurs amis et sa petite amie. Il n'ajoutait rien de plus à cette phrase, plutôt soulagé qu'il n'ait pas insisté pour lui conter toutes ces aventures éprouvantes qu'il lui est arrivé. Il accepte le café et propose une solution simple pour connaître l'évolution et le vécu actuel d'Harry. Poser des questions pour y répondre. Le jeune auror n'y voyait aucun inconvénient. Il sert un mug de café à son père en lui présentant la boite de sucre au cas où et sourire à la fois amusé et triste sur le fait que son comportement ne me tuera pas. C'est après avoir bu sa gorgée de café qu'il lui répond d'un signe affirmatif de la tête laissant par la suite son père à réfléchir sur les questions qui lui semble plutôt essentiel.

Les résultats scolaires passent à la trappe simplement par le métier qu'il exerce actuellement. Harry s'est toujours trouvé moyen dans les résultats surtout quand on compare par ceux d'Hermione. Et il pense que l’accessibilité de son métier actuel est due par les exploits qu'il a réussi à accomplir il y a deux ans avec ses amis. Son nom n'était pas encore totalement inconnu dans le monde des sorciers. Il a même tendance à pensée qu'on comptait encore un peu trop sur lui pour arranger les choses, même ceux qui le dépasse complètement. Il n'était pas plus doué qu'un autre pour comprendre cet événement de résurrection, il faisait de son mieux pour avoir quelques pistes à un tel point qu'il en oublie de passer du temps avec ses proches. Il se fige alors quand son père demande comment se passe ses amours. Dans le fond, il avait peur que son paternel l’engueule par sa négligence de prendre soin de celle qu'il aime.

« Et bien euh... »


Il se frotte la nuque comme pour se rassurer. Il se voyait mal mentir à son père malgré le fait qu'il ne l'ait jamais connu. Mais il avait aussi la crainte d'être jugé. Il inspire un grand coup et se jette à l'eau.

« J'ai une petite amie... Vraiment formidable... Mais à cause du travail de tout ce qu'il y a à essayer de comprendre concernant les ressuscités... Je ne la vois pas aussi souvent que ce qu'on aimerait. »


Il lui offre un petit rictus de sourire craintif intérieurement de toutes les possibilités de réaction face à cette nouvelle. Il a même pris soins de ne pas parler de Ted, car ça serait une annonce fatidique comme quoi l'amie de son père Remus Lupin ainsi que Tonks sont mort et pas encore revenu à la vie. Il tente tant bien que mal de se rattraper.

« Ça va sans doute s'arranger dans le temps... Cette situation ne va pas s'éterniser. »

Du moins, il l’espérait, mais il n'est absolument pas sûr de lui pour le coup. Et une culpabilité se pointe au niveau de son cœur et son manque de courage à annoncer les morts des proches de son père lui noue le ventre. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Messages : 176
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres

MessageSujet: Re: Tu es un sorcier » Harry P.  Dim 4 Nov - 11:16


Une fois le café entre les mains, je me disais que des petits gâteaux ne seraient pas de trop. Après tout je commençai à avoir les crocs et vivre comme un cerf n'était pas vraiment le plus attrayant. L'herbe avait juste un goût de haricot vert pas cuit. Brr rien que d'y penser, j'avais davantage envie de quelque chose avec du chocolat, une bonne grosse dose de chocolat. Ouais, ça c'était clairement meilleure ! Enfin, tant pis, on ferait l'impasse la dessus, après tout c'était des retrouvailles avec mon fils, pas un rendez-vous dans un salon de thé. Même si cela aurait été très plaisant maintenant que j'y pensais. Oui, bon, James Stop. Arrêtes de penser avec ton estomac.

- Oh ! s'exclama-t-il d'un air ravis lorsque Harry lui dit qu'il avait effectivement quelqu'un dans sa vie.

Une bonne chose ça ! Je continuais de l'écouter tout en hochant la tête. J'en profitais pour boire une gorgée de café. Ah bon sang ce que ça pouvait faire du bien ! Je vis un brin de tristesse dans le regard de mon fils lorsqu'il me confia que le travail accaparait une bonne partie de son temps. Hélas, cela allait malheureusement avec la fonction d'Auror. Certains emplois demandaient des sacrifices, mais il était vrai qu'à un si jeune âge, cela en demandait beaucoup, surtout lorsque l'on sait comme les Potter sont enclins à attirer l'aventure à eux plus que de raison. J’opinais du chef pour lui laisser entendre que je compatissais à son ennui à ce propos.

- Ah ça... On ne sait jamais, répondis-je, mais c'est une question d'équilibre vois-tu. Certains ont tendance à être dans le zèle, à vouloir trop bien faire. Alors que parfois, prendre du recule nous permet d'avoir un autre point de vue sur les choses. C'est ça qui important, savoir changer d'angle et de point de vue.

Oui, moi James Potter j'étais entrain de raconter ça comme si j'étais un père de famille de quarante ans. C'est que ça ne me rajeunissait pas tout ça. Mais là n'était pas la question.

- Je ne m'inquiète pas trop pour toi, je sais que tu parviendras à jongler entre tes responsabilité, poursuivis-je, même si je ne suis pas un bon exemple était donné que je ne travaillais pas à ton âge.

La fortune familiale y avait bien aidé, il ne fallait pas se mentir. Mais au moins j'avais eu tout mon temps à accorder à ma famille et mes amis. Et quelques petits passes, n'allons pas nous mentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tu es un sorcier » Harry P.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu es un sorcier » Harry P.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1 - Harry Potter à l'école des sorciers
» Votre nom de sorcier
» Animagus, de Julius Skaghetti
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Harry Vederchi [Pouffy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resurrection :: Londres :: Le ministère de la magie-
Sauter vers: