AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 The story of us looks like a tragedy - James&Lily

Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_m5y03dYFpZ1qfy1fno2_r1_250
Messages : 721
Date de naissance : 30/01/1960
Date d'inscription : 08/01/2018
Lieu de résidence : Pré-au-Lard
Inventaire : - Baguette
- Bézoard (x1)
- Potion d'amnésie (x1)
- Polynectar (x1)
- Goutte du mort-vivant (x1)
- Potion aveuglante (x1)
- Potion de sommeil sans rêve (x1)

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeJeu 3 Jan - 13:00



The story of us looks

like a tragedy



Lily Potter - James Potter

Janvier 2001


Ça fait un an maintenant que je foule à nouveau la Terre, au lieu d’être six pieds en dessous. Ça fait un an que j’ai retrouvé mon mari. Ça fait un an qu’il me manque quelque chose dans la vie. Oh, je n’ai pas à me plaindre, bien au contraire ! J’ai retrouvé mon mari, Severus, Remus, Sirius. J’ai même retrouvé les Weasley et l’Ordre du Phénix. Je travaille à Poudlard et j’aime mon travail. J’ai surtout retrouvé mon fils, bien en forme, en santé et bien vivant ! Non vraiment, j’ai tout pour être heureuse.

Mais ce n’est pas le cas.

Je m’en veux en fait. Je m’en veux de me sentir aussi égoïste. Beaucoup de gens ne sont pas dans ma situation. Edgar, par exemple… Aucun des membres de sa famille n’est revenu, alors que la mienne est complète. Mais je n’arrive pas à réprimer ce sentiment que j’ai d’être incomplète. Avant de mourir, je menais une vie de famille à temps plein avec mon mari et Harry. À quelques rares occasions, on avait la visite de Sirius et Remus dans un lieu sûr, en dehors de notre cachette, question de protéger notre secret, mais la majorité du temps, c’était James, Harry et moi contre le monde. Les deux hommes de ma vie et moi dans une maison, loin de la folie meurtrière du Seigneur des Ténèbres et de ses sbires.

Je m’en veux. Je m’en veux de m’ennuyer de cette époque. Je m’en veux d’avoir l’impression que ma vie ait été laissée en suspend pendant cette dernière année. Mais je m’en veux aussi d’avoir laissé une chose pareille arriver. Je sais depuis un moment déjà que je veux reprendre ma vie où elle était avec James avant notre décès. Je sais que je veux recommencer avec lui, fonder une famille, élever nos enfants, vivre dans le bonheur et la joie. Mais j’ai eu peur de lui dire. Peur de sa réaction. Pourtant, c’est tout à fait normal comme envie. Nous n’avons que 22 ans après tout. Nous sommes jeunes et nous avons encore tout un avenir devant nous. Nous sommes mariés, alors il est normal que j’envisage de construire ma vie avec lui. Je ne vois pas du tout pourquoi ça me stresse autant en fait. James m’aime, et je l’aime en retour. Et nous sommes bien ensemble.

J’ai été silencieuse pratiquement toute la soirée après mon retour du travail. J’ai mis ça sur le dos de la fatigue. Je suis après tout la seule de notre couple à travailler et il faut bien payer cette maison. Mais dans mon silence, pendant que je nettoyais la cuisine, j’ai décidé de prendre mon courage à deux mains et finalement m’asseoir pour discuter avec James. C’est vers 21h que je rejoins James au salon qui lit son journal sur le canapé. Le chat a été nourri, la maison est propre, il ne reste plus qu’à attendre le sommeil. Sauf que j’ai une autre idée en tête, s’il le veut bien.

Je m’assois sur le canapé et m’approche de lui pour poser ma tête sur son épaule. « Je t’aime. »




- fiche codée par anouk -


N.1 - 500 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_otnbp8IpxX1tq555ao5_400
Messages : 265
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : - Baguette

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeLun 7 Jan - 14:27

Cela faisait quasiment un an que nous étions revenus à la vie. Déjà. Avec le constat terrible de voir à quel point le monde avait changé. Le temps n'attendait rien n'y personne et encore moins les morts. Mais nous avions retrouvé bien des gens malgré cela, autant de vivants que de revenants au final alors en soi... C'était un peu comme si nous n'étions jamais vraiment parti. J'en avais un sentiment étrange. Je me rappelais parfois des premiers jours de mon retour, à quel point j'avais voulu retourner dans l'au delà, effrayé par ce nouveau monde qui me tendait les bras à mon réveil. Combien de fois j'avais espéré me retrouver à nouveau dans les lymbes pour retrouver la paix, le calme, le silence ? Et puis les jours s'étaient succédé, les semaines puis les mois.

Ce soir j'étais là, assis confortablement sur le canapé du salon à lire un énième article de la Gazette du Sorcier, en me disant qu'un chocolat chaud ne serait pas de refus. En me disant aussi que j'avais un peu raté ma cuisson des scones ce matin, mais qu'avec un peu de confiture ou de marmelade cela devrait passer inaperçu. Un bon thé aux épices et ce serait un délice. J'avais déjà hâte d'être à demain matin pour goûter ça ! Il me semblait voir passer une silhouette féline non loin de là. Ce chat était toujours à l'affût de la moindre bêtise à faire. Son jeu préféré ? Sauter sur les pieds pour mordre les orteils. Mais je n'étais pas dupe ! Aussi je guettais le moindre mouvement suspect dans le cas où il aurait l'idée de vouloir jouer les chasseurs.

Je regardais l'heure au moment ou Lily vint s'asseoir à côté de moi. Tandis qu'elle posa sa tête sur mon épaule pour me glisse un je t'aime à l'oreille, je finissais de replier le journal pour le jeter négligemment sur la table basse afin qu'elle n'ai pas à relever sa tête. Je l'embrassais sur le front, un sourire pendu aux coins des lèvres.

- Ah ouais ? t'as comme ça toi ? disais-je sur le ton de l'humour, t'as de la chance que ma femme soit pas là.

Est-ce que j'aimais jouer les idiots ? Oui. Mais j'étais sûr que Lily me donnerait le change alors j'étais certain d'avoir un bon public en sa présence.


Dernière édition par James Potter le Mer 9 Jan - 12:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_m5y03dYFpZ1qfy1fno2_r1_250
Messages : 721
Date de naissance : 30/01/1960
Date d'inscription : 08/01/2018
Lieu de résidence : Pré-au-Lard
Inventaire : - Baguette
- Bézoard (x1)
- Potion d'amnésie (x1)
- Polynectar (x1)
- Goutte du mort-vivant (x1)
- Potion aveuglante (x1)
- Potion de sommeil sans rêve (x1)

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeLun 7 Jan - 15:34



The story of us looks

like a tragedy



Lily Potter - James Potter

Janvier 2001


Une fois sur le canapé, je pose ma tête sur l’épaule de James et remonte mes pieds en voyant notre chat par terre. Je n’ai pas envie qu’il vienne me mordre les orteils. Je n’ai pas envie de jouer. Je ne suis pas d’humeur. Je ferme les yeux en disant à James que je l’aime. Sa réponse me déçoit. Il ne me répond pas qu’il m’aime. Il ne réciproque pas. Enfin, je sais qu’il m’aime, mais j’aurais voulu l’entendre le dire plutôt que d’entendre une plaisanterie. N’a-t-il pas remarqué que j’ai plus ou moins l’envie de rire ? J’ai été silencieuse toute la soirée depuis mon retour de Poudlard. Enfin… James reste un homme. Il n’a aucune idée.

Je me contente donc de sourire sans rien dire, indice que je n’ai pas envie de poursuivre ses plaisanteries. Non, j’ai plutôt envie de discuter avec lui, de lui partager cette envie que j’ai de fonder une famille. Je sais que c’était le but pour lequel j’étais venue le rejoindre, mais soudainement, je me bloque. Je n’y arrive pas. J’ai peur qu’il refuse et me laisse seule avec mes désirs. James a l’air d’apprécier cette vie que nous menons. J’ai peur de perturber le tout et d’être rejetée par lui. Je ne semble plus sur la même longueur d’onde que lui en ce qui concerne la vie. Je n’ai pas l’impression de l’être depuis son retour à vrai dire. Ma deuxième vie est une seconde chance, lui, il a eu du mal à accepter son retour.

Toujours les yeux fermés, je prends une grande respiration qui pourrait presque passer pour un soupir d’aise. La gazette sur la table, j’ai encore la sensation du baiser de James sur mon front, comme une exquise brulure qui m’a fait un grand bien. « Alors, il se passe quelque chose d’intéressant dans notre monde de fou ? » Mais de quoi est-ce que je parle? Évidemment, je fais référence à sa lecture, mais je ne suis pas venu le rejoindre pour ça. Un peu de courage Lily !

Allez. Je me redresse et je le regarde, pliant mes jambes pour être installée face à lui. Maintenant, il n’est plus question de reculer, car vu la pose que je prends, c’est évident que j’ai envie de discuter. « James, tu ne trouves pas qu’il manque quelque chose à nos vies ? J'ai l'impression... d'errer sans but... » Je saute sur le vif du sujet tout de suite. Je n'ai pas envie de tourner autour du pot. Je me connais, je serais capable de me trouver une excuse et discuter d'autre chose.




- fiche codée par anouk -


N.3 - 8h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_otnbp8IpxX1tq555ao5_400
Messages : 265
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : - Baguette

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeLun 7 Jan - 17:05

Ah bah non, pas de réponse. Bon et bien Lily n'avait pas l'air d'humeur à vouloir rigoler. Tant pis, il y avait toujours autre chose à faire. Un scrabble peut-être ? Non, j'étais bien trop mauvais à ce jeu. Tandis que je me perdais déjà dans mes pensées, j'entendis à peine le soupir de ma femme. Je cherchais ce que nous pourrions faire, en dehors de faire des blagues. C'était con, j'étais bien parti quand même. Au pire j'avais toujours le chat, il se contenterait de me regarder avec ses grands yeux jaunes l'air de dire « J'en ai vu des sorciers, mais toi t'es vraiment le plus con ». Oh reste poli, c'est moi qui te donne tes croquettes. Ouais non, pas le chat finalement.

Finalement, elle me posa une question sur l'actualité dans notre monde de fou. La tout de suite, j'avais l'impression de n'avoir rien retenu de ce que j'avais lu. Le trou noir. Je regardais dans le vide dans l'espoir de me souvenir, la bouche légèrement entre ouverte. Bon sang mais je venais à peine de le refermer ! Peut-être que d'ici cinq minutes ça allait me revenir. Finalement elle se redressa et je la suivis du regard, intrigué.

- James, tu ne trouves pas qu’il manque quelque chose à nos vies ? J'ai l'impression... d'errer sans but...
- Euh... Bah... non, dis-je avec hésitation.

J'avais beau chercher, je ne vois pas ce qu'il pouvait nous manquer. Dans l'ensemble on avait tout ce qu'on pouvait souhaiter. La famille, les amis, la santé. Il y avait des choses que je souhaitais moins aussi, comme le retour des mangemorts, le fait qu'on avait une date de péremption, et tout un tas d'autres choses. A dire vrai, cette première année de vie avait été bien chargé en retrouvailles, mystères, terreurs et autres sujet en tous genres relatif au monde de la magie. Aussi j’espérais que cette nouvelle année serait un peu plus... Paisible. Mais je savais que j'en demandais beaucoup, donc dans l'ensemble, je n'avais pas le sentiment qu'il puisse manquer quelque chose à nos vies.

- T'as pensé à te trouver un passe-temps ? c'est peut-être ça.

Pour ma part, j'avais la cuisine, de ce fait cela me prenait pas mal de temps, ça occupait pas l'esprit. Alors sans doute que Lily avait besoin de se trouver une passion, de quoi avoir son petit coin à elle, un jardin secret. Après tout, ce n'était pas parce que nous étions un couple qu'elle n'avait pas le droit de faire des choses pour elle, j'étais entièrement d'accord avec ça !


Dernière édition par James Potter le Mer 9 Jan - 12:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_m5y03dYFpZ1qfy1fno2_r1_250
Messages : 721
Date de naissance : 30/01/1960
Date d'inscription : 08/01/2018
Lieu de résidence : Pré-au-Lard
Inventaire : - Baguette
- Bézoard (x1)
- Potion d'amnésie (x1)
- Polynectar (x1)
- Goutte du mort-vivant (x1)
- Potion aveuglante (x1)
- Potion de sommeil sans rêve (x1)

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeLun 7 Jan - 22:57



The story of us looks

like a tragedy



Lily Potter - James Potter

Janvier 2001


James comprend, comme je l’ai anticipé, que je n’ai pas envie de rire. James semble perdu dans ses pensées du coup, comme j’ai brisé son élan. Je m’en veux un peu, mais l’heure n’est pas toujours à la blague. Je préfèrerais des mots doux à la place, quelque chose qui me remplirait le cœur de bonheur et qui me donnerait l’impression de vivre pour une bonne raison. J’ai envie que James soit cette raison. J’ai envie de bâtir ma vie avec la sienne, qu’on commence des projets. Je sais que la situation est peu évidente dans notre monde, mais je sais également que nous avons toutes les ressources pour y arriver. Notre amour, déjà, est le premier ingrédient à notre recette du bonheur.

Il ne semble pas savoir quoi me répondre quand je lui demande ce qui se passe dans l’actualité de ce monde. C’est comme s’il avait lu le journal sans le lire. S’est-il caché dedans simplement pour ne pas me parler ? Non, c’est ridicule. Il n’a pas de raison de me fuir. Tout va très bien entre nous. Il n’y a pas de raison de s’inquiéter.

Je suis apparemment la seule à avoir un problème, ce que je ne comprends pas. James passe son temps à cuisiner à la maison s’il n’est pas avec Sirius et Remus, ou en mission pour l’Ordre du Phénix. Ne trouve-t-il pas le temps long ? Ce n’est pas comme s’il se souciait des responsabilités de la vie. C’est moi qui paie notre maison. Il n’a pas la même impression que moi. Il ne manque rien à sa vie. Je devrais être touchée d’être suffisante pour lui, mais au fond de mon cœur, mon calme est perturbé. Je suis inquiète. James et moi ne sommes pas sur la même longueur d’onde alors… Et cette réflexion me donne l’impression d’évoluer dans un monde différent du sien soudainement. Rien que de penser à cette possibilité, j’en ai mal au cœur. Pas comme une nausée. Non, je souffre vraiment, comme si on me l’arrachait.

Figée dans mes réflexions, j’entend toutefois la voix de James me demander si j’ai pensé à me trouver un passe-temps. Certes, j’en ai un : lire. Mais je le fais quand j’ai le temps, en dehors du boulot ou des missions pour l’Ordre. James a la cuisine, moi j’ai la bibliothèque de Poudlard tout entière. Mais ça ne me suffit pas. Vous-savez-qui m’a enlevé la vie que j’avais avant. Je voulais seulement la récupérer. J’en ai le droit, non ?

Doucement, je secoue la tête en guise de négation. « Non, c’est autre chose. » Je baisse les yeux, inquiète et nerveuse. Sois il est vraiment bête, sois il joue l’autruche. Dans les deux cas je peux me prendre un refus en pleine figure, et je ne pense pas être assez forte pour ça. « Je veux reprendre notre vie où elle en était avant que V… » Je n’arrive toujours pas à dire ce nom maudit. « … avant que Tu-sais-qui ne nous l’enlèves. » Je lève les yeux à nouveau vers lui, esquissant un léger sourire, comme pour me convaincre que tout ira bien. Ce que je demande est tout à fait légitime. James est mon mari. Nous sommes jeunes. Certainement, ces projets sont toujours d’actualité. « J’aimerais qu’on fonde une famille, avoir un bébé. »




- fiche codée par anouk -


N.5 - 8h - 500 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_otnbp8IpxX1tq555ao5_400
Messages : 265
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : - Baguette

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeMar 8 Jan - 17:13

Hmm, décidément je sentais que Lily savait déjà très bien ce qui lui manquait. Sourcil arqué, l'air circonspect, j'avais du mal à imaginer ce qui pouvait manquer à sa vie. Il me semblait que nous avions tous ce que des jeunes gens de nos âges pouvaient espérer. Certes, je n'avais pas d'emploi, et à dire vrai mes dernières années de vie avant de passer à l'état de mort, je n'avais pas vraiment eu l'occasion de penser à ce genre de chose. Alors à présent que j'étais de nouveau entrain de fouler cette terre, il était essentiel, à mes yeux, de ne pas me hâter à me jeter à corps perdu dans quelque chose que je pourrais ne pas aimer, juste parce qu'il fallait le faire, par nécessité, par défaut. Dans le fond, je n'avais jamais que la petite vingtaine, j'étais jeune, j'avais le temps. Enfin je l'espérais pour ma part.

Lily secoua la tête, me disant que c'était autre chose. Elle voulait reprendre là où nous nous étions arrêté. N'était-ce pas ce que nous faisions déjà ? Même s'il fallait le concevoir, ce n'était pas exactement la même chose. Je continuais de l'observer sans dire un mot, la laissant aller là où elle voulait m'emmener dans cette conversation.

- J’aimerais qu’on fonde une famille, avoir un bébé, dit-elle

Sa dernière phrase fit sur moi l'effet d'une dague qu'on m'enfonçait dans la cœur. Une douleur, un sentiment incontrôlable de mon corps et de mon âme à l'unisson. J'étais incapable de comprendre la tempête sous mon crâne. Si je n'avais pas déjà été assis, mes jambes se seraient sans doute dérobés sous moi.

- Mais... On a déjà... Une famille, les mots avaient du mal à quitter ma bouche, comme retenus par des chaînes.

Ma gorge me brûlait. Pourquoi cette réaction, qu'est-ce qui me mettait dans cet état ? Fut un temps j'aurais sans doute sauté de joie. Mais ce soir... ce soir il y avait quelque chose qui m'empêchait d'adhérer aux envies de ma femme. Pourquoi maintenant ? Cela faisait à peine un an que nous étions revenu à la vie. C'était trop tôt, beaucoup trop tôt ? Pourquoi ne pas profiter de notre vie à deux encore un peu ? Pourquoi cette précipitation à vouloir quelque chose que nous avions déjà ? Elle n'était pas heureuse ?

L'année dernière encore, nous avions dût affronter des mangemorts et des monstres. Cette année connaîtrait sans doute son lot de mésaventures semblables car nous avions de nouveaux ennemis, le monde des sorciers connaissaient de nouveaux ennemis. Mes pensées allaient et venaient comme en plein milieu d'une tempête. Je ne voulais pas d'un autre enfant, pas maintenant.
J.1-24h


Dernière édition par James Potter le Mer 9 Jan - 12:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_m5y03dYFpZ1qfy1fno2_r1_250
Messages : 721
Date de naissance : 30/01/1960
Date d'inscription : 08/01/2018
Lieu de résidence : Pré-au-Lard
Inventaire : - Baguette
- Bézoard (x1)
- Potion d'amnésie (x1)
- Polynectar (x1)
- Goutte du mort-vivant (x1)
- Potion aveuglante (x1)
- Potion de sommeil sans rêve (x1)

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeMar 8 Jan - 18:38



The story of us looks

like a tragedy



Lily Potter - James Potter

Janvier 2001


Décidément, je n’étais pas la seule pour qui cette conversation était malaisante. Enfin, sur le coup, James est surtout perdu. Il ne sait pas du tout où je veux en venir et je vois bien qu’il veut m’aider à trouver une solution. Il veut que je m’épanouisse, mais il ignore ce qu’il me faut. Sa volonté est touchante, mais d’un autre côté, j’ai l’impression qu’il ne me connait plus. C’est sans doute moi qui ai trop changé sous les griffes de la mort ? Non. Je n’ai pas l’impression d’avoir changé tant que ça. Certes, je suis plus émotive, mais beaucoup le seraient devenu à moins.

Quand je verbalise à mon mari ce que je veux, je le sens se mettre à paniquer. Dans ses yeux passent une panique que je ne m’explique pas. Je ne demande pas non plus quelque chose de totalement insensé. On m’a retiré le droit d’élever mon fils. Quand je suis morte, j’étais plus loin déjà dans la vie, avec mon mari. Nous étions parents, un petit homme dépendait de nous, nous regardait avec amour et admiration. Nous étions trois. Comment est-ce que James faisait pour ne pas avoir l’impression que ça lui manquait dans la vie ? On nous avait enlevé une partie de nous-même. Harry a notre âge et n’a pas besoin de nous. Pourquoi suis-je la seule à qui ça dérange ?

Sa réponse me brise le cœur. Je l’attendais. J’ai lu dans ses yeux qu’il n’était pas là, lui. Nous avions déjà une famille, certes, mais qui n’avait pas besoin de nous. « Harry a notre âge. Il n’a plus besoin de nous. On nous a retiré le droit d’élever notre fils James. » Non. Je ne veux pas croire que ça ne lui fait rien. Suis-je vraiment seule ? Je me sens seule et désorientée. Cette famille en statue sur la place de Godric’s Hollow, j’ai l’impression soudaine qu’elle n’a jamais été la mienne. J’ai l’impression de n’avoir jamais été cette femme.

Des larmes montent à mes yeux. Je me sens impuissante. « Il y a un an, on était en train d’élever notre fils dans une maison qui était payée. Il y a un an, on avait beau être en guerre, on était heureux, rien que toi, Harry et moi. » Les derniers mots de ma phrase se perdent dans un sanglot. J’inspire profondément, reprenant une certaine contenance. « J’ai l’impression d’errer entre ma dernière mort et la prochaine. J’ai l’impression d’exister pour rien. Je suis là sans avoir un but. Notre fils devrait avoir bientôt trois ans. Pas 21. On aurait dû le voir apprendre à marcher. Il devrait être en train d’apprendre ses premiers mots, faire des bêtises avec son oncle Sirius. Je devrais normalement vous en vouloir parce que vous lui montrer à faire des âneries ou te regarder avec la plus grande tendresse en te voyant le border le soir dans son lit, mais je ne fais rien de tout ça. » Ça aurait été idéal comme vie. J’aurais voulu vivre tout ça. C’est là que je devrais en être dans la vie. Pas à errer dans ce monde auquel je n’ai plus l’impression d’appartenir, dans lequel j’attend qu’on me rende ce qu’on m’a pris, parce que je ne méritais pas cette punition. « Du jour au lendemain, je me suis réveillée et mon fils avait mon âge, l’âge d’être mon ami, pas mon fils. Et c’est ce que j’ai l’impression d’être. Je ne suis bonne qu’à ça. »

Pourquoi je m’obstine. Je ne pense pas vraiment qu’il entende ce que je lui dis. Enfin, il entend très bien, mais il n’est pas rendu à la même place. Il ne veut pas retrouver cette vie. Je me demande alors s’il l’appréciait au moins, cette vie que nous avions. On a toujours tout fait en étant jeune. On s’est après tout marié jeune et avons eu un fils jeune. Je comprends son envie d’attendre, mais de mon côté, j’ai cette urgence de vivre, chose que je ne fais pas. Je n’ai pas particulièrement l’envie de partir à l’aventure, ou de me mêler à cette guerre dans laquelle je suis malgré moi impliquée, vu l’implication d’Harry. Je veux juste vivre une vie d’amour et de famille. À 21 ans, j’ai l’âge d’être grand-mère… C’est complètement insensé… « Il y a un an, on était heureux pourtant, non? » De l'incompréhension à la déception, je ne sais pas si je dois être en colère de sentir que mon mari n'ait pas l'impression qu'on lui a arraché sa vie, son fils.




- fiche codée par anouk -


N.7 - 8h - 500 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_otnbp8IpxX1tq555ao5_400
Messages : 265
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : - Baguette

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeMer 9 Jan - 8:18

Je n'étais pas prêt, pas cette fois, pas maintenant. C'était une douleur pour mon âme autant que pour mon cœur. Je n'avais pas besoin, je n'avais pas envie d'un nouvel enfant. J'avais encore à l'esprit le drame qui nous avait coûté la vie, pour une simple prophétie nous étions devenu les proies d'un des plus terribles mages noirs du siècle dernier. Oui, Harry avait notre âge, mais cela ne voulait pas dire qu'il n'avait plus besoin de nous. Il avait besoin de nous plus que jamais, d'être entouré par sa famille et ses amis pour les nouvelles épreuves qui lui étaient donné d'affronter. Il n'était pas temps de lui tourner le dos par pur égoïsme. Alors je ne comprenais pas, je ne comprenais pas Lily. Pourquoi ne voulait-elle pas profiter de l'enfant que nous avions déjà ? Certes il était grand, mais il n'était pas non plus indépendant dans le sens où il aurait toujours besoin de nous pour le pire comme le meilleur. Se rendait-elle seulement compte de ce qu'elle était entrain de dire ?

Il y a un an, ils vivaient peut-être tous les trois ensemble, mais ils vivaient cachés dans l'espoir de ne pas être trouvé par Voldemort, dans la peur qu'il vienne leur arracher leur premier enfant. Mon cœur se serrait à cette simple pensée tandis que j'entendais le sanglot étouffé dans sa voix. L'impression de errer entre sa mort et la prochaine. Une colère sourde venait frapper mes tempes tandis que je serrais les poings tout en continuant d'écouter Lily. Se rendait-elle vraiment compte de ce qu'elle était entrain de dire ? Je sentais également les larmes se bousculer sur le bord de mes paupières inférieurs, pourtant elles étaient incapable de perler sur ma peau, retenues par la colère. Je gardais pourtant le contrôle, une respiration lente alors que mon palpitant semblait cogner, tambouriner comme jamais.

- Il y a un an, on était heureux pourtant, non?

Je détournais le regard un instant pour garder contenance. J'étais furieux, furieux de constater ce qu'il fallait considérer comme de l'égoïsme. Malgré tout ce qu'elle venait de me dire, je ne pouvais pas m'empêcher de rester dans une certaine incompréhension. J'avais envie de lui hurler « mais bordel on a que 21 ans ! C'est quoi cette putain d'urgence à vivre à un âge aussi jeune ? Tu veux pas juste profiter de la chance qu'on a ? Tu veux pas être une mère pour Harry ? Tu crois quoi ? Que parce qu'il a le même âge que nous il n'a pas besoin de nous ? Il n'a jamais cessé d'avoir besoin de nous ! On est ses parents ! Et toi tu veux déjà avoir un deuxième enfant ? Mais profite de celui qu'on a déjà ! » Parce que dans le fond, il fallait voir cela comme une chance, la chance d'être revenu entier, d'avoir un fils bien vivant et des amis à plus savoir quoi en faire, même si les ennemis n'étaient jamais loin. Est-ce qu'on était heureux il y a un an ? Je n'en savais rien, je ne savais plus. Je ne gardais en tête que ces derniers instants de vie, la tentative de survivre et protéger ce qui étaient chers à mon cœur, alors même que nous étions condamnés.

- Tu te rend compte de ce que tu dis ? De l'égoïsme qu'il y a dans la moindre de tes paroles ? Les mots étaient sortis tous seuls de ma bouche sans que j'ai le moindre pouvoir dessus. Tu crois que j'en ai rien à faire... d'avoir raté tout ça ? Ma voix venait de s'étrangler soudainement sous le coup de l'émotion tandis que les larmes commençaient enfin à perler. Que ça me fait rien de me dire que notre fils a grandit dans un monde qu'il n'a pas choisi ? Qu'il a dû affronter des épreuves que personne n'aurait dû subir ? Tout ça à cause d'une prophétie à la con ? Tu t'es jamais demandé non plus si on avait pas été un os à ronger pour Voldemort ? Parce que oui Lily, il s'appelle comme ça celui qui nous a tout pris, Voldemort ! Un connard arrogant de plus dans ce monde dans lequel on est revenus. Et toi… Toi tu veux qu'on ait un nouvel enfant, dans ce monde là ? Alors que les morts reviennent à la vie et qu'un nouveau connard arrogant à pris la place de l'ancien ? Tout ça parce que toi tu veux pas être juste une amie pour notre fils. Mais tu es sa mère Lily ! Tu es et tu resteras toujours sa mère...

Ma gorge se noua pour m'empêcher de parler, pour empêcher mon cœur de libérer tout ce qu'il avait accumulé. Il me fallait pourtant continuer à me battre contre moi même pour réussir à sortir les derniers mots et les plus douloureux qu'il me fallait prononcer. Ma voix était tremblante, mon corps fébrile.

- Je refuse d'élever un autre enfant dans ces conditions, le poing toujours serrer, je regardais Lily droit dans les yeux tandis que ma gorge continuait à vouloir me refuser la parole. Je refuse de l'obliger à grandir dans ce monde.

Je ne voulais pas d'un autre enfant, je refusais de lui imposer le chaos. C'était encore le mieux à faire à mes yeux. Je tentais de cacher le tremblement de mes poings en continuant de les serrer. Au son de ma voix, le chat avait fuit, caché quelque part dans un recoin de la maison. Je continuais de respirer lentement, la colère ne voulant pas me quitter. A l'esprit, le souvenir de mes derniers instants tandis que le seigneur des ténèbres me faisait face. Un éclair vert qui me toucha en plein torse, cette trace marqué dans ma chair. Je pouvais encore la sentir, brûlante sur ma peau. Il me suffisait d'ôter mes vêtements et dans le reflet d'un miroir, je la voyais. Je garderais pour toujours le souvenir de ma première mort, elle me rappelait à jamais ce monde auquel nous appartenions.
J2.1000 mots-24h-se disputer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_m5y03dYFpZ1qfy1fno2_r1_250
Messages : 721
Date de naissance : 30/01/1960
Date d'inscription : 08/01/2018
Lieu de résidence : Pré-au-Lard
Inventaire : - Baguette
- Bézoard (x1)
- Potion d'amnésie (x1)
- Polynectar (x1)
- Goutte du mort-vivant (x1)
- Potion aveuglante (x1)
- Potion de sommeil sans rêve (x1)

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeMer 9 Jan - 22:18



The story of us looks

like a tragedy



Lily Potter - James Potter

Janvier 2001


Je l’ai mis en colère, et je le comprends de l’être. Je donne complètement l’impression de ne pas être reconnaissante de ce que j’ai déjà, alors que c’est totalement le contraire. Je suis égoïste, je le sais bien. J’aurais dû me taire et endurer mon mal. Malgré moi, cependant, je ne regrette pas d’avoir parlé. Je n’ai jamais été fan du fait de garder quoi que ce soit pour moi, surtout avec James. Cette fois en revanche, j’aurais dû oublier cette notion de communication, taire mes demandes et mes désirs. J’aurais dû répondre à son humour comme à mon habitude et laisser tomber ce que je ressens réellement. J’aurais dû me moquer gentiment du fait qu’il a oublié ce qu’il a lu dans la Gazette du sorcier.

James détourne le regard mais je vois dans ses yeux qu’il a du mal à accepter ce que je lui dis. Je vois que je lui fais du mal et qu’il est en colère. Il essaie de réprimer le tout, mais ça ne fonctionne pas. Je garde donc le silence. J’ai voulu communiquer, c’est à son tour du coup. Quand il prend enfin la parole, j’ai l’impression de me prendre un poignard en plein cœur. Je n’ai jamais vu James dans cet état. Il a toujours été aimable et à mon écoute, bien qu’il ait été une brute durant notre scolarité. Il n’a jamais été fâché. Je ne l’ai jamais vu fâché. « Tu crois que j'en ai rien à faire... d'avoir raté tout ça ? » Non, évidemment. Je sais que ça lui fait du mal aussi, mais son refus m’a donné vaguement l’impression de ne pas vouloir voir évoluer notre couple. Je sais que ce n’est pas le cas. Je suis totalement consciente que ce n’est pas le cas, mais je ne peux pas empêcher les impressions qui me parviennent.

Mes larmes coulent plus abondamment que les siennes. J’ai honte. Honte d’avoir parlé. Honte de me sentir de cette façon. Honte d’avoir l’impression d’avoir été figée dans le temps et de m’être fait retirer mon rôle de mère. Évidemment, j’ai toujours Harry, mais mon fils n’a pas le réflexe de me communiquer ce qui se passe dans sa vie, même les trucs graves. Il est habitué à mon absence, et je me sens complètement inutile. James se met à énumérer toutes les choses qu’Harry a dû vivre sans nous, comme s’il frappait sur une victime déjà plus basse que terre. De toute évidence, ce n’est pas ce qu’il cherche à faire. James ne veux pas me faire de mal et je le sais.

J’aurais pu rester calme, mais sa façon de me lancer au visage le nom de notre bourreau ne me plaît pas. J’accepte qu’il me traite d’égoïste, mais de me cracher ce nom au visage pour m’obliger à faire face à cette peur qui me glace le sang, à revoir dans ma tête ce visage que je vois à toutes les nuits dans mes cauchemars, j’ai du mal à l’accepter. Je n’ai pas envie de faire face à mes peurs. Il ne s’agissait pas de ça. Je veux bien accepter qu’il ne veuille pas d’enfants, mais pas qu’il me bouscule de cette façon. Je suis égoïste, mais je ne mérite pas ça.

En entendant le nom de mon ennemi, je baisse les yeux. À mon tour de serrer les poings. Je continue de pleurer, mais si mon regard témoigne de ma tristesse, elle témoigne également de ma colère. Ses mots, je les entends, je les entends très bien. Certes, je reste la mère d’Harry. C’est vrai que c’est difficile et que je dois prendre ma place de mère dans sa vie. Mais je ne digère pas. Je digère très mal qu’il me balance tout ça. Je comprends ses raisons. Je peux comprendre la peur qu’il a de remettre un enfant au monde dans les mêmes conditions qu’avant, mais il demeure injuste de me secouer de cette façon.

« Oui ! Je suis sa mère ! Tu as raison ! Je suis une mère ! Certes, mais à quel point ?! Mon fils ne vient pas me voir s’il a un problème ! S’il tombe, il n’a pas besoin de moi pour se relever ! Il a eu l’habitude de vivre sans nous, de se débrouiller tout seul ! Évidemment qu’il ne vient pas me voir ! Alors dis-moi, à quel point puis-je jouer mon rôle de mère dans sa vie ?! » Je me rends compte que je viens de me lever. Je suis blessée. Je souffre, et ça se lit facilement sur mon visage. Je tremble. Je ne sais même pas comment je fais pour tenir debout. Mes jambes semblent me porter toutes seules. J’entends mon mari me dire qu’il refuse d’élever un autre enfant dans ces conditions. Je l’entends. Je comprends ce qu’il me dit, mais c’est trop tard. Je ne me calme pas.

« Très bien ! Tu l’as déjà dit ! J’ai compris James. Et je l’accepte ! Ça va ! La prochaine fois, j’y penserai à deux fois avant de dialoguer avec toi ! » Je continue de trembler de façon incontrôlable. Je porte mes mains à mes cheveux et je m’étouffe dans un sanglot. « Je n’accepte pas en revanche que tu me craches le nom de notre bourreau en plein visage. Il t’a tué, bravo James. Je m’en souviens très bien, du bruit de ton corps qui tombe au sol ! De ma panique de ne pas pouvoir me retourner pour voir si tu vas bien ! De ma course dans l’escalier pour atteindre la chambre de notre fils ! Je me souviens de son visage, de sa baguette pointée sur moi et de sa voix m’ordonnant de m’écarter ! Je revis ce moment tous les jours ! Je le revis toutes les nuits ! Alors ne craches pas son nom sur moi ! Je le connais très bien, je l’ai gravé en mémoire ! »

Ma voix s’est cassée à nouveau dans un sanglot. Dans ma tête, les images défilent. Je revis toute la scène. Mes pupilles sont dilatées, je pense que je dois être en état de choc… J’ai mal, littéralement, dans tout le corps, à force de trembler et d’être tendue. J’ai du mal à respirer.




- fiche codée par anouk -


N.9 - 12h - 1000 mots


Dernière édition par Lily Potter le Jeu 10 Jan - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_otnbp8IpxX1tq555ao5_400
Messages : 265
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : - Baguette

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeJeu 10 Jan - 10:29

Respire James, respire. Il me fallait calmer les tremblements de mon corps, mais cette conversation venait de faire resurgir tout ce que j'avais mis un an à enfouir. La frustration de mon retour, le souvenir toujours vivace de mes derniers instants de vie. Me retrouver dans le couloir de notre maison alors que le temps avait fait son office. Une partie de moi semblait ne pas vouloir revenir parmi les vivants. Une partie de moi voulait être mort. Ça aussi c'était égoïste, mais je le gardais pour moi. Cela ne faisait que renforcer le mal-être lattant qui lancinait mon âme depuis un moment maintenant. Je pensais me duper moi même, j'avais tort.

Je continuais d'entendre Lily, ses soupires et ses sanglots, mais je ne suis pas bien certain que mon esprit soi présent. Mon cœur n'avait de cesse de cogner contre ma cage thoracique, m'assourdissant les tympans. J'avais l'impression qu'il allait me sortir de la poitrine si je ne reprenais pas le dessus. Ma colère s'était muée en silence, une colère qui devait courir depuis longtemps. Une colère qui s'était tournée contre Lily, mais dans le fond elle se tournait aussi contre moi. J'étais en colère contre moi même. La voix de ma femme m'apparaît beaucoup plus lointaine tandis que je continuais de l'observer. Je comprenais ce qu'elle me disait, j'entendais tout, mais je ne répondais pas. Lentement, je prenais de grandes inspirations et expirais sans que cela ne passe pour un soupire.

Nous étions tous les deux d'accord pour dire que le soir où nous étions morts était resté gravé dans notre mémoire et dans notre chair. Il était indéniable que nous en souffrions encore, il suffisait de voir l'état dans lequel nous étions présentement. Un état dans lequel je ne me reconnaissais pas. Je n'avais jamais été impulsif et prompte à médire et siffler comme un serpent. Pourtant je venais de le faire. J'avais l'impression d'avoir hurler à la face de ma femme alors que je m'étais contenter d'une suite de questions dont nous en connaissions tous les deux les réponses. J'avais plaqué des évidences en guise de réponse. Pourtant… Avions nous notre réponse ? Une réponse qui n'était pas celle de nos interrogations.

- On est morts, dis-je d'une voix chevrotante tandis que le calme revenait un peu dans mon âme, le regard à présent dans le vague. On est morts y a bien trop longtemps.

Morts il y a vingt ans et pour quoi ? Je ne savais plus très bien, cela ne faisait plus grand sens dans mon esprit. Plus rien n'avait grand sens. Est-ce que nous avions raison de continuer à nous accrocher l'un à l'autre ? Le désir de Lily d'avoir une famille valait-il la peine ? Était-ce moi qui n'y voyais plus très claire dans cette histoire ?
Je relevais les yeux sur celle que j'aimais, celle qu'il m'avait fallu conquérir du temps où nous étions à Poudlard. Celle que je voyais malheureuse à présent, malheureuse à m'en briser le cœur. Cette souffrance était-elle bien utile, nécessaire ? J'étais en proie au doute. Nous étions tous les deux légitime dans la présentation de nos griefs. Mais qu'est-ce que cela révélait de nous deux ?

- On ferait peut-être bien d'en rester là pour le moment, d'une voix plus calme encore tandis que je chassais les derniers nuages de ma colère sans parvenir à la faire taire. De prendre nos distances.

Nous n'avions peut-être besoin que de ça, de temps. Après tout, c'était comme si nous nous étions jeté à corps perdu dans ce désir de poursuivre notre vie sans prendre véritablement le temps de le faire. Je voulais croire que c'était la meilleure solution pour Lily et moi à cette heure. Peut-être pas la plus facile, mais cela m'apparaissant comme le mieux à faire. J'étais incapable de lui offrir ce qu'elle voulait et j'avais encore la guerre dans l'âme. Si j'avais été capable de lui cracher jusqu'au nom de Voldemort au visage, de quoi d'autre étais-je capable ? De quels horribles reproches j'allais pouvoir la gratifier ? Il y avait fort à parier que je recommencerais, que je la fustigerais encore alors même que moi je continuerais de souffrir en silence de mon retour à la vie. Ce retour… que je n'avais jamais souhaité.
J.4-500 mots-24h


Dernière édition par James Potter le Jeu 10 Jan - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_m5y03dYFpZ1qfy1fno2_r1_250
Messages : 721
Date de naissance : 30/01/1960
Date d'inscription : 08/01/2018
Lieu de résidence : Pré-au-Lard
Inventaire : - Baguette
- Bézoard (x1)
- Potion d'amnésie (x1)
- Polynectar (x1)
- Goutte du mort-vivant (x1)
- Potion aveuglante (x1)
- Potion de sommeil sans rêve (x1)

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeJeu 10 Jan - 19:35



The story of us looks

like a tragedy



Lily Potter - James Potter

Janvier 2001


« Lily! C’est lui ! Va chercher Harry, je vais le retenir ! » Les derniers mots que m’avait dit James avant de mourir. Les derniers mots qui sont sortis de sa bouche avant que le bruit de mes pas courant dans l’escalier puis à l’étage n’étouffent le reste. Mais l’écho du bruit sourd du cadavre de mon mari atteignant le sol me hante toujours. Je peux l’entendre aussi bien que j’ai entendu sa colère et ses reproches. Voldemort m’a volé mon mari, puis m’a volé le reste. J’ai beau être en vie, il a parfaitement réussi son coup malgré tout. On m’a volé l’enfance de mon fils, ma place de mère dans sa vie. Et maintenant, il me prenait mon mari.

Oui, je le blâmais lui, parce que rien de tout ça ne serait en train de se passer s’il n’avait pas existé. J’entend les faibles paroles de James disant que nous sommes, il y a trop longtemps. Je continue de trembler, incapable de contrôler mon corps qui n’obéit plus à rien. Mon cœur pompe à toute allure alors que je cherche toujours mon souffle. J’angoisse. J’ai mal. Tous mes muscles sont douloureusement tendus, et je n’arrive même pas à bouger. Mes pieds sont cloués au sol, mes bras croisés sur mon ventre. Je tremble de froid, d’émotion, tellement que c’est même difficile de lever mes mains pour essuyer mes joues complètement inondées par mes larmes. Mais j’ai beau les essuyer, il m’est impossible de les garder au sec.

La voix de mon amour me parvient et me brûle d’une douleur si vive que je hoquette de surprise. Que veut-il dire par « en rester là » ? Sa voix est plus calme, mais sa colère demeurait. Il souffre autant que moi, je le vois bien dans son visage. Le voir souffrir de cette façon éloigne de moi l’idée d’avoir un enfant. Je ne voulais pas lui faire du mal à ce point, et des larmes de culpabilités se joignent aux autres. James m’achève un peu plus quand il suggère que nous prenions nos distances. Il vient exactement de dire ce que je craignais d’entendre. Il est en train de rompre, n’est-ce pas ?

« Non… » Je refuse. C’est hors de question que nous nous quittions. S’il m’offre des papiers de divorce éventuellement, je ne les signerai pas. James m’a fait tomber amoureuse de lui, il serait égoïste de m’abandonner maintenant. Évidemment, je ne pense pas cela. Je suis simplement désespérée. Je ne veux pas le voir me quitter. Nous sommes plus fort à deux, nous le serons toujours. « N-ne me laisse pas, s-s’il te plaît… » Ma supplication s’étouffe dans ma gorge tandis que je m’approche de lui pour me rassoir et attraper son bras. Je ne peux pas accepter son départ. « Tout mais pas ça. » Il m’aime. Je sais qu’il m’aime. Il ne peut pas me quitter de cette façon. C’est trop cruel. C’est insensé. Que ferais-je sans lui ?

« James… je t’en prie. Ne me laisse pas… » Mes paroles sont inutiles, j’ai l’impression. Il a pris sa décision et j’ai beau ne pas l’accepter, il n’y a rien que je puisse faire pour le convaincre de rester. Et savoir ça me détruit encore plus.




- fiche codée par anouk -


N.11 - 12h - 500 mots


Dernière édition par Lily Potter le Jeu 10 Jan - 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

Admin
The story of us looks like a tragedy - James&Lily Tumblr_otnbp8IpxX1tq555ao5_400
Messages : 265
Date de naissance : 27/03/1960
Date d'inscription : 26/01/2018
Lieu de résidence : Londres
Inventaire : - Baguette

The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitimeJeu 10 Jan - 20:24

J'étais résigné dans cette décision qui n'avait rien d'une partie de plaisir. Mais… c'était un moindre mal. Lily ne semblait pas de mon avis, cela ne m'étonnait guère. Non pas que j'éprouvais une certaine amertume à l'égard de son refus, je le comprenais. Hélas, je ne pouvais revenir sur cette décision alors même que personne ne me mettait la baguette sous la gorge. J'étais obstiné à le faire, pas pour le plaisir suprême d'éprouver une quelconque satisfaction à nous torturer, parce que c'était une nécessité pour nous deux. Nous étions entrain de nous faire du mal mutuellement, de briser nos cœurs parce que nos âmes n'étaient plus à l'unisson. C'était une symphonie discordante qui se jouait à présent, d'une dissidence infernale que l'on entendait que maintenant.

- N-ne me laisse pas, s-s’il te plaît… souffla-t-elle tandis qu'elle venait de s'asseoir à mes côtés, me saisissant le bras comme pour me ôter cette idée folle.

Je l'avais suivis du regard, portant sur elle une attention particulière. La colère avait enfin laissé place à la tristesse dans mon regard. Ma Lily, ma si belle… Pardonne moi de nous faire tant de mal. Toi et moi, cela n'avait pas été une évidence au début et pourtant… Mais à ce jour, quelque chose n'allait plus, j'avais besoin de savoir quoi, si cela venait de moi, si… Si la mort nous avait voler bien plus que la vie. Je t'aime ô toi qui m'a rendu si fière et si heureux à la fois. Toi qui m'a comblé tout le temps de notre promesse, dans la vie ou dans la mort. Toi mon aimée qu'il me fallait quitter à présent. Laisses moi partir je t'en supplie, laisse moi te quitter pour mieux te revenir.

- Tout mais pas ça, je posais ma main sur la sienne en continuait d'observer son visage mouillé de larmes.

J'étais coupable de lui avoir arraché les flots salés aux prunelles de ses yeux verts. Elle était magnifique ma Lily, pourtant je ne voyais que la douleur que je lui infligeais. Je ne pouvais revenir sur ce que j'avais dit, je ne voulais pas avoir un autre enfant. Dieu seul savait combien de temps je me refuserais à cela. Peut-être pour toujours. Je ne pouvais pas non plus lui offrir la paix dans ce foyer à présent que j'avais libéré une colère et un mal-être qui me rongeaient depuis mon retour sur cette terre.

- James… je t’en prie. Ne me laisse pas… Mais dans le fond, j'étais déjà parti, je n'étais même pas certain d'être réellement revenu.

Je me levais alors, libérant mon bras de ses doigts fins et tremblants. Je ne savais pas où mes pas allaient me porter. Aussi je me résignais enfin à quitter Lily du regard. Il me fallait encore réunir quelques affaires. Je sorti du salon pour aller dans notre chambre, fouillant pour trouver un sac avec lequel il me serait aisé de voyager avec. Là, mes mains allaient et venaient pour prendre ce qui semblait être utile à mon esprit. Mais je n'étais déjà plus là, ne restait qu'un corps qui faisait déjà face à la perspective de l'errance. Mais, c'était mieux comme ça. Mieux pour nous, mieux pour Lily. Était-ce de la lâcheté ? Je n'en savais rien, sur le coup cela me semblait une bonne idée. Ou bien était-ce du courage ? C'était peut-être une simple question de point de vue.

Finalement je me retrouvais sur le pas de la porte d'entrée, un sac à la main. La porte était ouverte, donnant sur l'une des rues de Pré-au-Lard. Je regardais l'obscurité, sentant sur ma peau la fraîcheur nocturne de ce mois de janvier. Un dernier regard pour ma chère et tendre pour me noyer dans son visage, ses beaux yeux verts et sa chevelure de feu.

- Je t'aime.

Ne resta plus de moi qu'une silhouette qui s'éloignait à la lueur des réverbères avant de disparaître en transplanant.
J.5-8h-500 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


The story of us looks like a tragedy - James&Lily Empty
MessageSujet: Re: The story of us looks like a tragedy - James&Lily   The story of us looks like a tragedy - James&Lily Icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas
 
The story of us looks like a tragedy - James&Lily
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maple story
» Maple Story ^^
» Triumph and Tragedy: Liberdad o Muerte
» The story starts laying in the dark with someone new. ♠ Saejin.
» Equestria Story : Begin The End

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resurrection :: Poudlard :: Pré-au-Lard :: Reste du Village :: Habitations-
Sauter vers: