AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

personnage non-joueur

Messages : 12
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily  Dim 2 Sep - 12:59

Élémentaire ...
L'Ordre du Phénix



15 avril 2000, 21h00 ;
L'Allée des Embrumes était calme ce soir là, elle avait toujours été moins fréquenté et fréquentable que le Chemin de Traverse et il ne fallait pas chercher bien loin pour comprendre pourquoi. Sans doute la guerre de Mai 98 avait-elle fait un peu de ménage, dépeuplant les ruelles étroites de sa faune habituelle. Pourtant les silhouettes anonymes continuaient de l'arpenter avec ou sans but. C'était là que la plus part des sorciers déchus venaient à finir leur vie, isolés dans une pauvreté relative, mais même quelques gallions pour pouvoir acheter une nouvelle baguette. La plus part du temps ils se faisaient ignorer, devenus invisibles aux yeux de ceux qui n'avaient jamais eu le cœur sur la main.

Le soleil avait déjà disparu sur l'horizon, au loin Big Ben sonnait les neufs coups de cloches avec lenteur et un certain flegme qui n'était pas sans rappeler le peuple britannique. Impassible face à la misère du monde magique. Il n'était plus temps de mendier, il fallait à présent trouver un abri pour la nuit. Péniblement, les vagabonds quittaient la voie pour regagner un lieu sûr. Un vieux bâtiment de trois étages qui servait autrefois d'entrepôt, aujourd'hui c'était le début d'une ruine mais c'était mieux que rien. On se faufilait à l'intérieur comme des rats dans les égouts. On croisait les doigts pour qu'il n'y ai rien de grave à déplorer au levé du jour demain. C'était le meilleur endroit si on avait des questions à poser. Mais qui aurait des questions et pourquoi ? Plus important encore, ces sorciers auraient-ils ne serait-ce que l'ombre d'une réponse à formuler ?

- fiche codée par anouk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Messages : 241
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres

MessageSujet: Re: Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily  Sam 8 Sep - 10:53




- Bon sang s'que ce mec est grand, lança James dans un murmure après s'être cogné dans un panneau indicateur de l'Allée des Embrumes.

Affublé d'un épais et long manteau de cuir, la peau sombre et le regard dur, James tentait de saisir la maîtrise des nouvelles proportions de son corps. Un bouche, une légère amertume liée au polynectar préparé par les bons soins de Lily, préparé depuis un bon mois maintenant. Ils n'avaient peut-être pas choisi la méthode la plus simple pour enquêter sur les disparitions, mais aucun d'entre eux n'était métamorphomage, quant aux simples déguisement, c'était trop risqué pour eux même après tant d'années dans la mort. On était jamais à l'abri que quelqu'un puisse les reconnaître malgré tout.

James dardait l'endroit d'un air assassin sans s'en rendre compte. Difficile pour lui de se rendre compte des expressions de son visage maintenant que ce n'était plus le sien. Là, il se tourna vers ses deux comparses pour voir s'ils suivaient. Un rapide coup d’œil pour voir à quoi ils ressemblaient. Sacré trio que voilà. Il était fin prêt à s'enfoncer dans les ruelles à la recherche d'indices qui pourraient leur en apprendre davantage sur ses histoires de disparitions. Le mois de mars avait été riche... ou plutôt pauvre, bref le mois de mars avait révélé la disparition de plusieurs sorciers sans abri sans que le ministère ne daigne lever le petit doigt à leur sujet. Chose qui avait pourtant attiré l'attention de l'Ordre du Phénix qui n'avait après tout rien à perdre à jouer les détectives. Ce n'était peut-être rien, mais à présent que les morts revenaient à la vie, il fallait s'attendre à tout. Du moins c'était l'avis de James. Peut-être avait-il tort, peut-être avait-il raison, il n'y avait quand allant mettre son nez dans les affaires des autres qu'ils finiraient par le savoir.

- Faut aller du côté des entrepôts c'est ça ? demanda-t-il en regardant à droite et à gauche pour voir s'il y avait du monde à arpenter les rues et ruelles de l'Allée.


Dernière édition par James Potter le Mer 9 Jan - 12:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 328
Date de naissance : 16/08/1948
Date d'inscription : 04/02/2018
Lieu de résidence : inconnue

MessageSujet: Re: Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily  Dim 23 Sep - 15:12

 Je sors de l’hôpital après avoir eux l'autorisation de Mlle Granger, une nana du ministère qui voulait s'assurer que je ne face pas le con de nouveau. Ensuite, j'ai envoyé une lettre à Mimille et j'ai passé du temps avec elle. Je me remets à peine de mes émotions, de ma prise de conscience de ma situation pas confortable. Mentalement, je me persuade que je fais bien, mais le corps ne suit pas. Le corps veut toujours dire la vérité, c'est vraiment chiant ! Le lendemain de la soirée avec Mimille je fais enfin mon apparition au nouveau QG de l'Ordre du Phoenix. Aillant fuit lorsque j'ai déposé Harry à l'hôpital Sainte Mangouste, je n'ai pas encore eu l'opportunité de voir les Potter. Les retrouvailles et remerciement se font donc lorsque je suis revenu, un peu comme pour avec Camille alias Mimille c'était fort en émotion. Pas de la même manière, mais je n'aurais jamais cru que Louloute alias Lily Potter me prendrais dans ces bras. Mes yeux étaient tout écarquiller et je ne savais pas quoi faire ! Habituellement, ce genre de contact se faisait avec Myriam. Plus ou moins hein, les petites accolades amicales, je connais, mais l’accolade qui montre qu'on t'es reconnaissant de quelque chose... Nan. 

Une fois les émotions passées, nous avons fini par discuter des bruits qui cours... La disparition de plusieurs sorciers qui ont tous un point commun, qu'un seul. Ils n'ont pas de baguettes, ils sont dans la merde, pas mal de gens en ont rien à faire d'eux. Alors bien entendu vu que ce n'est pas des sorciers ou sorcière bien importants.... Aucune enquête ne c'est ouverte la dessus. C'est dans ces moments sombres que nous sommes là. Lily avait préparé du polynectard, nous avons chacun un cheveu ou autre type d'ADN de ceux a qui nous allons prendre l'apparence pour aller aux allées des embrumes. Pour ma part, j'ai opté pour un moldu, comme ça, il est inconnu au monde des sorciers et je n'aurais pas le risque de « Hey ! Salut ! Tu te souviens d'un truc dont seul la personne a qui tu as pris l'ADN sait ? ». Un barbu donc dégarni... Qui n'a pas la tête d'un ange et qui en plus de ça avait deux trois petites plaids qui montre que c'est un dur. Enfin... Je crois.

Nous voilà donc tout les trois au lieu de rendez-vous, je regarde autour de moi d'un air dur. Je n'avais pas vraiment besoin de m’imprégner dans un personnage pour cette fois. Car mon corps à décidé de tirer de la gueule, dans ma tête, je me répète que tout va bien, mais je crois qu'il a du mal à comprendre, donc la, je vais juste arrêter de lui dire que tout vas bien. Du coup, ça passera crème. Je regarde James avec sa nouvelle apparence et commence par expérience de souvent me faire prendre pour quelqu'un d'autre à mes missions.

« Faut faire gaffe de ne pas trop te cogner... Le gars est censé avoir l'habitude d'être grand. »

Je regarde Lily et fixe le vide en me grattant la tête. Je réfléchis sans trop réfléchir, je n'avais pas encore totalement la tête à ça. Je secoue la tête et me prends une voix rauque histoire de commencer à m’habituer a cette nouvelle voix. 

« Si c'est au entrepôt que ces petits gars ont disparu je suppose que oui... »

On n'a pas vraiment des masses de pistes, on n'a pas d'autre choix que de se mettre dans l'improvisation... Ce qui est normaaaaaalement ma spécialité quand je n'ai pas de plan derrière la tête. Je m'avance donc dans les rues de l'allée main dans les poches et tête basse.. Un peu comme si je n'avais pas tellement envie qu'on me remarque plus que ça dans cette allée... Je regarde les alentours, et c'est partie pour jouer les agents secrets sorcier de la mort qui tue.


Dernière édition par Edgar Bones le Lun 22 Oct - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Messages : 451
Date de naissance : 30/01/1960
Date d'inscription : 08/01/2018
Lieu de résidence : Poudlard

MessageSujet: Re: Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily  Lun 22 Oct - 12:26




Élémentaire, mon cher...



Lily Potter - James Potter - Edgar Bones

15 avril 2000



Depuis qu’Harry avait été trahi par un Auror et agressé par nos ennemis, j’avais du mal à trouver le repos. J’avais constamment l’impression que mon corps roulait sur l’adrénaline, mais la fatigue était là malgré tout. Ça se faisait surtout sentir au travail. Moi qui connait normalement parfaitement l’emplacement de chacun des livres, je me suis surprise à ranger des livres au mauvais endroit, ce qui ne me ressemble pas vraiment. Du coup, j’ai dû travailler deux fois plus dur sous les regards des élèves confus de ne pas trouver les livres qu’ils cherchent. La honte…

Mais aujourd’hui, la fatigue avait beau être là, elle ne se faisait pas sentir. Non, j’avais plutôt l’impression d’avoir avalé trop de caféine pour une seule personne. J’étais prête à bondir. Nous avions attendu après ce Polynectar pendant quelques mois et voilà donc enfin de moment. Edgar - mon héro de l’heure que je ne remercierai jamais assez -, mon mari et moi étions regroupés pour enfin partir enquêter. Polynectar en main, je tend les deux autres fioles à mes deux camarades et met les cheveux que j’ai trouvé dans la mienne. Je me transforme alors en femme aux cheveux noirs et la peau aussi pâle que la mienne. Je me sens différente, comme si dans ce corps, j’avais le droit de laisser échapper ma colère contre ces vauriens de mangemort qui ont prit déjà trop de place dans nos vies.

James est grand, ça me fait bizarre d’être aussi petite à côté de lui. On forme un magnifique trio, et je suis prête, malgré ces petits talons sur lesquels je n’ai pas l’habitude de marcher, à avancer. James suggère que nous allions vers les entrepôts, comme les disparitions ont eu lieux à cet endroit. « Ne perdons pas temps. » Je ne me reconnais pas vraiment. Le visage que je porte exprime une certaine colère, une certaine haine. Mon visage en temps normal est doux et plus ou moins souriant selon les situations. Là, je suis une personne différente. J’ai l’excuse d’avoir la forme de quelqu’un d’autre. « On a une heure maximum avant que les effets du polynectar se dissipent. » C’est donc sur ces mots que j’ouvre la marche. Sans vraiment trop le savoir, j’ai presque envie d’une bataille pour que ces rats regrettent de s’en être prit à mon sang.

Non, en effet, je ne me reconnais plus.




- fiche codée par anouk -

N.1


Dernière édition par Lily Potter le Jeu 10 Jan - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Messages : 241
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres

MessageSujet: Re: Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily  Mer 5 Déc - 7:30


Gnagnagna. Voilà ce que j'avais eu envie de répondre à Edgar. Moi j'étais pas grand et pourtant je prenais quand même les encadrements de portes, même quand elles étaient grande ouverte. Donc ça ne voulait rien dire, le type pouvait être grand, ça ne l'empêchait pas de se cogner. Enfin bref, c'était pas parce que moi je savais pas passer une porte que tout le monde ne savait pas passer une porte...

L'ambiance était assez glauque dans ce coin-ci de Londres. Je n'avais jamais spécialement apprécié de balader dans l'Allée des embrumes. On va dire que ce n'était pas l'endroit le mieux côté. La mine patibulaire de mon apparence aidait à mieux appréhender tout cela. Lily ouvrit la marche. C'était amusant de la voir si petite par rapport à nous. Mais je résistai à l'envie d'afficher le moindre sourire. Je lui emboîtai ainsi le pas sans plus tarder, même s'il ne me fallait que de grandes enjamber pour garder le rythme. Aussi j'avais l'impression d'avoir une démarche un peu plus paisible et nonchalante. Décidément, j'aimais bien être grand, c'était pratique.

Les ruelles étroites laissaient bientôt place à un ensemble de vieux bâtiment en briques qui devait au moins dater de l'ère industrielle. Ouais, j'avais un peu étudié l'histoire module, histoire de pas mourir con. Bon c'était raté, j'étais mort beaucoup trop tôt, donc pas eu le temps d'apprendre assez de trucs. De ce fait, on pouvait dire que j'étais mort con. C'était cruel l'ironie ! Mais là n'était pas le sujet. A en juger par la façade, il ne fallait pas faire confiance. Le bon état des lieux devait être mis en doute mais... mais apparemment beaucoup de sorciers à la rue avaient choisir d'élire domicile ici. J'avais un pincement au cœur en pensant à tous ses pauvres malheureux que le ministère de la magie ne daignait même pas vouloir aider. Je me disais que dans ma douleur, j'étais bien chanceux d'être trouver du monde sur qui compter.

- Là, on dirait qu'il y a un passage dans le mur, caché derrière des planches de bois, dis-je en repérant un agencement un peu bizarre de planches et autres. Lily, on dirait que toi tu peux passer.

Ouais bon, être grand n'avait pas QUE des avantages, ça voulait dire ne pas passer dans des trous de souris.


Dernière édition par James Potter le Mer 9 Jan - 12:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

joueur

Messages : 328
Date de naissance : 16/08/1948
Date d'inscription : 04/02/2018
Lieu de résidence : inconnue

MessageSujet: Re: Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily  Ven 4 Jan - 15:05

Louloute était sur les nerfs et Jamy-James fidèle à luis même. Faire équipe avec eux sous une autre apparence dans l'Allée des Embrumes donnes la putain de sensation d'avoir fait un retour dans le temps ! J'aurais bien dit en mode, j'ai appuyé pendant trente ans avec le retourneur de temps. Mais je préfère l'option badass dans les films moldus ! Genre quand sa fait VRIOUUUUUUUUUUUUUUUUUM POUAAAAAH et t'es dans le passé comme par magie. Ce qui est drôle avec le monde dans lequel on vit dans cet an 2000 bah, c'est que la magie chez les moldu est bien plus belle et classe que la réalité. Genre remonté le temps avec une voiture, c'est beaucoup plus badass qu'un sablier à tourner plusieurs fois ! Breeeeeeeeeeef, Louloute a l'air sur les nerfs ou alors elle joue la comédie pendant que moi, je tire encore un peu de la gueule. Ouais merde à la fin tant pis, on va prendre cet état à profit. 

Alors qu'on marchait comme des méchants toujours vénère, je regarde autour de moi. Je fréquentais souvent cette allée quand j'étais auror, c'était toujours ici que je trouvais des infos sur ceux que je devais attraper. Mais ça, c'était de mon vivant, à quoi bon reprendre ce poste alors que je n'ai pas été capable de sauver ma famille. Ah ! Bah, c'est peu être en pensant encore à ce genre de chose que mon corps a décidé de tirer de la gueule ! C'est parce que je ne m'en suis pas encore remis ! Ça veut dire que je dois voir un peu plus Camille ça... C'est obligé, avec son super pouvoir magique qui nous rend bien quoi qu'on pense. Ou alooooooooooors... Ouais, non, c'est bon, j'ai trouvé, j'ai décidé d'être un Blade Runner donc du coup mon corps tire fait le dur et torturé comme une Blade Runner ! Ah ce qu'il était cool ce film ! On finit par trouver un passage ou seul Lily peu y passer. Bien, on ne pouvait pas se permettre d'attendre la comme ça a rien faire, on a qu'une heure bordel.

« Bon, je crois que le mieux c'est qu'on se sépare et qu'on se rejoigne à la sortie de l'Allée des Embrumes avant que la potion ne face plus effet. »

Rester grouper ça peu faire louche et de toute façon vu comment est faite cette allée, il y a de forte chance qu'on se recroise pendant nos recherches respective. Je ne sais pas s'ils m'écouteront, mais ironiquement même en étant mort avant eux, je reste le plus vieux et le plus expérimenté. OUI, JE SAIS CA NE M'A PAS EMPÊCHER DE MOURIR COMME UN CON ! Mais un robot badass dans le Big Ben m'a fait comprendre que se lamenter mène à rien, sauf à faire souffrir d'autre personne. Et ce que ce passé aussi douloureux soit-il sert à apprendre de ses erreurs et ainsi donc, à devenir plus fort. BOUYAKAAAAAAAAAA TU T'Y ATTENDAIS PAS À CE GENRE D'ÉTAT D'ESPRIT DE MA PART HEIIIIIN ?! MAIS JE SUIS UN BATTANT MON GARS ! ET JE ME REMET TOUJOURS EN QUESTION ! TOUT LES PUTAINS DE JOUR MÊME ! Wow, une chance que mes pensés n'ont pas de cordes vocales... Sinon elles n'auraient plus de voix. L'avantage de hurler dans sa tête, c'est qu'au-delà que personne ne l'entende, bah, tu peux le faire à volonté sans conséquence. 

« Soyez prudent et surtout, au grand surtout n'achetez rien dans cette allée. J'y suis déjà allé assez de fois pour savoir que ça n'apporte rien de bon pour vrai. »

Sauf si ça a changé, mais perso je ne vais pas m'y risquer. Ce n'est pas pour rien qu'il y a une majorité de mage noir et donc aussi de mangemort ici. Je m'attends presque à y croiser Vali mon ennemi, avec ou sans son masque. Et sans son masque si mon sort a bien marché, ses yeux devront devenir rouge... Et là... Et là, je saurais enfin qui se cache derrière se masque. Et je pourrais enfin lui faire cesser ses actions. Parce NON, je n'ai clairement pas oublié notre affrontement, je n'ai CLAIREMENT pas oublié ce qu'il a fait au fils de Jamy James. Alors que je commençais à partir, je fais demi-tour et me dirige vers Jamie James et pose ma main sur son épaule et lui dit tout bas dans le plus grand sérieux du monde de sorte à ce que les Potter m'entende.

« Je sais que nous sommes censé enquêter sur les disparitions de sorciers démunie. Mais si vous voyez un sorcier aux yeux rouge lumineux... Ou qui a de temps en temps les yeux rouge lumineux... »

Je me tourne vers Louloute et pose mon autre main sur son épaule à elle et la regarde droit dans les yeux.

« C'est qu'il s'agit de Vali, celui qui a fait faire attaquer votre fils. J'ai réussi à lui lancer un sort pendant sa fuite dans l'espoir de pouvoir le démasqué un jour. Normalement, il n'a pas pu trouver un contre sort... C'est une de mes créations personnelles sur laquelle je travaillais avant de mourir pour la tester. »

Je tapote les deux épaules la mâchoire serrée.

« Et si vous avez un doute, essayez de connaître son nom, je ferais en sorte de le voir par moi-même. »

Sur ces mots, je leur tourne le dos et prends une ruelle pour commencer mon enquête... BOUAAAAAAAAH AH AH AH AH J'AVAIS TROP LA CLASSE PUTAIN ! Ouais carrément, oh punaise, je suis fier de moi là. Ouais, bon, on va rester concentré ! Ça serai con que les conséquences de la classitude soit un échec complet de notre mission ! Il ne faut clairement pas que je me loupe, non, il faut que je SOIS la loupe comme Sherlock Holmes ! Il est trop cool Sherlock Holmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Messages : 451
Date de naissance : 30/01/1960
Date d'inscription : 08/01/2018
Lieu de résidence : Poudlard

MessageSujet: Re: Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily  Dim 6 Jan - 1:54




Élémentaire, mon cher...



Lily Potter - James Potter - Edgar Bones

15 avril 2000



Je suis sur les nerfs. J’ai cette nette impression que si nous engageons le combat, j’y prendrai goût, et ça m’effraie. Je n’aime pas être comme ça. Je n’aime pas être celle qui traque. Il faut dire que je n’aime pas être traquée non plus… Mais j’aime encore moins quand c’est ma famille qui l’est. C’est pourquoi cette mission est importante. Toute information peut être vitale et pourrait nous aider à trouver ce Vàli qui s’en est prit à mon fils. Je me demande à quoi ressemble son visage. Je me demande à quoi ressemble son déguisement en fait. Parce qu’à en entendre parler, il semble être effrayant. Au moins, je sais à quoi m’attendre de sa part : des promesses et beaucoup de bla bla inutile.

James et Edgar me suivent jusqu’à ce que nous arrivions à quelques bâtiments en briques semblant peu fréquentable. Il faut dire que tout dans ce coin pourri semble peu fréquentable. Pas étonnant que nos ennemis trainent par ici. Peu de personnes voudraient traîner ici. Voyant ces sans abris, je reste sur mes gardes. Je me dis que ce doit être facile pour l’ennemi de venir recruter ici, alors je reste prudente.

Du moins, j’aimerais pouvoir l’être, sans compter sur mon mari qui m’appelle par mon véritable prénom, alors que quelqu’un pourrait reconnaître la personne à qui j’ai emprunté l’apparence. « Lily qui ? » demandai-je sans le regarder, observant les planches qui bloquent un passage. Je fais un pas dans cette direction, mais je m’arrête en entendant Edgar dire qu’on devrait se séparer. Je hoche la tête. C’est un bon plan en effet… Tant qu’on ne se fait pas repérer et attaquer.

Notre héro nous dit de rester prudent et nous conseille de ne rien acheter ici. Honnêtement, je n’y avais pas vraiment songé. Je ne suis pas vraiment attirée par la magie noire, et tout ce dont je peux avoir besoin dans la vie m’est disponible ailleurs. Mais je l’écoute tout de même, hochant la tête à nouveau. Et alors, il nous parle de Vali et d’un sort qu’il lui a jeté qui devrait normalement lui rendre les yeux rouges. Pratique ! Espérons que ce sort a fonctionné. « Bien joué ! » Je regarde ensuite notre partenaire partir puis James. J’essaie de garder mon assurance et lui sourit légèrement, voire avec peu de conviction. « Surtout, sois prudent. » À moins qu’il décide de rester près, le savoir partir seul ne me rassure pas. Mais il faut faire ce qu’il faut faire alors je me dirige vers les planches, me faufilant entre elles.

À peine suis-je entrée que je sursaute bruyamment en tombant face à face avec un grand squelette décoratif. Okay, je pense que je suis un peu plus nerveuse que je ne le pensais. Je soupire et tourne la tête, espérant voir plus loin. Malheureusement, il faut trop noir. Je sors donc ma baguette. « Lumos. » Au bout de ma baguette étincelle une petite lumière, suffisante à m’éclairer. Je suis à l’intérieur d’un bâtiment abandonné, et plus loin je m’aventure à l’intérieur, moins je suis rassurée. Et évidemment, il faut que j’entende un bruit étrange. Suis-je seule ?




- fiche codée par anouk -

N.2


Dernière édition par Lily Potter le Jeu 10 Jan - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Admin

Messages : 241
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres

MessageSujet: Re: Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily  Mer 9 Jan - 11:26


Mes yeux sombres se posèrent sur la façade délabrée. Je n'aimais pas cet endroit. Personne n'aimait ce genre d'endroit, encore moins ici bas. Je poussais un dernier soupire tandis qu Edgar nous faisait un dernier briefing. Je n'étais pas spécialement certain de trouver l'idée de se séparer très judicieuse. Mais tant pis. Je m'étais contenter de pousser un soupire avant de m'éloigner à mon tour, laissant les deux autres à leur aventure. Le moins que l'on puisse dire, c'était sans doute que je n'avais pas vraiment la tête à cette mission. La silhouette inquiétant de cet avatar se déplaçait dans les ruelles tortueuses de l'Allée des Embrumes, à la recherche d'une autre entrée cachée. Le temps ne jouait pas entre notre faveur et j'avais l'impression que cela faisait déjà quatre mois que nous étions sur cette affaire. Du nerf James, ce n'était qu'un mauvais moment à passer.

Tandis que je longeais le mur de l'ancien entrepôt, je tendais l'oreille pour voir si je n'entendais rien. Je décidais de m'arrêter dans un recoin plus sombre encore. Adossé contre le mur de briques je fermais les yeux pour me concentrer. Une profonde inspiration. Ça va aller James. Alors que j'allais pour quitter ma cachette, je tentais de m'appuyer sur le mur à ma gauche mais... Rien, il n'y avait rien. Il me paraissait pourtant qu'il y avait bien quelque chose, je n'étais pas fou ! Lentement, je passais au travers. Mais bien sûr ! Le même genre de magie que pour King Cross ! C'était malin, très malin... Aussi j'espérais que les deux autres trouveraient facilement des passages, il semblait qu'il devait y en avoir bon nombres et bien caché.

Là, tout autour de moi, il m'était donné de voir une pièce qui devait servir de placard. Les étagères en piteux états étaient renversées et là où il devait y avoir autrefois du matériel, il ne restait que des affaires ravagés par le temps. Il me fallait enjamber ce chaos en faisant attention de faire le moins de bruit possible. Mes actes de contorsion m'amenèrent à une porte entre-ouverte qui donnait sur un couloir plongé dans la pénombre. Je sorti ma baguette d'où s'échappait la faible lueur bleuté d'un lumos un peu timide. Je n'avais pas envie de me faire repérer alors même que mon investigation venait de commencer. Il me fallait encore avancer sans savoir si la direction que j'avais prise était la bonne. Hélas il ne me fallait toujours pas traîner. Heureusement que mes grandes jambes me permettaient d'avaler les mètres sans m'ennuyer. L'atmosphère était étouffante, mais je comprenais pourquoi quelqu'un voudrait venir se cacher ici.

Au détour d'un premier couloir, j'arrivais enfin à ce qui semblait être l'un des entrepôts principaux. Le toit laissait passer par endroit les lueurs de la ville. Une couleur orangée donnait à cet endroit une ambiance parfaitement désagréable, si l'on faisait abstraction de l'odeur général.

- Vous n'avez rien à faire ici, murmura une voix dans mon dos.

Je me retournai aussitôt pour découvrir un sans-abri à l'allure pitoyable qui me regardait avec de grands yeux vitreux et fatigué. Je le dévisageais sans être certain qu'il puisse vraiment discerner les traits de mon visage. A la lueur de ma baguette, je devais donner l'impression d'être un homme de peu de foi, prêt à lui arracher les tripes à la moindre occasion. Du moins ce fut ma conclusion lorsque je vis la terreur passer sur le visage de l'inconnu qui en vint à se cacher le visage avec ses bras.

- Pitié, pitié, chuchotait-il dans l'espoir que peut-être je l'épargne.
- Dis moi ce que je veux savoir et peut-être que je te laisserais en vie, dis-je d'une voix plus grave qu'à l'accoutumé.
J.3-500 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily  

Revenir en haut Aller en bas
 
Élémentaire mon cher... » Edgar, James, Lily
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours N° 4 - Elémentaire mon cher Evan !
» Elémentaire, mon cher Watson — Sherlock
» [Event] élémentaire, mon cher Lochranza. bêêêêh oui !
» Lieux sombres de Godric's Hollow
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resurrection :: Londres :: L'allée des embrumes-
Sauter vers: