AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fête des morts » intrigue 1 - Monastère

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marcus Johnes

Chef Mangemort

Messages : 401
Date de naissance : 17/11/1940
Date d'inscription : 26/03/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : 1 potion de Polynectar
1 voiture volante

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 12 Jan - 13:42

Marcus
Johnes

Valeria
Dreier

La fête des (Mange)morts
— D'après toi ? Espèce de crétin !
— Il y a se préparer, et être préparé, chaton. Cela me semble évident, et ne te l'ai-je pas inculq…
— Puis à quoi ça va nous servir, hein ? Concrètement à rien, Marcus Johnes !


Oh oh. Quand Valéria se lançait dans les patronymes intégraux, il y avait de quoi s'inquiéter. Enfin, Marcus avait eu la bonne idée de sceller un pacte de sang avec sa fille adoptive, et il savait au fond que c'était un excellent moyen de prévention et de dissuasion.

— Que dalle, mis à part de se faire passer pour des méchants.

Ce qui était exactement l'objectif, mais Valéria était trop… sanguine pour voir sur le long-terme.

Ayant terminé sa tirade, Valéria s'en fut d'un pas décidé. Marcus la regarda partir en enfonçant les mains dans ses poches, un sourire satisfait dévoilant ses dents impeccablement blanches. Une lueur rouge lui passa fugacement dans les yeux.

Un cri résonna soudain dans la nuit. Marcus sursauta et se retourna dans une volte-face. La lune, bien droite dans le ciel, lui faisait face. Elle n'était pas pleine, par réflexe il supposa que ce n'était pas un loup-garou, mais il remarqua tout de suite à quel point il était stupide de déduire cela car il venait d'arriver à la fête AVEC UN LOUP-GAROU manifestement non-transformé.

La récompense du Mangemort le plus idiot lui revenait très clairement, ce soir.

Marcus fronça les sourcils, et décida d'entrer dans les ruines du monastère.

Du monde. Beaucoup de monde. Beaucoup trop de monde. C'était idéal pour propager le retour des Mangemorts et recruter en masse. Marcus serra les mains dans son dos et balaya l'assemblée du regard. Il reconnut plusieurs visages de loin, à part Valéria qui lui tournait ostensiblement le dos.

Harry Potter, qui allait mieux depuis sa rencontre avec la chaise de Thor. Quelques membres de la fratrie Weasley, dont Ginevra, qu'il reconnut depuis qu'elle s'était rendue au chevet de Harry suite à sa rencontre avec la chaise de Thor. Marcus nota mentalement de s'occuper de son cas plus tard.

Il y avait également un très jeune Lucius Malefoy, vraisemblablement son fils. Drago, d'après Baldrick. Le portrait craché de son père. Le visage en pointe, les cheveux d'un blond presque platine, l'air hautain et terriblement… français, à défaut d'un meilleure terme pour désigner l'arrogance.

Enfin, il y avait une vieille connaissance.

Il avait grandi et mûri, mais il restait le même gamin qu'il avait connu, ce jeune avide de reconnaissance et plein de colère. Severus Rogue. Fils de sa proche amie Eileen Prince. Ex-Mangemort qui avait, presque à lui seul au bout du compte, détruit la secte de Voldemort. Marcus nota mentalement de le remercier plus tard.

— De l'aide ! S'ils vous plaît, de l'aide !

La voix provenait des jardins. Marcus tourna la tête, et vit arriver un invité qui soutenait sous le bras… était-ce… était-ce un dragon ?

C'était un dragon, Marcus reconnaissait l'uniforme rouge et blanc qu'il avait déjà vu dans les livres et les manuels d'histoire.

Le cavalier s'écroula par terre mais tentait quand même d'avancer. Acharné, cet homme qui perdait plus de sang que ce qu'il pouvait en contenir.

Marcus se fraya un chemin parmi les invités pour atteindre le blessé.

— Laissez-moi passer, je suis médicomage.

Évidemment qu'il était médicomage, dans un monde de sorciers il ne pouvait pas être médicolapin, il détestait cette manie de préciser MAGE ou MAGIE. Par exemple le Ministère de la Magie. ÉVIDEMMENT QUE C'ÉTAIT LE MINISTÈRE DE LA MAGIE. Qui s'était déjà rendu au Ministère des Truites pour un problème magique ? Qui s'était déjà rendu au Ministère des Marches Stupides pour un problème de balai volant ? Qui s'était… bref.

Marcus se mit à genoux au niveau du dragon et lui posa deux doigts sur le cou pour prendre son pouls.

Le blessé éructa soudain.

— Je… J-je dois parler au… au ministre McPhail.
— McPhail ?


Dugald McPhail ? Mais il était mort depuis une éternité… et il avait quitté ses fonctions vers les années 60. 1860, pour plus de précision. Ce messager, ce Phidippidès victorien, avait 150 ans de retard.

C'était un ressuscité.

Il n'y avait plus qu'à espérer pour lui que le ministre Dugald McPhail fût également revenu à la vie à son tour, mais Marcus en doutait.

— Que quelqu'un m'apporte des compresses et une bassine ! Est-ce qu'on peut débarrasser une table pour m'aider à étendre ce malheureux dessus ? Je dois ôter ses vêtements pour examiner ses blessures !

Marcus grimaça, moins pour le problème qui venait de se déposer dans ses bras par la divine providence (aussi appelée scénario) que parce ce revenant agonisant était en train de voler la vedette des Mangemorts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginevra M. Weasley

joueuse

Messages : 77
Date de naissance : 11/08/1981
Date d'inscription : 05/12/2018

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 12 Jan - 19:50
Ginny n’aimait pas beaucoup la compagnie de Drago Malefoy, mais elle devait s’y faire. Les choses avaient changé depuis, mais les vieilles rancœurs ont la vie dure. La jeune femme se permit de répondre à la place d’Harry, mais au vu du regard de son petit ami, peut-être qu’elle aurait du le laisser faire. Il faut dire que la jeune femme était un peu trop protectrice avec le Survivant depuis son attaque. C’était plus fort qu’elle, peut-être que cela dérangeait Harry... La jeune femme continuait de regarder autour d’eux. Il y avait de plus en plus de monde. Ginny vit son frère près du buffet, mais aucune trace d’Hermione. Pourtant, la brunette avait aussi reçu l’invitation et la rouquine avait jamais vu Ron seul. Quelque chose n’allait pas... Alors qu’elle regardait autour d’elle, Ginny entendit la voix de quelqu’un qui ne devrait pas être là... du moins dans le monde des vivants. La jeune femme se retourna et vit le professeur Rogue devant qui disait déjà à Harry qu’il avait l’habitude de voir le Survivant avec deux autres comparses. La jeune femme fut surprise de voir le professeur qui leur tendait la main.

«Professeur. Vous vous portez bien à ce que je vois, ça fait plaisir.»

Ginny serra la main de l’homme avant de s’excuser pour aller prendre quelque chose à boire. Alors qu’elle attendait sa boisson, on cria. Quelqu’un avait besoin d’aide. Ginny se tourna vers les voix. Deux personnes arrivaient en courant. Du moins, une personne en supportait une autre. La rouquine se précipita vers les deux personnes et elle ne fut pas la seule. Elle dut se faire un chemin dans la foule. L’homme qui était soutenu était en mauvais état. Ses habits n’étaient pas de cette époque. La jeune femme fronça les sourcils lorsqu’il demanda à parler au Ministre McPhail. Ce ministre n’était plus de se monde depuis longtemps... Ginny vit un homme qui était Médicomage, s’était rapproché. La rouquine le regarda puis sursauta lorsqu’il demanda à avoir des compresses et une bassine. Il avait aussi besoin qu’une table soit débarrasser. Puisque personne ne bougeait, Ginny sortit sa baguette magique qu’elle avait caché dans sa robe et utilisa un Acio pour faire venir les compresses et une bassine à elle puis un autre coup de baguette pour débarrasser une table de ce qu’elle avait dessus.

«J’ai ce que vous avez besoin monsieur ! Je peux vous aider si vous avez besoin !»

Ginny ne se doutait pas que la tournure des événements n’allait pas tarder à causer bien des tords à certaines personnes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy

Admin

Messages : 177
Date de naissance : 05/06/1980
Date d'inscription : 12/08/2018
Lieu de résidence : Grande Bretagne

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Dim 20 Jan - 11:58

Une agitation soudaine, volatile, venait de faire frémir Drago. Un frisson qui lui parcouru l'échine comme si un spectre venait d’apparaître dans son dos. Hélas, deux fois hélas, ce n'était pas le cas. C'était autre chose encore, d'autant plus troublant, bien que jusqu'à présent la conversation qu'il était entrain d'avoir avait des allures étranges. Tandis que chacun allait à sa réponse envers le professeur de DCFM, un cri s'était élevé dans les jardins du monastère, un lieu que le jeune Malefoy n'avait pas encore eu l'occasion d'arpenter. A en juger par ce qu'il était donné de voir, il ne risquait pas de le faire de sitôt, quoi que...

Le jeune homme restait perplexe, incrédule face à la scène qui était entrain de se dérouler sous ses yeux tandis qu'il voyait débarquer un soldat d'une autre époque, une époque qu'il ne connaissait que très mal. Déjà, quelques uns plus réactifs s'affairait autour du blessé, tentant de prodiguer les premiers soins qui pourraient sans nul doute lui sauver la vie. Mais les quelques mots qui parvint à articuler fit arquer un source à Drago. Il n'y avait plus l'ombre d'un doute quand à la nature de cet inconnu. Un revenant. Mais cette fois-ci, celui n'était pas revenu à la vie sans encombre. D'abord curieux, Malefoy s'écarta de la foule pour aller voir du côté des jardins. Il n'était pas médicomage et à dire vrai, sauver quelqu'un n'était pas vraiment sa vocation, elle ne l'avait jamais été. Plutôt que de rester là, bouche bée devant un spectacle quasi macabre, son instinct lui soufflait qu'il y aurait peut-être quelques réponses à découvrir en allant à la source de cette nouvelle affaire. C'était également la parfaite occasion de prendre un peu le large par rapport à Potter et sa bande.

Poussant un soupire, portant un dernier regard sur la foule, le jeune sorcier quitta les ruines de la nef pour aller au devant des jardins qui se voulaient être un labyrinthe. Un moldu averti lui aurait certainement déconseiller de partir dans pareille aventure, mais lui au moins, il avait une baguette. Déjà la foule des convives était derrière lui, offrant à nouveau la possibilité de respirer plus librement.

- Lumos, murmura-t-il pour s'aider de la lueur bleue afin de scruter le chemin qu'avait emprunté l'arrivant.

Ça et là quelques gouttes de sang qui lui faisaient remonter une piste balbutiante. Drago se doutait bien que le dragon n'était pas revenu à l'endroit exacte de ce jardin, peut-être avait-il parcouru une distance plus longue encore avant de tomber sur une main bienveillante qui lui accorderait l'attention nécessaire. Ce qui intriguait véritablement le jeune Mr Malefoy, c'était ce qui avait pu blesser le revenant… Était-il moldu ou sorcier ? S'il était sorcier, pourquoi portait-il un uniforme de cavalerie ? Sans compter le fait qu'il avait demander à parler au Ministre de la magie de son époque. Un espion dans les rangs de l'armée britannique ? Tant d'indices qu'il fallait encore trouver pour avoir des réponses… Là, il lui sembla entendre quelque chose. Y avait-il encore quelqu'un dans les jardins ?
D.2 - 500 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald B. Weasley

Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 23/01/2018
Lieu de résidence : Le Terrier

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Dim 20 Jan - 13:33



La fête des morts



Ronald B. Weasley - tout le monde

31 octobre 2000


Ces sandwiches au poulet qui se renouvellent son délicieux. Certes, ce n’est pas la cuisine de maman, ou celle d’Hermione, mais je me régale, tellement que j’en oublie rapidement Malefoy avec qui mon meilleur ami et ma sœur jasent. Enfin, je ne les oublie pas longtemps. Quand je tourne la tête, je vois le professeur Rogue en train de discuter avec eux. Je manque alors de m’étouffer avec mon sandwich. Non vraiment, c’est mieux que je reste en retrait. Rien que l’idée d’aller les rejoindre me donne l’impression de sentir le coup d’un manuel derrière la tête. Et puis des plans pour que le professeur fasse exprès de me poser des questions difficiles auxquelles je ne pourrai répondre, parce que je suis certain que ça l’amuse de faire ça. Cet homme est beaucoup trop intelligent.

Un cri retentit dans la salle et tout à coup, mes sens sont en alerte. C’est le côté Auror qui veut ça. Je fronce les sourcils de curiosité. Le dragon, visiblement un revenant, vient des jardins. Pourquoi un homme de cette époque aurait-il été tué à cet endroit. Non, sans doute vient-il de plus loin. C’est tout de même un endroit étrange pour venir chercher de l’aide. Il a parlé du ministre McPhail… Y a-t-il un chemin secret menant au Ministère ici ? Je ne pense pas.

Du coup, mon assiette déposée, je m’arme de ma baguette et sort dans les jardins. Un médicomage s’affaire déjà à soigner le blessé. Je n’ai rien à faire d’autre pour aider que d’aller investiguer. C’est mon boulot après tout. Un lumos brillant au bout de ma baguette, j’avance dans les jardins, suivant les traces de sang. Visiblement, il s’est déplacé de plus loin. À voir exactement où. Je continue d’avancer pour le découvrir quand je croise finalement Malefoy. Super… J’arque un sourcil. C’est bien la première fois que je lui découvre un brin de courage. Du temps de Poudlard, il serait resté caché dans la salle commune de Serpentard.

Mais je n’ai pas le temps de le narguer sur la bonne vieille époque que j’entend un bruit également. Nous ne sommes pas seuls. Je ne tourne pas le dos à Malefoy cependant. Je n’ai aucune confiance en lui. Si ça se trouve, il a rejoint les rangs de Vali, notre nouveau fléau.




- fiche par anouk - N.2 - 414 mots

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy

Admin

Messages : 177
Date de naissance : 05/06/1980
Date d'inscription : 12/08/2018
Lieu de résidence : Grande Bretagne

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Dim 20 Jan - 17:52

Lorsqu'il se retourna, Drago découvrit le visage de Weasley fils éclairé par le raie de lumière de sa baguette. Bon sang ! Ce n'était vraiment pas sur lui qu'il avait espéré tombé dans ce labyrinthe végétal… Effaçant une expression de mécontentement sur son visage, le sorcier se retint de pousser un soupire. L'agacement venait de pointer le bout de son nez à cause de la compagnie du rouquin. N'avait-il pas assez souffert ces derniers années ? Il allait devoir supporter la présence de ce personnage ? Maudit. Néanmoins, Ron lui épargna la moindre remarque à ce sujet et Malefoy allait en faire de même, la situation ne se prêtait pas à ce genre d'échanges exacerbés, puérils.

Quelque chose continuait de se mouvoir sous la lueur de la lune, rien que leurs baguettes ne parvenaient à éclairer dans la proximité immédiate. Qu'est-ce que ce pouvait être ? Un convive égaré après le chaos précédent ? Drago avait envie d'y croire. Il espérait sincèrement que c'était ça. Malheureusement, avec le monde de la magie, il était difficile d'avoir la moindre certitude, encore moins depuis le début d'année. Pourquoi les morts ne restaient-ils pas morts ?

Malefoy, resserrait les doigts sur sa baguette, peu confiance face à l'inconnu qu'ils devaient affronter. Avec Weasley en plus… Il n'était vraiment pas aidé. Enfin, s'il avait réussi à devenir auror, c'était peut-être pour une bonne raison ? Il fallait s'accrocher à cette idée. Il se retourna dans la direction d'un nouveau bruit. C'était frustrant.

- Qui va là ? Dit-il d'une voix froide et nerveuse, presque acerbe. Montrez vous !

Y avait-il d'autres blessés incapables de formuler la moindre parole pour que l'on puisse leur venir en aide ? La cavalier était-il revenu seul où y en avait-il d'autres comme lui ? D'un pas hésitant, il poursuivait sa progression, priant pour ne pas tomber sur le moindre monstre prévu pour effrayé les invités, sinon il risquait de se prendre un sort en pleine figure et Drago n'irait pas s'excuser au vu de la situation présente. Et Weasley n'aurait pas intérêt à lui faire la moindre réflexion sur ce sujet, déjà qu'il devait le supporter, quand bien même il ne disait pas encore un mot.
D.3 - 8h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

personnage non-joueur

Messages : 24
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 26 Jan - 11:23
La fête des morts

Deux âmes charitables s'étaient précipités à l'aide du blessé. Ce dernier avait perdu beaucoup de sang et commençait à sombrer dans l'inconscience, ne cessant de lutter contre cette envie de fermer les yeux. Deux hommes empoignèrent le blessé pour le déposer sur la table qui venait d'être libérée d'un coup de baguette. Une fois les vêtements superflus ôtés, il était à présent bien plus aisé, pour le Médicomage présent d'observer, la perforation située au niveau du bas ventre. Mais également la morsure dans le cou du soldat, elle avait la forme d'une mâchoire humaine, qui était passée à quelques centimètres de la carotide.

De leurs côtés, Malefoy et Weasley étaient partis à l'aventure dans le labyrinthe des jardins du monastère. La lueur de leurs baguettes respectives éclairait les haies qui servaient à dessiner le parcours, jusqu'à ce qu'une silhouette humaine se dessine entre les formes végétales. Jusque là, elle se distinguait à peine du reste, quand soudain... La créature se mit à hurler d'une voix décharnée, aiguë. Sa bouche s'était muée en gueule déformée tandis que son visage n'évoquait plus rien d'un homme. Il n'y avait que ses habits pour laisser deviner qu'il s'agissait autrefois d'un être de chair et de sang.

Il n'y a pas d'ordre de réponse, mais vous n'avez que 1 semaine pour poster avant la prochaine intervention. Vous pouvez répondre quand vous voulez et autant de fois que vous le voulez. S'il vous plaît, priorisez les réponses courtes, entre 300 et 500 mots, pour faciliter la lecture pour tous.

Amusez-vous bien !

- fiche codée par anouk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginevra M. Weasley

joueuse

Messages : 77
Date de naissance : 11/08/1981
Date d'inscription : 05/12/2018

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 26 Jan - 12:56
Ginny s’était approché du Medicomage pour lui venir en aide si besoin. Elle avait réussit à trouver une bassine d’eau et des compresses. Le pauvre homme fut déposer sur la table qu’elle avait débarrasser. Le Medicomage se pencha vers l’homme et Ginny ne pouvait qu’attendre qu’il lui donne ses instructions. Pendant que le Médicomage regardait la perforation au niveau du bas ventre, la rouquine essayait de faire tenir le coup à l’homme.

«Ne fermez pas les yeux monsieur ! Je sais que c’est dur à faire, mais il ne faut pas que vous dormiez !»

Voyant que cela ne fonctionnait pas, la jeune femme fit ce qu’elle pensait juste, elle attrapa une compresse et la posa doucement, sans doute appuyer dessus au niveau du cou. La morsure rapidement vaguement la mâchoire d’un humain. Le Médicomage allait sans doute pas tarder à lui donner des indications. Puis, Ginny leva les yeux pour voir Harry qui se trouvait un peu plus loin. Son regard dévia vers le buffet où Ron s’y trouvait quelques minutes plus tôt. Personne. Il n’était plus là. Légèrement inquiète, la jeune femme regarda le Médicomage et lui dit :

«Monsieur, j’ai une autre mission. Cet homme va prendre ma place.»

Attrapant la main du sorcier le plus prêt, elle l’installa à sa place pour qu’il puisse faire ce que le Médicomage lui dit. La jeune femme avait les mains couvertes de sang et sa robe était dans un état pas possible, mais tant pis. Elle courut vers Harry, lui attrapa la main et lui demanda :

«Ou sont Malefoy et Ron ?»

Un cri se fit entendre dans les jardins du monastère. Inquiète pour son frère, Ginny fonça tête baissé vers l’endroit du cri. Elle ne savait pas si Harry la suivait, mais elle ne voulait pas perdre son frère. Ce dernier se trouvant sans doute avec Malefoy, elle n’avait pas confiance. Ses chaussures l’empêchait d’avancer aussi vite qu’elle le voulait. Se maudissant, elle arriva vers devant le labyrinthe et cria :

«RON !»

Elle s’avança dans le chemin le plus près d’elle, croisant les doigts pour qu’elle trouve rapidement son frère. Le cri qui avait rétendit ne la rassurait pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald B. Weasley

Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 23/01/2018
Lieu de résidence : Le Terrier

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 26 Jan - 14:38



La fête des morts



Ronald B. Weasley - tout le monde

31 octobre 2000


Évidemment, malgré tout ce que ce personnage a pu vivre, il continue de nous regarder, ma famille et moi, de ce regard hautain, si typiquement Malefoy. Cet imbécile pourtant devrait pourtant avoir réalisé depuis le temps que c’est sa famille la grosse blague, tandis que la mienne se bat pour les bonnes raisons. Non vraiment, Malefoy n’a absolument rien à envier, et son attitude est juste mal placée, dirigée vers les mauvaises personnes. Qu’on ne s’étonne pas si je ne lui fais aucune confiance et que je ne l’apprécie pas. Vraiment, je ne sais pas ce qu’Harry et Hermione lui trouvent… Ils sont aveugles. Heureusement, j’ai Ginny pour m’appuyer là-dedans.

Des mouvements se font entendre à nouveau. Oublions donc la joute verbale qui ne servirait à rien. De toute façon, je suis bien moins doué en insultes que Malefoy. Évidemment, puisque c’est lui le serpent. Ma baguette en main, je laisse Malefoy japper à quiconque se trouve là de se montrer. Si je n’étais pas en mode défense, je me serais sans doute moqué de la peur qu’il a en ce moment. Mais je n’en ai pas l’occasion. Une silhouette se dessine enfin dans notre champ de vision. On dirait un humain décharné. Son cri pourtant n’a rien d’humain. Par réflexe, je porte mes mains à mes oreilles, mais je me ravise avec ma main qui tient ma baguette. « Bon sang, c’est quoi ça ?! » Je me retourne pour m’assurer qu’il n’y a que cette silhouette qui soit apparue.

Le cri de Ginny se fait alors entendre au loin. Elle me cherche, elle est inquiète. Devrais-je lui signaler ma position ? Non. Je préfère la garder hors de danger, qu’elle retourne à l’intérieur, avec Harry, s’il n’a pas décidé de la suivre. De toute façon, nous sommes dans un ancien établissement moldu. Lancer un signal de détresse serait mauvais. Envoyer un patronus par contre, ça pourrait le faire… mais non. Je n’en fais rien, je ne réponds pas. « Restez où vous êtes. » Ma baguette pointée sur l’individu, je me demande si ça vaut vraiment la peine de discuter avec lui, ou elle… je ne sais pas…




- fiche par anouk - N.3 - 381 mots

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valeria Dreier

joueuse
encore
Messages : 96
Date de naissance : 02/03/1960
Date d'inscription : 30/06/2018
Lieu de résidence : Londre

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 26 Jan - 20:12
Je plisse les yeux en regardant Allistair. J'essaye de voir s'il n'essaye pas de me prendre pour une conne... Surprise, plaisir ? Alors que ce mec m'a laissé un portoloin qui m'a mener droiiiit dans un piège qui m'a mise à la merci de Marcus que je suis obligé de servir sans pouvoir lui faire du mal ? Mais bien sûr... Fait genre... Je le fixe en croisant les bras quand il fait mine de tilter sur le mot portoloin. Et je fronce les sourcils, il a l'air vraiment et sincèrement confus. Je ne sais plus trop quoi en penser sur le coup. Je l'aime bien cette personne, j'ai vraiment apprécié de parler avec lui sur mon lieu de travail. Il possède de beaux objets, il est poli... Je ris légèrement quand il me propose un verre me promettant qu'il ne s'agissait pas d'un portoloin. Mes doutes ont beau être présent vu le peu d'amis que je pouvais avoir, je ne pouvais pas me résoudre à lui en vouloir. Je n'avais pas tellement envie de perdre la seule personne avec qui j'arrive à avoir une discussion calme... Puis parler avec d'autre personne m'évade de ma situation actuelle. Je jette un œil en arrière priant pour que Marcus ne me rejoigne pas.

Alors que nous étions en train de prendre un verre au buffet, des cries raisonnes... Je fronce les sourcils et décide de les ignorer. Je lève les yeux au ciel quand j’entends Marcus se déclarer être médicomage. Et bien pour un plan où on est censé être les méchants, c'est complètement râpé. Toute façon, je m'en fous, je ne bougerai pas tant que je n'aurais pas fini mon verre... J'en bois d'ailleurs une gorgée, la petite joueuse des Harpies qui vient en aide à Marcus ? Mais depuis quand les joueurs de Quidditch peuvent se la joue infirmière ? Ça va être un vrai fiasco, je le sens à des kilomètres. 

Et ben ça n'a pas loupé, je n'ai pas pu m’empêcher de rire quand je la vois prendre un tissu au hasard pour la mettre sur une blessure. Je continue à boire mon verre en soupirant plutôt impatiente de voir la tête exaspérée de Marcus par cette bêtise... Mais il n'a même pas eu le temps de s'énerver qu'elle prend un mec au pif pour se barrer prétextant qu'une autre mission l'attend. Puis je rigole moins quand je vois que mon verre est déjà vide... Je lève les yeux au ciel, la pouass... Mais... Elle va où la rouquine-là ? Y'a personne qui est aller dehors ! Si ? En même temps avec la foule et tout ce bordel accroche toi bien pour capter que des gens son dehors. J'interviens donc quand cette sotte, cette débile, cette nana irréfléchie, prend un mec au pif pour lui imposer de jouer les infirmières. Je me tourne vers Allistair et prends une mine désolée.

« Pardonnez mon comportement, mais je dois prêter main forte à ce médicomage... C'est disons... Mon tuteur revenu à la vie, je vais l'aider. Merci encore pour le verre. »

Heureusement pour tout le monde je me dirige donc vers lui laisse à contre cœur mon cavalier de la soirée. J'écarte la personne désigné complètement paumé lui assurant que tout allait bien que j'allais prendre moi-même le relaie. Je fixe le coup que l'autre idiote à couvert d'un tissu sorti de nulle par et pas désinfecté et écarquille les yeux quand je vois les trace. Ça, c'est clairement la dentition d'un être humain ! Glauque. J'examine la plaid de plus près et essaye de voir l'étendue des dégâts, je tape l'épaule de Marcus pour le faire réagir.

« Hey ! T'as la pseudo-infirmière qui se la joue aussi auror de pacotille à eu l’extrême gentillesse de te compliquer le travail en mettant un tissu non lavé sur la plaid au coup. On fait quoi alors ?! »

Ça veut bien faire ça veut bien faire et au final ça joue les idiotes qui court partout sans raison valable. Je me murmure alors a moi-même les bras croisé.

« Quelle idée aussi d’avoir laissé une idiote pareille t'aider... Ça se voyait à des kilomètres qu'elle allait causer problème y a qu'a voire sa profession... »

Pour le coup j'ai beaucoup regardé autour de moi à mes yeux, c'est elle qui détiens le trophée de la réaction la plus idiote ! Pour quelqu'un qui voulait aider, bah elle fait tout le contraire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry J. Potter

joueur

Messages : 196
Date de naissance : 31/07/1980
Date d'inscription : 19/04/2018
Lieu de résidence : Londre à l'ancienne maison des Black

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 26 Jan - 21:49
Tout se passe très rapidement alors que Harry conversait avec Drago et Severus. Les échanges ont à peine commencé qu'un blessé arrive, Ginny quitte très rapidement le groupe pour rejoindre le médicomage. La foule commençait à paniquer, Drago est partie et lorsqu'il cherche Ron du regard, il ne le voit plus non plus. Pas le choix, il fallait qu'ils prennent son rôle d'auror et commence à calmer les foules en les éloignant de la zone du blessé. Maintenir la foule calme n'était pas une chose facile, mais plus que nécessaire pour ne pas faire d'avantage de blessé. Ginny aidait le docteur Johnes et lui veillait à ce que leur intervention se face au mieux. Une fois la victime sur la table et prêt à être diagnostiqué et soigner, Harry écarquille les yeux surpris du départ soudain e Ginny qui lui demande ou se trouve Drago et Ron. L'interrogation pour son meilleur ami et compréhensible, mais Malfoy ?! Elle le déteste encore, il l'a bien vu alors pourquoi se préoccuper soudainement de son absence.

« Je ne sais pas, ils sont partis séparém... »

Mais elle était déjà partie, l'auror fronce les sourcils ne comprenant pas les priorités, voir le but de sa petite amie. Il ne pouvait pas la suivre, il fallait au moins un auror sur place pour calmer la foule. Une blonde qu'il reconnaît comme étant la barmaid des Trois Balais avait l'air de connaître monsieur Johnes, il ignore les dires de celle qui lui fait serrer les dents et se concentre sur son but. C'est vrai que le comportement de Ginny était étrange et pas très réfléchis, mais elle au moins a agit dans le but d'aider et ce n'était pas le cas de tout le monde. Harry ignore pourquoi elle se met soudainement à chercher Ron et Drago, mais il a confiance. Il sait que tout se passera bien et qu'il peut compter sur elle. Il pince alors les lèves et inspire un grand coup pour garder son calme. Il éclaircie sa gorge et fait reculer un peu plus la foule.

« Reculez s'il-vous-plait ! Et gardez votre calme ! La situation est entièrement sous contrôle. »

Une chance que le docteur Johnes soit présent à cette soirée. Harry jette un œil sur le corps et hausse les sourcils aux blessures et surtout à la morsure au coup. Le responsable peu être une personne parmi eux. Il regarde l'ensemble des personne autour du blessé et tente de voir un éventuel suspect. Il serre les poings en se disant que le responsable est sans doute encore dehors et ne voyant pas Malfoy et Ron, ils sont sans doute involontairement proches de la personne qui a causé ses blessures. Il espère alors que Ron s'en sortira ne pouvant pas laisser tomber le blessé et le semblant de calme et d'ordre qu'il a réussis à établir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy

Admin

Messages : 177
Date de naissance : 05/06/1980
Date d'inscription : 12/08/2018
Lieu de résidence : Grande Bretagne

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Dim 27 Jan - 7:26

Drago n'était pas à l'aise et à présent il regrettait cette idée stupide d'avoir voulu savoir ce qu'il en était. Surtout qu'il avait voulu s’éloigner de Potter et de sa bande, mais voilà qu'à présent il devait se coltiner Weasley pour un duo plus qu'improbable dans une situation somme toute assez inconfortable. Le sorcier devait passer outre tout cela, même s'il lui était difficile de se défaire de son air hautain. La vérité, il ne s'en rendait même plus compte, c'était ancré dans sa chair. Enfin, là n'était clairement pas le sujet. La tête blonde et le rouquin allaient devoir affronter un ennemi qui semblait invisible jusqu'alors. Oui, jusqu'alors… Une silhouette se dessina dans les contours de la haie proche. L'espèce d'un instant, Drago se demanda s'il s'agissait de quelque chose en liant avec la soirée, jusqu'à ce qu'il se mette à hurler comme un dément.

Le premier réflexe de Weasley fut de tenter de se boucher les oreilles tandis que Malefoy se reculait brièvement, plissant les yeux de douleur. Il leva sa baguette, prêt à lancer le moindre sort si cette chose venait à bouger. L'ancien Gryffondor demanda à voix haute ce que c'était tout en regardant les alentours pour voir s'il n'y en avait pas d'autres comme lui. Difficile de savoir, mais cela ne faisait certainement pas parti de l'animation pour Halloween… Ou alors les organisations avaient une façon étrange de voir les choses. Non, définitivement cela ne pouvait pas faire parti de la soirée, c'était bien trop macabre pour que ce soit un spectacle quelconque.

La voix de Ginny s'éleva à l'entrée du labyrinthe. Bon sang, mais ils avaient quoi tous à vouloir se pointer ici ? Un Wealey s'était déjà de trop, alors deux… Nerveux, agacé, Drago n'aimait pas cette situation, mais il fallait faire face, luttant avec sa propre peur pour ne pas se laisser submerger. Il n'avait pas envie de finir comme le soldat.

- Restez où vous êtes, lâcha Ron.

Bon sang, quel crétin celui là. Malefoy n'était même pas certain que cette créature avait envie d'obtempérer. Aussi, plutôt que de voir si elle obéissait aux ordres du rouquin, l'ancien Serpentard préféra assurer leurs arrières en lançant un petrificus totalus. Cette chose s'effondra sur le sol, réduite au silence et immobilisée pour un petit moment. Le sorcier approcha sa baguette pour éclairé la face de la créature. C'était… humain ? En tout cas ça avait l'air de l'avoir été. A présent, les trais étaient déformés, mais pas dans le sens gonflées. Cela donnait l'impression que son visage lui glissait du crâne. Comme si la chair n'arrivait plus à se tenir.

- On ferait mieux d'aller prévenir les autres, dit Drago en se reculant après avoir contemplé cette horreur.

Il n'avait plus tellement envie de mener l'enquête maintenant qu'il était tombé la dessus. Sans attendre la moindre réponse de Weasley, il se mit en route pour sortir du labyrinthe et retourner à la nef avec le reste des convives pour les prévenir de ce qu'ils avaient vu dans les jardins. Et croiser les doigts pour qu'il n'y ait pas d'autres de ces choses dans le secteur.
D.4 - 500 mots - 12h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Lazarev

Admin

Messages : 522
Date d'inscription : 08/01/2018
Lieu de résidence : Le monde

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Dim 27 Jan - 12:16

Miss Dreier avait finalement accepté d'aller prendre le verre que Allistair lui proposait. Le voilà ravis. Ainsi s'en étaient-ils allés du côté du buffet pour profiter des amuses-bouches et des boissons qui étaient servis. Bientôt pourtant, les choses ne tournèrent plus à la paix. Des cris, des gens, la rumeur des conversations dont le ton avait soudainement changé. L'homme à la chevelure argenté observait cette agitation nouvelle, arborant un air plus sérieux et circonspect. Allons donc, que pouvait-il bien se passer pour créer cette légère cohue ? Un homme en uniforme de cavalerie venait d'être amené auprès des autres convives, le pauvre avait l'air mal en point.

Valéria et Allistair scrutaient ce petit manège comme de parfait spectateurs, tandis que d'autres déjà endossaient leurs rôles. Il ne tarda pas à reconnaître Marcus Johnes qu'il avait rencontré sous une toute autre forme. Ainsi était-il… Médicomage, c'est cela ? Intéressant. L'attention du dandy irlandais se porta donc sur la scène qui était entrain de se jouer, écoutant d'une oreille les réactions de la sorcière à ses côtés. Finalement, après avoir assisté à un désistement de l'infirmière de la soirée – une jeune demoiselle décidément bien étrange au regard de son comportement impulsif – son interlocutrice s'excusa de devoir le laisse pour aller prêter main forte.

- Oh mais je vous en prie, répondit simplement Allistair en lui adressant un sourire polis.

Son verre à la main, l'homme continuait d'observer avec attention, tandis qu'un jeune homme tentait de maintenir la foule à bonne distance pour faciliter la prise en charge du blessé. A en juger par les regards interloqués qu'il saisit à la volé, il devait y avoir quelque chose d'étrange avec cet inconnu couché sur la table. En dehors du fait qu'il semblait s'agir d'un revenant, évidement. Tout cela commençait à devenir fort intéressant. Il décida de se déplacer, circulant entre les convives pour trouver un meilleur point d'observation. Il lui sembla alors distinguer des marques sur le cou du blessé, en plus d'une belle perforation à l'abdomen, c'était un miracle pour qu'il soit encore en vie. Tout cela était réellement curieux, vraiment.
H.3 - 8h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald B. Weasley

Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 23/01/2018
Lieu de résidence : Le Terrier

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Mer 30 Jan - 17:10



La fête des morts



Ronald B. Weasley - tout le monde

31 octobre 2000


Bon, visiblement, mon avertissement a fait mouche. Soit je ne suis pas assez autoritaire, soit il, ou elle, n’entend rien, ou soit il, ou elle, ne veut pas obéir. Dans tous les cas, cet… cette chose reste notre suspect numéro en rapport à ce qui est arrivé au dragon qui a fait irruption à la fête. C’est Malefoy qui l’oblige à s’arrêter, lui jetant un « Petrificus Totalus » au suspect. J’ai l’impression de revoir Neville s’en prendre un de la part d’Hermione, à notre première année à Poudlard. Oui bon, Neville n’avait pas la peau qui lui glissait des os lui. C’était donc moins effrayant aujourd’hui. Je m’approche donc du suspect et l’examine aussi.

C’est vraiment dégoutant, honnêtement. Je n’avais encore rien vu de pareil. Drago prit alors la parole, visiblement aussi dégouté que moi, si ce n’est plus. Je lève les yeux sur lui et hoche la tête, mais il ne me voit pas. Il tourne les talons et s’en va. Quel trouillard… Encore heureux qu’il n’ait pas décidé de devenir Auror. J’aurais plaint les personnes qui auraient dû faire équipe avec lui. Je soupire et repose mon regard sur la créature. C’est bien si Drago est parti. Au moins, je ne l’aurai pas dans les pattes, et s’il prévient les autres, j’aurai peut-être des renforts.

Oui… des renforts… Ce ne serait pas bête d’en avoir en fait. Je pourrais appeler à l’aide, mais ce n’est pas nécessaire. Drago va prévenir les autres et ils arriveront bien assez vite.

Minute, je fais confiance à Drago maintenant ? Non, pas du tout. Il est tellement bête que c’est pas dit qu’il retrouvera son chemin dans le labyrinthe. Je me redresse donc en soupirant, lumos toujours au bout de ma baguette. Je m’apprête à lancer un patronus pour aller chercher Harry, le guider jusqu’ici, mais un bruit retient mon attention. Je regarde donc autour, essayant de repérer d’où venait le bruit. Je ne suis pas seul en tout cas, ça c’est certain.




- fiche par anouk - N.4 - 363 mots

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Johnes

Chef Mangemort

Messages : 401
Date de naissance : 17/11/1940
Date d'inscription : 26/03/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : 1 potion de Polynectar
1 voiture volante

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Mer 30 Jan - 17:59

Marcus
Johnes

Valeria
Dreier

La fête des (Mange)morts
Deux hommes soutinrent le corps et le déposèrent sur la table débarrassée. La jeune femme qui s'était portée à l'aide de Marcus lui avait porté une bassine d'eau et des compresses, qu'il posa à ses côtés. Les hommes dévêtirent le blessé, et Marcus put observer ses blessures.

Il blêmit.

C'était… c'était un miracle qu'il soit encore en v…

— Ne fermez pas les yeux monsieur ! Je sais que c'est dur à faire, mais il ne faut pas que vous dormiez !

Marcus leva les yeux et fixa la rouquine.

Dur à faire ?

Dur… à faire ?

Euphémisme du nouveau siècle. C'était cela, le miracle. Marcus rabaissa le regard et examina les deux blessures. Au niveau du bas ventre, une ouverture importante. Il devinait d'instinct que l'intestin grêle était probablement déchiré, mais il conservait l'espoir que ce ne fût pas le cas car le patient n'avait pas été transpercé de part en part. Cependant… qu'est-ce qui avait bien plus causé une blessure pareille ?

C'était un soldat de cavalerie, logiquement la seule arme qui l'aurait blessé aurait été un sabre de cavalerie, mais le sabre l'aurait tranché, pas estoqué. Une lance ? Une pique ? Non, plus plausiblement, une lance ou une pique l'aurait transpercé.

Et puis il y avait cette morsure à la gorge… La taille de la plaie béante indiquait une mâchoire d'origine humaine. Marcus frissonna.

Un anthropophage ? Comment était-ce possible ? Un zombie, peut-être ? Non, les zombies vivaient en Amérique du Sud. Et ce n'était sûrement pas un Inferius, encore moins un vampire. Alors quoi ? Quoi ? Quoi ?!

Beaucoup trop de questions s'entassaient dans le cerveau, tant et tant qu'il n'avait même pas que la rouquine simplette s'était métamorphosée en blonde grincheuse. Valéria lui tapa l'épaule.

— Hey ! T'as la pseudo-infirmière qui se la joue aussi auror de pacotille qui a eu l'extrême gentillesse de te compliquer le travail en mettant un tissu non lavé sur la plaie au cou. On fait quoi alors ?!

Marcus laissa un temps.

— Je réfléchis.

Valéria croisa les bras.

— Quelle idée aussi d'avoir laissé une idiote pareille t'aider… Ça se voyait à des kilomètres qu'elle allait poser problème, y a qu'à voir sa profession.

Marcus se retint de lancer une réplique cinglante.

— Il nous faudrait un paquet de potions de régénération sanguine pour au moins maintenir ce pauvre bougre en vie. Je vais faire de mon mieux pour au moins stabiliser spn état, mais cela signifie que je ne peux pas enquêter sur ce qui a causé ces blessures. Et cela implique…

Il fixa Valéria droit dans les yeux et ses iris s'enflammèrent imperceptiblement un quart de seconde.

— Que c'est toi qui vas t'en charger. Je sais que toi, tu n'es pas une idiote et que tu ne poseras pas de problèmes. Enfile ta “tenue spéciale”, sécurise la personne qui a fait cela et ramène-la à notre repaire. Je veux l'étudier.

Le cerveau de Marcus fourmillait déjà de mille théories, notamment que la créature qui avait causé une telle blessure à ce revenant n'était elle aussi qu'un autre revenant. C'était intéressant de voir s'il s'agissait d'un effet secondaire de la résurrection et… si c'était là… son destin final.

— Ta cible ne devrait pas être difficile à trouver, elle a probablement du sang partout sur le visage. Avant que tu la ramènes, oui, tu as ta tenue. Évidemment que je l'avais emmenée. Tu n'as qu'un mot attractif à prononcer pour qu'elle vienne à toi, je crois que tu le connais déjà. Je vais m'occuper de cet homme, dépêche-toi. Je compte sur toi.

Marcus pointa sa baguette sur la plaie au ventre, et lança un Ferula. Un bandage enserra aussitôt le corps de la victime. La blessure au cou risquait de se montrer… davantage problématique. D'un geste de la baguette, il fit plonger les compresses dans l'eau, les essora, et les disposa tout autour de la gorge pour la nettoyer. Tout ce qu'il pouvait faire pour le moment, c'était gagner du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginevra M. Weasley

joueuse

Messages : 77
Date de naissance : 11/08/1981
Date d'inscription : 05/12/2018

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 2 Fév - 6:11
Ginny venait de quitter tous les autres qui regardaient ce pauvre homme mourir. Elle ne pouvait pas faire plus que ce qu’elle avait fait. Certains allaient sans doute la critiquer pour ce qu’elle avait fait, mais cela n’avait pas d’importance. Elle avait bouger ses fesses elle et elle avait essayer d’aider. Pendant un instant, Ginny espérait qu’elle n’avait pas fait une erreur. Peut-être est-ce qu’elle aurait du rester à sa place, à côté d’Harry ? Mais elle n’eut pas le temps d’y penser longtemps. Un cri s’était élevé dans la nuit.

La jeune femme courut vers le labyrinthe, la robe et les mains couvertes de sang. Ce n’était pas le sien et pourtant elle ne pouvait s’empêcher de se sentir un peu mal. Elle courut et cria le prénom de son frère qui avait disparu. Le silence de la nuit envahit le labyrinthe autour de Ginny. Qu’est-ce qui se passait ? La jeune femme avait allumé sa baguette magique pour se repérer, mais elle tournait en rond. Impossible de trouver Ron. Elle prit un premier chemin sur sa droite et marcha doucement. Elle tenait sa baguette d’une main ferme, mais elle n’était quand même pas rassurer. Peut-être aurait-elle du faire demi tour ? Impossible de laisser son frère seul dans les parages !

Ginny avançait toujours dans le noir et vit de la lumière au dessus d’elle. Enfin, c’était de l’autre coté du labyrinthe. «Ron.» pensa la jeune femme. Elle lança finalement un sort informulé pour pratiquer une ouverture dans le passage qui la bloquait et elle se retrouvait pas très loin de son frère sans le savoir. Elle avança doucement, sentant des frissons d’horreur sur tout son corps. Quelque chose n’allait pas. Elle continua d’avancer puis elle vit son frère plus loin.

«Ron ! Je te trouve enfin !»

Le regard de son frère tomba sur sa robe et ses mains couvertes de sang. La jeune femme le vit palir sous la lumière de leurs baguettes magiques.

«Non, ce n’est pas mon sang ne t’inquiète pas... Pourquoi tu es venu tout seul ici ? Tu es inconscient ou quoi ?»

Du bruit se fit entendre, indiquant aux deux Weasley qu’ils n’étaient pas totalement seuls...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drago Malefoy

Admin

Messages : 177
Date de naissance : 05/06/1980
Date d'inscription : 12/08/2018
Lieu de résidence : Grande Bretagne

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 2 Fév - 7:11

Drago ne s'était pas fait prié en attendant la réponse de Weasley. Lui n'était pas auror, il n'était pas formé pour ce genre de cas de figure. Alors oui, il préférait largement retourner là où le reste des convives se trouvaient. Sans demander son reste, le sorcier avait pris le chemin en sens inversant, après quelques hésitations et sans croiser l'autre Weasley, il était enfin parvenu à trouver la sortie. Enfin débarrassé des deux rouquins, il allait pouvoir souffler un peu. Mais la pause ne fut que de courte durée. Il était déjà temps de retourner auprès des autres pour les prévenir de ce qu'ils avaient vu, de ce qu'il avait pétrifié. Pendant quelques secondes il se demanda si ce qu'il venait de voir était réel. Non, malgré des années difficiles passés à vivre quasiment tous le même toit que Voldemort, il ne pouvait pas se mettre à imaginer ce genre de chose…

D'un pas rapide, sans céder à la panique ou à l'envie de courir, Drago parcouru la distance qui le séparait de la nef. Était nerveux, certes, mais il avait à faire. Lorsqu'il arriva dans les ruines de l'ancien édifice religion, il vit le nouveau venu allongé sur une table, scruté avec attention par quelques personnes proches tandis que le reste était garder à distance par… Potter. Pour une fois qu'il n'était pas le centre de l'attention. Enfin, il se dirigea vers le jeune auror, il ne voyait personne d'autre, sur le moment, à qui il pouvait révéler ce qu'il venait de voir.

- Dans le labyrinthe, dit-il à la voix basse, on a vu quelque chose. Ça avait l'air humain mais… Mais on aurait dit que la peau lui glissait du visage.

Rien que d'y repenser, il se demandait encore si tout cela avait été réel ou non. Pourtant, le cri lui avait bien fait mal aux tympans, il avait l'impression de l'entendre encore. Drago regarda nerveusement autour de lui.

- Je l'ai pétrifié et Ron a l'air d'être resté avec, poursuivit l'ancien Serpentard, mais… j'ai l'impression que c'est… que c'est pas le seul. J'peux me tromper, on y voyait rien, c'était peut-être des animaux.

Dans tous les cas, Malefoy était bien content d'être revenu par ici. Son regard se posa sur le blessé, il avait l'air mal en point. Il n'était pas allé au bout de ses investigations, il ne savait même pas si la créature dans le labyrinthe était lié de près ou de loin à ça. Il ne savait même pas si la chose dans le labyrinthe faisait partie de l'animation de ce soir. Il n'était sûr de rien, sauf du fait que dans le deuxième cas, c'était fort peu probable, ou alors les organisations avaient un réel mauvais goût, tandis que le reste des lieux étaient parfaitement décoré. Non, ce ne pouvait pas être une faute de goût, s'il y avait bien un avantage à être né dans une famille comme la sienne, s'était sans nul doute le fait que l'on apprenait très tôt à ne pas faire de faute de goût ou d'imper en la matière. Sa mère était l'exemple même.
D.1 - 500 mots - 8h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valeria Dreier

joueuse
encore
Messages : 96
Date de naissance : 02/03/1960
Date d'inscription : 30/06/2018
Lieu de résidence : Londre

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 2 Fév - 13:28
Lorsque Marcus répond simplement qu'il réfléchit, je soupire et croise les bras et le fixe jusqu'à ce qu'il daigne enfin à trouver quelque chose. C'est lui le cerveau de son organisation suicidaire, mais la clairement rien ne se passe comme il l'avait imaginé, ce qui veut dire qu'il improvise, ce qui veut dire que c'est la merde totale. Ce n'est pas pour rien que mon ex tuteur détestait Bones. C'était un gars imprévisible et ça le poussait à improviser encore et encore la chose dont il n’excelle pas toujours, voir pas du tout. Marcus a toujours fonctionné par plan préétabli avec ses éventualités, et cette fois, ce n'est pas Bones qui le surprend, mais la situation en elle-même. N'arrêtant pas de le fixer, je remarque facilement le quart de seconde de ses yeux rouges, il faudra vraiment qu'il règle ce problème... À ce stade, il finira par se faire repérer en tant que Vali et par ce maudit pacte de sang fini le confort de barmaid au Trois Balais, je serais obligé de le protéger et de le couvrir le restant de ma vie. Une vie comme ça, je crois que je ne le supporterais pas. J'enlève ma baguette d'entre mes seins et laisse alors Marcus seul après-avoir regardé autour de moi. À première vu personne n'a la bouche ensanglantée, tout ce que je vois, c'est le blondinet parler à Potter, je plisse les yeux. Je ne sais pas grand chose d'eux, mais les voir ensemble me fait toujours bizarre... Il me semblait que le blond Malfoy faisait partie des mangemorts non ? Boarf, j'en sais rien, je n'ai jamais vraiment fait partie de leur bande, je ne faisais que servir Marcus pour ensuite m'amuser avec eux pendant la guerre...

Je fixe alors la direction d'où il vient et m'écarte de la foule pour réfléchir. Le gars vient de dehors, m'en souvient très bien, il était accompagné par un gars qui le tenait. Mais tient d'ailleurs ce gars-là, il est passé où ?! Maintenant, j'en suis presque sûr, c'est lui le responsable de tout ça. Je me trouve un endroit bien isolé et d'un coup de baguette après avoir la certitude d'être seule d'un coup de baguette, je mets ma tenue de mangemort, ma vieille tenue noire avec le corset rouge le grand chapeau et le masque de corbeau qui ne couvre que je haut de mon visage. Je pointe la baguette sur ma gorge pour que lorsque je parle, elle sonne grave et complètement déformé. Je fouille les jardins la baguette en main, personne, je finis alors par m'enfoncer prudemment dans le labyrinthe. Prudemment parce que de souvenir, j'ai vu les deux Weasley allé vers cet endroit et vu que pour une raison totalement obscur Marcus à décidé que je sois en mangemort, je doute fortement que ces deux avortons accueillent mon aide à bras ouvert. Un grave soupire d'agacement se dégage de ma gorge. La lumière de ma baguette fait ressortir mon masque blanc, il faisait plutôt sombre, je me ressasse dans ma tête la foule que j'ai inspectée avant de partir. Ouais, non, je n'y ai pas vu le gars qui a emmené le blessé, ni de mec ou nana qui a du sang plein la bouche. Il a de toute façon aucun intérêt de rester près du blessé conscient ou pas conscient, c'est sûr qu'il est la quelque part. Reste plus qu'à le trouver avant les deux autres, idéalement sans les croiser, ce sera chiant sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Lazarev

Admin

Messages : 522
Date d'inscription : 08/01/2018
Lieu de résidence : Le monde

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 2 Fév - 14:13

Ce serait mentir que de dire à quel point la situation était ennuyeuse. Non, plus les minutes passaient, et plus le spectacle qui était entrain de se dérouler sous le regard de Allistair était parfaitement fascinant. L'homme aux allures de vampire ne perdait pas une miette de ce qui était entrain de se dérouler sous ses yeux, bien qu'il lui manquait cruellement les sous-titres, étant donné qu'à cette distance, il était incapable d'entendre les conversations à voix basses. Il faudrait donc se contenter des images, revenir à l'époque des films muets et se satisfaire de la prise de vue. Néanmoins, les intrigues allaient bon train. Tandis que le sosie de Malefoy Sr faisait son apparition, c'était au tour de Miss Dreier de s'éclipser. Un peu plus et l'on se serait cru dans un vrai moulin. Une vraie pièce de théâtre avec ses entrées et ses sorties d'acteurs.

Il était donc temps d'entrer en scène. Allistair s'était prestement débarrassé sur superflus d'un coup de baguette avant de s'approcher du médicomage et de son patient du moment. Remontant ses manches, il sorti une bouteille d'alcool blanc pour se laver les mains avec, question de désinfecter un minimum, même si cela voulait sentir la vodka, ou peut-être était-ce du rhum ? Qu'importe. Il tendit la bouteille à l'adresse de Johnes.

- Bien, il semblerait que ce soit vous et moi, dit-il en contempler le léger ridicule de la situation alors que les infirmières s'étaient bousculer ces dernières minutes pour jouer un rôle qu'il ne fut jamais assumé jusqu'au bout.

Comme les autres, il étudia les deux blessures, celle au cou et l'autre au bas ventre. Le diagnostique était engagé, il n'y avait pas de doute. Et pourquoi personne n'avait encore prévenu du monde à St Mangouste ? Ce détail le frappa, pourquoi n'était-il pas transférer à l’hôpital ? A croire qu'il était préférable de le donner en spectacle plutôt que de le sauver réellement. Sacrifié sur la table du buffet plutôt que sur l'autel de la gloire. Douce ironie. Allistair laissa son regard courir sur le corps du blesser tandis que sa cage thoracique semblait se soulever douloureusement. L'Irlandais était à l'écoute, que fallait-il fait ? Nettoyer la plaie ? Stabiliser la victime pour espérer le transférer en urgence ?
H.1 - 8h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

personnage non-joueur

Messages : 24
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 2 Fév - 18:00


La fête des morts

Tandis que les aide-soignants d'un soir allaient et venaient autour du seul médicomage présent, d'autres semblaient bien décidés à partir à l'aventure. Grand bien leur face. Pendant ce temps, quelques âmes charitables avaient décidé d'appeler à l'aide Ste Mangouste. Fendant la foule, des hommes en robes vertes marchaient en direction du blessé, allongeant la foulé en découvrant l'état de celui-ci.

- Nous allons prendre la relève, dit l'un d'entre eux en étudiant le corps.

Il posa une main sur le front du malheureux pour prendre sa température, il était brûlant. Sans doute dû à une affection. Il desserra légèrement la bande qui enserrait la blessure, profonde, causée par un objet inconnu. Il était temps de le transférer en lieu sûr, et espérer qu'il n'était pas trop tard.

- On sait ce qui a causé ça ? Demanda le sorcier en regardant son collègue puis l'autre homme à ses côtés.

Dans tous les cas, il ne fallait pas tarder, le corps était déjà entrain de lutter pour sa survie, ce n'était pas certain qu'il y parvienne. Ces deux autres collègues guérisseurs étaient déjà entrain d'administrer une potion pour lutter contre l'infection et faire baisser quelque peu la fièvre. Le reste, il ne pouvait pas le faire sur cette table.

Dans le labyrinthe, les choses commençaient à s'agiter à présent que le frère et la sœur s'étaient retrouvés. Des grognements, des râles et des murmures venaient troubler le silence relatif des environs. Il y en avait d'autres… La créature, pétrifiée aux pieds des deux sorciers, n'était sans doute pas seule. Bientôt, des silhouettes difforment se mirent à avancer entre les haies, traquant la moindre présence humaine à leur porté. L'un des monstres saisit le chapeau de la sorcière au masque blanc qui arpentait le labyrinthe. Des hurlements décharnés s'élevèrent un peu partout dans les jardins et le labyrinthe du monastère.

Il n'y a pas d'ordre de réponse, mais vous n'avez que 1 semaine pour poster avant la prochaine intervention. Vous pouvez répondre quand vous voulez et autant de fois que vous le voulez. S'il vous plaît, priorisez les réponses courtes, entre 300 et 500 mots, pour faciliter la lecture pour tous.

Amusez-vous bien !

- fiche codée par anouk -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald B. Weasley

Admin

Messages : 226
Date d'inscription : 23/01/2018
Lieu de résidence : Le Terrier

MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   Sam 2 Fév - 19:47



La fête des morts



Ronald B. Weasley - tout le monde

31 octobre 2000


Être seul me rend un peu nerveux, je l’avoue. J’ignore ce à quoi j’ai à faire et je ne sais pas s’il y a d’autres ennemis de ce genre dans les parages. Je soupire donc de soulagement en voyant que le bruit venait de ma sœur, mais je n’ai pas moins l’air agacé. Qu’est-ce qu’elle fait ici, au lieu d’être à l’intérieur, en sûreté ? Sur le coup, là, je suis énervé contre elle. Elle a été inconsciente, mais en même temps, fidèle à elle-même. Je remarque le sang sur elle et je n’ai le temps de poser aucune question avant qu’elle n’explique que ce n’est pas le sien. Et puis elle me fait la leçon.

« Moi ? Je suis un auror je te rappelle, je fais mon boulot. Toi par contre, t'aurais dû rester là-bas. » Bon, au moins ça c’est dit, mais du coup, sa présence me gêne un peu. Je suis seul à devoir non seulement veiller sur un… une créature pétrifiée, et ma sœur. J’avais pas besoin de ça, vraiment.

Et il semblerait qu’elle ait attiré d’autres trucs du genre par ici en m'appelant comme elle l'a fait. J’entends râler, des grognements, bientôt, ce serait des cris. Je serre les dents pour ne pas me mettre en colère contre Ginny et lui pointe le truc pétrifié, les sourcils froncés. « Tu t’occupes de veiller sur ça, et tu me laisses faire mon travail. Pas de discussion. » Non vraiment, cette idée de venir me rejoindre ici… Je soupire alors et agite ma baguette. « Expecto patronum » Du bout de ma baguette, une lueur argentée s’échappe pour former un Jack Russel qui part immédiatement dans le labyrinthe pour aller chercher mon meilleur ami, Harry, à l’intérieur. Vu les grognements que j’entends, je sens bien que j’aurai besoin de renforts, et mon patronus pourra indiquer le chemin à suivre à mon ami pour qu'il vienne me rejoindre. « Ginny, tu protèges le corps. On doit savoir ce qui cloche chez ces trucs-là. » Non vraiment, ils ont l’air d’être des revenants, mais la peau leur coule sur le corps. Je préfère sérieusement les revenants qui n’ont pas l’air de ça… Comme les maraudeurs, ou la mère d’Harry. Oh mon dieu, et si Fred revenait en ressemblant à ces trucs-là ?! Je suis parcouru d’un frisson, mais je me reprends assez rapidement. Ce n’est plus le temps d’y penser, car d’autres viennent de faire leur apparition. Devrais-je les pétrifier tous ? Je dois au moins gagner du temps et protéger Ginny. Je tourne donc le dos à l’ennemi pour la regarder et lui jette un sortilège de désillusion. Ginny prend donc l’apparence de ce qui se trouve derrière elle et devient invisible à mon œil. Ainsi, personne ne tentera de l’attaquer. Je me retourne donc rapidement et pétrifie le revenant le plus près de moi.




- fiche par anouk - N.4 - 363 mots

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La fête des morts » intrigue 1 - Monastère   
Revenir en haut Aller en bas
 
La fête des morts » intrigue 1 - Monastère
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» guerrier des morts
» L'armée des morts
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» Inscription :"Les Morts Mangent"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resurrection :: Londres :: Londres moldu-
Sauter vers: