AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe

Aller en bas 
AuteurMessage
George Weasley
George Weasley
joueuse
Messages : 65
Date d'inscription : 07/04/2019
Inventaire : - Baguette
MessageSujet: [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe   [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Icon_minitimeVen 28 Juin - 22:45
C’est une simple journée à la boutique Weasley. C’est une belle journée ensoleillée et les gens ont tendance à aller manger une crème glacée chez Floriant Fortarome plutôt que venir chercher des blagues. Ainsi, il n’y a pas tant de clients. George ne sait pas quoi faire de sa peau. C’est en regardant Ron du coin de l’œil qu’il décida de le piéger. D’un coup de baguette, il fit soulever un seau remplie d’eau au dessus de la tête de Ron sans qu’il ne remarque quoique ce soit puisqu’il était dans l’ombre. Sans prévenir, il fit retourner le contenant qui déversa son contenu sur le pauvre Ronald qui n’avait rien demandé!

Étonnamment, ce qui suivit l’évènement ne furent pas des rires, mais un long soupire d’ennui. Cela ne ressemblait pas à George d’ordinaire. Lui toujours si fier de ses blagues, il se pensait toujours très drôle. Pourtant, il semblait plutôt s’ennuyer… même déprimer. Depuis la mort de son frère jumeau, malheureusement s’était très fréquent. Il avait des passes où il ne semblait… pas trop mal? Même s’il n’était plus vraiment lui-même, il réussissait à sourire. Puis D’autres fois… Il semblait n’être plus vraiment là. Il n’allait vraiment pas bien. On aurait dit que tout sentiments avait quittés sont âme. Lorsqu’il ne riait plus de ses propres blagues, cela montrait son état à la limite de la dépression.

Il sourit péniblement à son frère et il agita sa baguette pour le sécher, lui ainsi que le planché.

- Va prendre ta pause. Je garde la boutique en attendant. Dépêche-toi avant que je change d’avis et que je te retire 5 galions de ton salaire pour ta prochaine pause!, il dit en se voulant taquin avec son petit frère, mais même dans sa voix, on sentait qu’il n’y croyait pas.

Personne n’aurait cru possible qu’un Weasley ne soit plus si… Weasley. Il était mort avec Fred ce soir là et il ne l’avait jamais exprimé à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald B. Weasley
Ronald B. Weasley
Admin
[Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe PKY3SS3
Messages : 349
Date d'inscription : 23/01/2018
Lieu de résidence : Le Terrier
Inventaire : - Baguette
MessageSujet: Re: [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe   [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Icon_minitimeDim 7 Juil - 1:08



Une blague qui ne fait pas rire



George & Ronald Weasley

16 mai 2001


Il fait chaud aujourd’hui, et les clients ne sont pas très nombreux. Ça change énormément du ministère, où tout ce que tu vois à longueur de journée, ce sont des mémos en forme d’avion de papier, et des gens. Beaucoup de gens. Trop de gens. Trop d’inconnus et pas assez d’Hermione. Elle me manque tous les jours. Oui bon, je suis un peu accroc, et alors ? Ça fait quoi ? Hein ?

Ahem… M’oui bon, au moins, en étant ici, je suis avec George et il n’est pas seul, à se morfondre. Je n’aime pas quand il est seul comme ça. Je devrais l’inviter au Terrier plus souvent. En même temps, je ne devrais pas avoir à le faire. C’est sa maison aussi. Enfin…

Vu le peu de clients qu’on a aujourd’hui, j’ai décidé d’en profiter pour faire l’inventaire de notre stock dans la boutique. Ayant hérité des parts de Fred, je prends mon rôle de propriétaire au sérieux et je refuse de voir le rêve de notre frère tomber à l’eau. Je n’y connais rien en business, et j’ai clairement moins de connaissance dans le domaine que mes frères, mais je fais de mon mieux, et je pense m’en sortir assez bien en fait. Du coup, je travaille sérieusement, et les quelques clients que nous avons eus, je les ai laissé à George pour qu’il se distrait un peu.

Mais visiblement, ça n’a pas été assez.

J’étais en train de faire l’inventaire de nos chaudrons farceurs quand George a décidé de me faire sa blague. Je n’ai jamais vu le seau. J’ai seulement senti l’eau, en avalant un peu de travers. Du coup, je me mets à tousser un peu avant de finalement me regarder, ainsi que mes notes, et finalement lever la tête vers George qui ne rit même pas à sa blague. S’il avait rit, j’aurais sans doute été agacé, mais le fait qu’il ne rit pas m’embête. D’un coup de baguette, il me sèche, moi et mes notes ainsi que le reste, et me propose d’aller à ma pause. Sa menace de me retirer 5 gallions de ma paie m’aurait sans doute fait réagir s’il avait non seulement cru à ce qu’il disait lui-même. Bon, cependant, il ne peut pas me retirer de gallions de ma paie comme ça comme je suis co-propriétaire… Mais n’en faisons pas un plat. Je soupire et dépose mon cahier derrière le comptoir pour ensuite monter le petit escalier pour aller le rejoindre. Je m’assois ensuite dans l’escalier et l’invite à faire pareil. « Tu vas me dire ce qui t’arrive ? » Je n’ai absolument rien d’agressif dans ma façon de poser ma question. J’ai même plutôt l’air inquiet. J’ignore comment j’en suis venu à être le grand frère de notre fratrie, celui qui est bienveillant et qui console les autres… Je ne suis pas comme ça normalement. Mais Ginny et George ont besoin de moi. Et si je ne m’occupe pas d’eux, qui le fera ?




- fiche par anouk -

N.1 - 540 mots


Dernière édition par Ronald B. Weasley le Mar 23 Juil - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
George Weasley
George Weasley
joueuse
Messages : 65
Date d'inscription : 07/04/2019
Inventaire : - Baguette
MessageSujet: Re: [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe   [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Icon_minitimeLun 22 Juil - 23:28
Le rouquin vit l’inquiétude de son frère dans son regard. Il s’en voulait de lui mettre sur ses épaules autant de responsabilités. Il était le plus jeune, mais il faisait tout ce que George lui-même aurait dû entreprendre pour ses cadets. Pourtant, non… C’était lui qui était en petits morceaux et c’était Ron qui tentait de recoller le mieux qu’il pouvait tout cela en sachant bel et bien, pourtant, que la simple brise de vent remettrait son frère en pièces. C’est comme un chiffon qu’il se laissa tomber sur les fesses dans l’escalier à côté de son petit frère.

- Qu’est-ce qui m’arrive? Mais rien! Tout va bien! Je suis en pleine forme et toujours le plus beau! Hein Fr...., il s’arrête en tournant sa tête.

L’habitude était toujours là. Il parlait à son jumeau, mais le problème, c’était qu’il n’était plus là. Il avait péri ce 2 mai 1998 et malgré toutes ces autres personnes qui étaient revenues, il n’allait pas bien. Ça le rendait malade de voir ces familles recomposées et lui… Tout seul, encore.

En voyant au regard de Ron qu’il n’allait pas le laisser là-dessus, il soupira et il posa une main sous son menton.

- Je suis jaloux… Je suis jaloux d’Harry qui a retrouvé ses parents. J’envie le bébé du professeur Lupin qui a retrouvé son père. J’envie ces clients qui arrivent ici en s’extasiant d’avoir revus leurs oncles, leurs pères, leurs mères, leurs cousins, leurs sœurs… ou leurs frères… Et nous dans tout ça? On a perdu Fred et il n’est pas là encore. Je commence à me demander s’il reviendra Il me manque, je pense que ça se voit… Ce n’est pas juste. Des gens comme Rogue qui ne sont attendus par personnes reviennent, mais pas Fred… Ce n’est pas juste. Plus les années ne passent et son absence est pesante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald B. Weasley
Ronald B. Weasley
Admin
[Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe PKY3SS3
Messages : 349
Date d'inscription : 23/01/2018
Lieu de résidence : Le Terrier
Inventaire : - Baguette
MessageSujet: Re: [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe   [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Icon_minitimeMar 23 Juil - 0:18



Une blague qui ne fait pas rire



George & Ronald Weasley

16 mai 2001


George s’assoit à côté de moi et ça me rassure qu’il veuille bien accepter de discuter un peu au lieu de m’envoyer promener. Il commence en me disant qu’il va bien, mais s’arrête au moment où il s’apprête à m’appeler par le nom de son jumeau. Je baisse alors les yeux. Ce n’est pas sa faute. Fred était son jumeau et ils partageaient absolument tout. À la limite, je devrais trouver ça un peu flatteur, dans le sens où il a beau adorer m’embêter, je reste aussi très important, aussi important que Fred. Pourtant, l’entendre me donner ce nom, ou presque, me fait du mal. Juste un peu.

Quand il reprend la parole, je relève les yeux. Il est jaloux de tout le monde qui retrouve des gens qu’ils ont aimé qui sont revenus à la vie. Il est vrai que beaucoup de nos clients ne sont pas très subtils, malgré que la majorité d’entre eux savent que l’un des propriétaires de base a été tué. Parfois, j’ai juste envie d’hurler à ces gens qu’ils n’en ont rien à faire de nous mettre en plein visage le fait que nous, notre frère ne revient pas. Ils remuent le fer dans la plaie sans vraiment réfléchir, et à chaque fois, l’envie de vendre des blagues est moins facile, parce que le moral n’y est pas.

« Tu as raison… C’est injuste. »

J’inspire profondément et regarde vers la porte. Personne à l’horizon. « Tu te souviens quand j’étais en conflit avec Harry… Avant le mariage… » Je déteste me souvenir de toutes les fois où je me suis disputé avec mon meilleur ami. « J’étais jaloux de lui aussi. Enfin… J’étais surtout en colère. Parce qu’Harry a retrouvé absolument tout le monde qu’il aimait et qui l’a quitté. Et ses parents, il les négligeait. Il passait son temps à travailler et ça me… Enfin, ça ne me regardait pas mais c’était frustrant, sachant que lui il a le privilège de les avoir retrouvé, et que nous on attend encore pour la seule personne qui manque à notre famille. » En même temps, ce n'était pas la principale raison que j'avais de lui en vouloir, mais ça n'a pas aidé. Je regarde George et soupire. « Mais bon, c’est passé. Et ça va mieux avec ses parents, alors je suis content pour lui. » Mais ça n’a absolument aucun rapport. « Ce que j’essaie de dire c’est que je sais comment tu te sens. Mais tu sais… On a failli perdre Ginny. Je pense que Fred aurait voulu qu’on s’occupe et veille sur elle, plutôt que de l’attendre désespérément. » Je lui fait un léger sourire. « En même temps, tu le connais mieux que tout le monde. Nous faire attendre comme ça pour nous faire une blague, ça lui ressemble bien, je crois. » C’est ce que je préfère me dire en tout cas. C’est plus facile.




- fiche par anouk -

N.2 - 8h - 515 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginevra M. Weasley
Ginevra M. Weasley
joueuse
[Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Tumblr_mztu2jENsa1qb5c2jo2_250
Messages : 132
Date de naissance : 11/08/1981
Date d'inscription : 05/12/2018
Inventaire : - Baguette
MessageSujet: Re: [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe   [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Icon_minitimeLun 29 Juil - 7:08
Voilà maintenant plusieurs mois que la maison était vide sans Teddy dans les parages. Ginny se remettait doucement de sa blessure. La douleur n’était plus que morale même si parfois, le physique la faisait souffrir aussi. Elle ne pouvait pas reprendre le Quidditch au niveau professionnel alors elle cherchait quelque chose à faire. Elle ne savait pas encore ce qu’elle voulait faire. Déjà, elle ne pouvait pas faire un métier qui lui demandait beaucoup d’efforts physiques. Il fallait qu’elle fasse attention à elle maintenant. Et si elle avait envie d’être mère un jour, elle devait se préserver. Oui parce que dans la tête de Ginny, les choses suivaient doucement son cours. Elle allait avoir 20 ans en Août et ses besoins de fonder une famille était de plus en plus présente. Mais avec la menace de Vali qui pesait sur eux et fonder une famille dans ces conditions ce n’était pas possible.

Ce jour là, Ginny décida qu’elle avait envie de prendre l’air. Il y avait deux personnes qui commençaient à lui manquer. Elle prit sa baguette magique, son sac, laissa un mot à Harry pour lui dire où elle était et sortit de la maison. L’air était ni trop froid ni trop chaud, c’était juste parfait. Elle se promena un long moment dans les rues de Londres, regardant toutes les deux minutes derrière et autour d’elle pour savoir si elle n’était pas suivi. Cette peur n’arrêtait pas de la suivre depuis novembre dernier. Elle savait qu’Harry avait fait le nécessaire pour qu’elle soit en sécurité, mais personne n’était parfait.

Ginny se rendait sur le Chemin de Traverse et traversa le chemin sans se préoccuper des gens autour d’elle. Certains voulaient lui parler, d’autres la regardaient bizarrement, mais ce n’était pas grave. La jeune femme se dirigea vers la boutique de ses frères. Elle savait que George n’était pas bien ces derniers temps, tout comme Ron. Le fait que certains revenants étaient déjà de retour dans la vie active n’aidait pas certaines personnes, à commencer par George. Elle était certaine qu’il était mal parce que certains de leurs amis avaient vu revenir des membres de leurs familles. Eux, n’avait pas vu Fred revenir. Est-ce qu’il allait revenir ? Ginny ne pouvait pas répondre à cette question. Elle entra dans la boutique de ses frères et ne vit aucun de ses deux frères. Pourtant, aujourd’hui Ron aidait George, elle en était sûre. Elle s’avança dans la boutique jusqu’à l’arrière boutique. Elle vit ses deux frères. Ils ne souriaient pas tous les deux. Ils discutaient, mais la plus jeune des Weasley fit semblant de ne pas entendre. Enfin, elle entendit seulement la partie qui parlait d’elle. Son coeur se serra. Elle savait que sa blessure et sa possible mort aurait été catastrophique chez les Weasley... Elle s’avança un peu plus et regarda ses frères avant de leur lancer :

«Et c’est comme ça que ça bosse ?»

Elle s’efforça de sourire, mais elle n’avait pas le coeur. Elle s’appuya contre le cadre de la porte et lança :

«Vous parliez de quoi ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
George Weasley
George Weasley
joueuse
Messages : 65
Date d'inscription : 07/04/2019
Inventaire : - Baguette
MessageSujet: Re: [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe   [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Icon_minitimeJeu 15 Aoû - 17:18


George sourit à son frère. Il était probablement son seul soutien actuellement. Bill était avec sa femme, Charlie avec ses dragons, Percy était toujours à fond dans son travail sans surprise, Ginny devait se remettre de ce qu’elle avait vécu et ses parents… N’en parlons même pas. Il ne voulait pas inquiéter son père, mais encore moins sa mère. Molly était fragile et elle devait déjà composer avec la mort d’un de ses fils. Il ne voulait pas lui mettre tout cela sur ses épaules. Le rouquin posa une main sur l’épaule de son petit frère, signe de remerciement de tenter de le soutenir.

- Je l’imagine bien arriver en fanfare avec des feux d’artifice, sur un balai et écrire dans le ciel que Fred Weasley avait vaincu la mort.

Il se tut lorsque la voix de sa petite sœur se fit entendre. Il redressa la tête pour la regarder et il lui adressa un sourire légèrement forcé, mais au combien sincère. Il se leva et alla la prendre dans ses bras.

- De rien d’important. C’est surtout de toi que nous devrions nous inquiéter. Comment vas-tu Ginny? C’est quand même toi qui as le plus souffert dernièrement. Ça remonte à novembre dernier, mais cela a été dur. Pour tout le monde d’ailleurs.

Il soupira en se souvenant de sa sœur dans son lit d’hôpital. Il lâcha un grondement en retournant s’asseoir dans les escaliers.

- Je te jure que je vais trouver qui est ce salopard et le tuer. Il ne va pas rester tranquillement pépère chez lui à profiter de la vie après avoir tenté de tuer ma petite sœur!

Le jeune homme détestait y songer. Il aurait pu non pas seulement pleurer la mort de son jumeau, mais aussi de sa sœur. La guerre était finie, mais la vie voulait encore lui arracher les gens qu’il aime.

- Un jour, aurons-nous fini de nous battre ou le mal sera toujours là pour nous pourrir la vie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald B. Weasley
Ronald B. Weasley
Admin
[Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe PKY3SS3
Messages : 349
Date d'inscription : 23/01/2018
Lieu de résidence : Le Terrier
Inventaire : - Baguette
MessageSujet: Re: [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe   [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Icon_minitimeJeu 15 Aoû - 23:21



Une blague qui ne fait pas rire



George, Ginny & Ronald Weasley

16 mai 2001


L’attaque qu’a subi Ginny m’a marqué, nous a tous marqués. Maman et papa sont forts, mais je sais qu’au fond, ils taisent leur angoisse de perdre un autre de leur enfant, surtout depuis que de nouveaux ennemis ont fait leur apparition, et encore plus depuis que Ginny a été attaquée. Ils ne diront rien, mais nous, leurs enfants, le savons parfaitement. Et moi, j’essaie de soutenir ma famille du mieux que je peux, m’obligeant à mettre de côté mes propres angoisses et émotions. Si je dois craquer, je craque le soir, à la maison, parfois dans les bras d’Hermione, ou seul avec moi-même. Heureusement que j’ai ma femme pour m’aider.

George pose une main bienveillante sur mon bras, et bien que ce soit une forme de remerciement, ça me fait un grand bien, comme s’il venait juste de me rassurer à son tour, alors que je ne demandais rien. Mon grand frère avait beau être agaçant avec ses mauvais tours sur moi, il restait mon grand frère, une personne que j’admire. On ne se montre pas souvent à quel point on s’apprécie, mais on sait qu’on peut compter sur l’autre. Parce que c’est comme ça dans la famille Weasley. Il n’y a aucune famille tissée plus solidement que la nôtre.

J’écoute attentivement ce qu’il me dit au sujet de Fred, et je souffle un rire en imaginant la scène. George est sans doute le mieux placé pour savoir de quelle façon excentrique notre frère reviendra. Car si c’était lui, il reviendrait exactement de cette façon. Et évidemment, George le rejoindra probablement sur son balai pour faire péter des feux d’artifices à son tour, mais pas sans le cogner et lui dire qu’il en a mis du temps. Ces deux-là… « J'ai hâte de voir ça. » Je veux voir ce jour arriver, en tout cas.

La voix de notre petite sœur interrompt notre conversation et nous la regardons tous les deux. Je me lève, du haut de l’escalier pour mieux la regarder. « Salut Ginny. » Et alors je me sens coupable d’avoir parlé d’elle. Je me demande si elle a entendu sur le coup, mais après, ça n’a plus d’importance.

George s’approche d’elle et la serre dans ses bras tandis que je descends l’escalier à mon tour. Je souris à Ginny, mais mon sourire disparait quand il dit que nous devrions nous inquiéter d’elle, mentionnant ce qui lui est arrivé en novembre. Le souvenir reste douloureux. Pour nous tous. Je jette un regard sous-entendu à Ginny en entendant George dire qu’il tuera ce Vali. « George, dis pas des choses pareilles. Laisse-nous faire notre travail au ministère. Et toi fais le tiens en tant que membre de l’Ordre. J’ai déjà fourni une liste des revenants recensés à l’Ordre, alors c’est déjà une bonne piste à explorer pour trouver ce salopard. » Mine de rien, je le comprends. Moi aussi je veux écraser ce Vali. Je soupire en entendant la dernière phrase de George.

Le souvenir de l’attentat au ministère me revient. Comme si Vali n’était pas suffisant, il avait fallu qu’un autre ennemi nous attaque, directement là où ça fait mal. « M’en parle pas. C’est l’enfer au ministère depuis l’attentat, et… » Je regarde Ginny qui a voulu me tuer ce jour-là, sous imperium, et qui a perdu conscience plus tard, à cause de sa blessure qu’elle avait eu en novembre, puis je repose les yeux sur George. « J’en fais encore des cauchemars. »




- fiche par anouk -

N.3 - 8h - 623 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginevra M. Weasley
Ginevra M. Weasley
joueuse
[Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Tumblr_mztu2jENsa1qb5c2jo2_250
Messages : 132
Date de naissance : 11/08/1981
Date d'inscription : 05/12/2018
Inventaire : - Baguette
MessageSujet: Re: [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe   [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Icon_minitimeVen 16 Aoû - 6:06
Ginny avait besoin de se retrouver seule, mais aussi avec sa famille. Ce n’est pas qu’Harry n’était pas de mauvaise compagnie, mais ils avaient besoin tous les deux de se retrouver un peu. Ça durait trop dans le temps et la jeune femme avait peur que leur couple ne tienne pas le coup. La jeune femme voulait sauver son couple, elle voulait qu’ils se donnent une chance. Ginny entra dans la boutique de ses frères et les entendit discuter. Elle ne prêta pas attention aux paroles de ses frères puis s’avança vers eux en les saluant. George s’approcha d’elle pour la prendre dans ses bras. Elle lui rendit son câlin et l’écouta lui demander si elle allait bien, rajoutant qu’elle avait le plus souffert et que tout le monde avait souffert aussi. Ginny se sentait mal. Son impulsivité l’avait mise en danger de mort et elle avait perdu beaucoup plus que quelques muscles. Elle avait perdu sa confiance en elle, sa confiance envers les autres. Elle était tout le temps stressée, elle était toujours sur ses gardes. George rajouta qu’il allait retrouver celui qui lui avait fait ça et la tuer. Ginny s’éloigna de son frère, mais avant qu’elle ne puisse parler, Ron lui dit alors qu’il ne fallait pas dire des choses pareilles. Qu’il devait laisser les Aurors faire leur boulot et qu’il devait faire son travail en tant que membre de l’Ordre. George demanda alors s’ils allaient un jour arrêter de se battre contre les forces du mal ou s’ils seront toujours là pour leur pourrir la vie.

Ginny regarda Ron pendant un moment. Depuis l’attentat, c’était devenu un enfer. La jeune femme devait se battre contre ses cauchemars contre Vàli et maintenant il y avait ces nouveaux sorciers... Elle se rappelait tout ce qu’elle avait fait lorsqu’elle était sous Impérium. Et surtout, elle se rappelait très bien d’avoir perdu conscience dans les bras de son frère. Elle leva les yeux vers George et lui dit :

«George, arrête de dire des bêtises. Tu sais très bien qu’on ne peut pas le vaincre. Enfin, si tout le monde se met contre lui, peut-être qu’on a une chance. Mais il a des Mangemorts avec lui et on sait très bien qu’ils ne nous laisserons jamais passer. De plus, Ron a raison, il faut laisser les Aurors faire leur travail. Écoute, un jour, il va payer, mais si ce n’est pas maintenant, ce n’est pas grave. Je sais être patiente.»

Elle regarda ses frères pendant un instant et répondit à la question de George sur le mal.

«Un jour, je suis sûre qu’on sera tranquille... Mais pour l’instant, on doit le combattre tout simplement. Peut-être qu’on est fait pour combattre les forces du Mal pour que nos enfants aient un monde meilleur qui sait...»

Ginny regarda ensuite autour d’elle. Depuis plusieurs mois maintenant, elle avait envie de faire plus. Elle avait envie de donner un coup de main, mais sa condition ne lui permettait pas. Elle allait devoir attendre plusieurs mois sans doute. En secret lorsqu’elle était toute seule au Square Grimmaud, elle s’exerçait à faire plusieurs exercices pour essayer de retrouver une position confortable pour pouvoir bouger correctement. Au moins pour se défendre. La jeune femme regardait de nouveau ses frères.

«Il ne faut pas s’inquiéter pour moi les garçons, je suis forte. Je vous rappelle que j’ai vécu avec six frères.»

n.2 - 8h - 601 mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe   [Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe Icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas
 
[Ron] Une blague qui ne fait pas rire, ce n'est pas mon signe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le roi a fait battre tambour
» michelle martely se fait gifleret avilir en republique dominicaine
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Errer fait réfléchir [Eris]
» La goutte d'eau qui fait déborder le vase (pour qui veut)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Resurrection :: Londres :: Le chemin de traverse :: Les commerces-
Sauter vers: